Malaise en diabétologie pédiatrique au Chuga : des médecins, à bout, en arrêt-maladie

sep article

Notre indépendance c

EN BREF – Malaise dans le service pédiatrique de diabétologie du CHU de Grenoble. Depuis ce vendredi 8 décembre, les deux médecins sont en arrêt-maladie. À bout, les deux endocrinologues diabétologues ont jeté l’éponge au vu des cadences imposées dans ce service qui, en l’espace de quinze ans, a vu le nombre de jeunes patients pris en charge multiplié par quatre. Les familles tirent une nouvelle fois la sonnette d’alarme et réclament plus de moyens.

 

 

Depuis ven­dredi, les deux méde­cins que compte le ser­vice pédia­trique de dia­bé­to­lo­gie du centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire sont en arrêt-mala­die. À bout. Des mois qu’ils tirent la son­nette d’a­larme dans les cou­lisses de ce ser­vice du CHU.

 

En quinze ans, le nombre de patients pris en charge en diabétologie pédiatrique au CHU Grenoble-Alpes a été multiplié par quatre. Mais pas le personnel… urgences pédiatriques du CHU à Grenoble © Patricia Cerinsek

Urgences pédia­triques au CHU à Grenoble. « La logique finan­cière du CHU est-elle d’at­tendre que les enfants fassent des malaises et arrivent aux urgences ? », s’in­quiètent les familles. © Patricia Cerinsek

 

Cet été, des familles de jeunes patients regrou­pées au sein de l’asso­cia­tion Jeunes dia­bé­tiques de l’Isère avaient déjà alerté sur l’é­tat d’é­pui­se­ment du per­son­nel. Un pre­mier cour­rier auquel la direc­tion du CHU n’a­vait pas répondu.

 

Le malaise gran­dit au sein de ce ser­vice plu­ri­dis­ci­pli­naire de plus en plus sol­li­cité, qui tourne avec deux pédiatres endo­cri­no­logues dia­bé­to­logues mais aussi une pué­ri­cul­trice, un psy­cho­logue et une dié­té­ti­cienne à temps par­tiel.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
9621 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.