Malaise en diabétologie pédiatrique au Chuga : des médecins, à bout, en arrêt-maladie

sep article

EN BREF – Malaise dans le service pédiatrique de diabétologie du CHU de Grenoble. Depuis ce vendredi 8 décembre, les deux médecins sont en arrêt-maladie. À bout, les deux endocrinologues diabétologues ont jeté l’éponge au vu des cadences imposées dans ce service qui, en l’espace de quinze ans, a vu le nombre de jeunes patients pris en charge multiplié par quatre. Les familles tirent une nouvelle fois la sonnette d’alarme et réclament plus de moyens.

 

 

Depuis vendredi, les deux médecins que compte le service pédiatrique de diabétologie du centre hospitalier universitaire sont en arrêt-maladie. À bout. Des mois qu’ils tirent la sonnette d’alarme dans les coulisses de ce service du CHU.

 

En quinze ans, le nombre de patients pris en charge en diabétologie pédiatrique au CHU Grenoble-Alpes a été multiplié par quatre. Mais pas le personnel… urgences pédiatriques du CHU à Grenoble © Patricia Cerinsek

Urgences pédiatriques au CHU à Grenoble. « La logique financière du CHU est-elle d’attendre que les enfants fassent des malaises et arrivent aux urgences ? », s’inquiètent les familles. © Patricia Cerinsek

 

Cet été, des familles de jeunes patients regroupées au sein de l’association Jeunes diabétiques de l’Isère avaient déjà alerté sur l’état d’épuisement du personnel. Un premier courrier auquel la direction du CHU n’avait pas répondu.

 

Le malaise grandit au sein de ce service pluridisciplinaire de plus en plus sollicité, qui tourne avec deux pédiatres endocrinologues diabétologues mais aussi une puéricultrice, un psychologue et une diététicienne à temps partiel.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
9086 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.