L'article que consacre L'Obs au trafic de drogue et à l'insécurité sur Grenoble ne manque pas de faire réagir... notamment du côté des Républicains.

L’article de L’Obs sur les trafics et l’insécurité à Grenoble fait réagir la classe politique

L’article de L’Obs sur les trafics et l’insécurité à Grenoble fait réagir la classe politique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’hebdomadaire L’Obs consacre un long article à Grenoble « aux mains des dealers ». Rappel de quelques affaires exemplaires, citations du procureur de la République et d’autres sources judiciaires… Le portrait délivré est peu flatteur, même s’il n’apprendra pas grand chose aux Grenoblois. Il ne manque en tout cas pas de faire réagir au niveau politique, notamment dans les rangs des Républicains de l’Isère.

 

 

« Grenoble aux mains des dea­lers », tel est le ban­deau qu’af­fiche L’Obs en haut de la cou­ver­ture de son der­nier numéro. Suite aux pro­pos du pro­cu­reur de la République Jean-Yves Coquillat sur une capi­tale des Alpes « pour­rie et gan­gre­née par le tra­fic de drogue », l’heb­do­ma­daire consacre un article « grand for­mat » à la situation.

 

Jean-Yves Coquillat, procureur de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jean-Yves Coquillat, pro­cu­reur de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’auteur de l’ar­ticle passe ainsi en revue cer­taines affaires ou situa­tions “reten­tis­santes” de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, depuis les gui­chets de vente de can­na­bis dans cer­tains quar­tiers au pro­cès de Mehdi Boulenouane, dont la cau­tion de 500 000 euros fut payée… en liquide. L’Obs rebon­dit encore sur les fusillades sur­ve­nues à Grenoble, à Saint-Bruno ou plus récem­ment en plein centre-ville sur une devan­ture.

 

 

Un article qui fait réagir

 

Les acteurs de la vie poli­tique locale n’ont pas tardé à réagir. Si le conseiller régio­nal Stéphane Gemmani, proche de La République en marche, s’est contenté de pos­ter une pho­to­gra­phie de la une de L’Obs accom­pa­gnée d’un émo­ti­cône dubi­ta­tif, la charge pro­vient essen­tiel­le­ment des Républicains.

 

 

Sans sur­prise, l’an­cien maire de Grenoble Alain Carignon a une fois encore donné de la voix. Car pour lui, cette expo­si­tion natio­nale « démontre que la situa­tion hors norme que vit Grenoble en termes de délin­quance et de vio­lence est deve­nue un des para­mètres essen­tiels de la repré­sen­ta­tion de la cité ».

 

 

La “Métropole apaisée” moquée

 

Dénonçant des dis­cours « for­ma­tés, com­pas­sion­nels ou de Bisounours » et des « coups de com” suc­ces­sifs » de la part de la majo­rité muni­ci­pale, Alain Carignon dépeint une ville en proie à une « contre société avec ses tri­bus, son argent, ses valeurs ». Et appelle à rem­pla­cer les « élus qui vivent des pro­blèmes » en pri­vi­lé­giant le « cou­rage » et « l’ex­pé­rience »… sans faire grand secret de ses ambitions.

 

L'article que consacre L'Obs au trafic de drogue et à l'insécurité sur Grenoble ne manque pas de faire réagir... notamment du côté des Républicains. Notamment le sénateur de l'Isère Michel Savin © Nils Louna - Place Gre'net

Le séna­teur de l’Isère Michel Savin © Nils Louna – Place Gre’net

Moins habi­tué à com­men­ter l’ac­tua­lité gre­no­bloise, le séna­teur de l’Isère Michel Savin a éga­le­ment pris la plume pour sou­li­gner une « situa­tion dra­ma­tique en termes de sécu­rité et de déli­te­ment du lien social » et moquer la « for­mule mar­ke­ting » de “Métropole apai­sée”, chère à la municipalité.

 

Avant de récla­mer l’ar­me­ment de la police muni­ci­pale et la vidéo-sur­veillance, « qui ont déjà faire leurs preuves dans d’autres villes ».

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

COUV Présentation de la campagne de dépistage à la covid-19 "Tous dépistés avant Noël" à l'initiative de la Région Auvergne-Rhône Alpes, du 16 au 23 décembre, à Alpexpo, le 12 décembre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
« Tous dépistés avant Noël » : la Région Auvergne-Rhône Alpes met le paquet pour éviter un nouveau rebond

  FOCUS – Tous les habitants de la Région Auvergne - Rhône Alpes vont pouvoir se faire dépister de la Covid-19, gratuitement et sans ordonnance, Lire plus

Printemps isérois: Stéphane Gemmani moque une union de "gauches irréconciliables"
Stéphane Gemmani réitère son appel à des “états généraux de la sécurité urbaine”

  FLASH INFO – Suite au meurtre par arme à feu ce dimanche 2 août d’un homme de 29 ans et à une fusillade le Lire plus

Printemps isérois: Stéphane Gemmani moque une union de "gauches irréconciliables"
Stéphane Gemmani pour organiser le report des municipales en mars 2021

  FLASH INFO - Les élections municipales reviennent progressivement sur le devant de la scène en cette période de déconfinement. Et le conseiller régional Stéphane Lire plus

Stéphane Gemmani, conseiller régional du groupe Cap21. Soirée électorale à la Préfecture de Grenoble. 23 avril 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net
Stéphane Gemmani pour la légalisation du cannabis… en salle de shoot

EN BREF - Stéphane Gemmani s'invite à son tour dans le débat sur la légalisation du cannabis. Après Éric Piolle, maire de Grenoble, et son Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin