Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.

Air Atmo constate une hausse de pol­lu­tion “modé­rée” depuis CVCM… sans clore le débat

Air Atmo constate une hausse de pol­lu­tion “modé­rée” depuis CVCM… sans clore le débat

DÉCRYPTAGE – Quel impact a d’ores et déjà Cœurs de ville, cœurs de métro­pole sur la qua­lité de l’air à Grenoble ? Atmo Auvergne Rhône-Alpes vient de publier ses pre­mières éva­lua­tions. Si le nou­veau plan de cir­cu­la­tion ne se tra­duit pas par une mon­tée en flèche des émis­sions de dioxyde d’a­zote, pol­luant rou­tier par excel­lence, les concen­tra­tions en NO2, qui avaient sen­si­ble­ment baissé les pre­miers mois de 2017, ont repris de la vigueur depuis CVCM. Ce n’é­tait pas vrai­ment le but de l’opération…

⇒ Temps de lec­ture : 10 – 12 min

L'association Grenoble à cœur pointe l'effet canyon. A Grenoble, les barres d'immeubles qui encadrent la majorité des artères feraient grimper la pollution

Boulevard Foch © Patricia Cerinsek

L’année 2017 était bien par­tie. Les quatre pre­miers mois, les niveaux de pol­lu­tion au dioxyde d’a­zote enre­gis­trés à la sta­tion des Grands bou­le­vards dans le centre-ville de Grenoble avaient été parmi les plus bas des dix der­nières années. En avril, la concen­tra­tion en NO2 attei­gnait même les 40 microgrammes/m3, soit le plus bas niveau enre­gis­tré depuis 2007 à pareille époque.

Et puis, ren­ver­se­ment de ten­dance. Depuis mi-avril, les taux de ce pol­luant majo­ri­tai­re­ment issu du tra­fic rou­tier sont repar­tis à la hausse, renouant avec la moyenne des dix der­nières années. Mi-avril, cela cor­res­pond au lan­ce­ment de l’o­pé­ra­tion Cœurs de ville, cœurs de métro­pole (CVCM), le nou­veau plan de cir­cu­la­tion porté par la Métropole et adoubé par la ville de Grenoble et le syn­di­cat mixte des trans­ports en commun.

Une opé­ra­tion qui pré­voit une pié­to­ni­sa­tion élar­gie du cœur de ville, des chan­ge­ments de sens de cir­cu­la­tion mais aussi et sur­tout la fer­me­ture de l’axe Sembat-Rey-Lyautey à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile, avec l’ob­jec­tif de faire chan­ger les habi­tudes de dépla­ce­ment. Exit la voi­ture, place aux trans­ports en com­mun, au vélo et à la marche à pied.

Un lien de cau­sa­lité avéré entre CVCM et les concen­tra­tions accrues en NO2

Simple coïn­ci­dence ? Alors que, depuis cet été, la polé­mique enfle quant à l’ef­fet sup­posé de CVCM sur le tra­fic et ses nui­sances, les pre­mières consta­ta­tions d’Atmo Auvergne Rhône-Alpes qui viennent de tom­ber ne laissent guère de place au doute.

« Compte tenu de la coïn­ci­dence tem­po­relle entre cette aug­men­ta­tion rela­tive modé­rée et la mise en place du nou­veau plan de cir­cu­la­tion, il est impos­sible d’exclure un lien de cau­sa­lité », pointe Atmo .

Rien d’a­lar­mant tou­te­fois pour l’or­ga­nisme chargé de mesu­rer la qua­lité de l’air à Grenoble : les niveaux res­tent dans la moyenne de la der­nière décen­nie. Reste qu’en l’es­pace de quinze jours après la mise en œuvre de CVCM les concen­tra­tions en dioxyde d’a­zote sont repar­ties à la hausse, effa­çant la baisse amor­cée les quatre pre­miers mois de l’année.

De janvier à avril 2017 (avant la mise en place du nouveau plan de circulation ; voir courbe rouge), les niveaux de NO2 sont plutôt inférieurs à ceux enregistrés les années précédentes (conformément à la tendance à la baisse des niveaux de NO2). A partir de mai 2017, les niveaux de NO2 sont proches de la valeur moyenne des 10 dernières années. Compte tenu de la coïncidence temporelle entre cette augmentation relative modérée (par rapport au fuseau des 10 dernières années) et la mise en place du nouveau plan de circulation, il est impossible d’exclure un lien de causalité.

De jan­vier à avril 2017 (avant la mise en place du nou­veau plan de cir­cu­la­tion ; voir courbe rouge), les niveaux de NO2 sont plu­tôt infé­rieurs à ceux enre­gis­trés les années pré­cé­dentes (confor­mé­ment à la ten­dance à la baisse des niveaux de NO2). A par­tir de mai 2017, les niveaux de NO2 sont proches de la valeur moyenne des dix der­nières années. © Doc Atmo Auvergne Rhône-Alpes

Pourtant, les feux sem­blaient au vert. Il y a tout juste un mois, la Métro, la ville de Grenoble et le SMTC avaient com­mu­ni­qué, plu­tôt satis­faits quoique pru­dents, sur leurs chiffres tirés d’un obser­va­toire interne pour mesu­rer les impacts de CVCM avant, pen­dant et après l’opération.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Coline Genevois, candidate LR sur la troisième circonscription de l'Isère: "On sait qu'on est sur un territoire très défavorable"
Coline Genevois, can­di­date LR sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère : « On sait qu’on est sur un ter­ri­toire très défavorable »

FOCUS - Les Républicains “non ciottistes” de l'Isère présentent comme candidate Coline Genevois sur la troisième circonscription pour les élections législatives anticipées. Un territoire difficile Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Un point de deal déman­telé à Domène : sai­sie de can­na­bis, argent liquide et trot­ti­nettes élec­triques, cinq sus­pects arrêtés

EN BREF - Les gendarmes ont mené un vaste coup de filet visant à démanteler un point de deal à Domène, lundi 17 juin 2024. Lire plus

Chantier rue Marx Dormoy, St Bruno.
Racket sur les chan­tiers BTP dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : un sus­pect mis en exa­men pour extor­sions et écroué

EN BREF - Un homme de 44 ans, gérant d'une société de nettoyage, a été mis en examen pour extorsions, jeudi 20 juin 2024, et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !