Vérification des textes de loi. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Mairie de Meylan : six adjoints élus mais un maire sans pouvoir

Mairie de Meylan : six adjoints élus mais un maire sans pouvoir

FOCUS – Après l’é­lec­tion du nou­veau maire de Meylan Jean-Philippe Blanc, l’é­lec­tion de ses adjoints était à l’ordre du jour du conseil muni­ci­pal de ce ven­dredi 27 octobre. La liste du nou­veau maire l’a emporté contre celle des “loya­listes” de Jean-Claude Peyrin et de l’opposition de gauche, le groupe AiMeylan, conduite par Philippe Cardin. Mais faute de nette majo­rité, Jean-Philippe Blanc se retrouve dans la situa­tion, para­doxale, d’un maire sans aucun pouvoir. 

Conseil municipal de Meylan du vendredi 17 octobre. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Conseil muni­ci­pal de Meylan du ven­dredi 17 octobre. © Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est dans une ambiance élec­trique que s’est déroulé, ce ven­dredi 27 octobre, le conseil muni­ci­pal de Meylan. Principale déli­bé­ra­tion : l’é­lec­tion des adjoints du nou­veau maire, Jean-Philippe Blanc, fraî­che­ment élu dimanche 22 octobre.

D’emblée, la soi­rée s’est annon­cée com­pli­quée, cha­cun pres­sen­tant que le blo­cage de la gou­ver­nance de la com­mune – déjà per­cep­tible lors de l’é­lec­tion du maire – allait encore se pré­ci­ser. Un sen­ti­ment confirmé par plu­sieurs signes, notam­ment les sièges vides de onze des trente-trois élus que compte l’as­sem­blée. Dont celui de Damien Guiguet, le maire sor­tant.

Trois listes en présence

En lice, trois listes (cf. enca­dré) s’af­fron­taient. Celle du maire – les ex-fron­deurs – menée par François-Xavier Wanhem, la liste des “loya­listes” de l’an­cienne majo­rité conduite par Jean-Claude Peyrin et celle de Philippe Cardin du groupe d’op­po­si­tion AiMeylan

Fait peu cou­tu­mier, les listes de François-Xavier Wanhem et de Jean-Claude Peyrin com­por­taient quatre noms en com­mun (cf. enca­dré) ! Ce que per­met la loi, a affirmé Jean-Philippe Blanc, en pré­ci­sant que si les inté­res­sés en avaient bien été infor­més, ils n’a­vaient pas pour autant « donné leur accord ».

Philippe Cardin, du groupe d'opposition AIMEylan. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Philippe Cardin, du groupe d’op­po­si­tion AiMeylan. © Joël Kermabon – Place Gre’net

En pré­li­mi­naire au vote, Philippe Cardin s’est inquiété de l’é­ven­tuelle pré­sence, dans la liste favo­rable à Jean-Philippe Blanc, de l’un des quatre élus récem­ment sus­pec­tés de prise illé­gale d’in­té­rêts. L’opposant a des bis­cuits puis­qu’il fait des recherches avec son groupe en remon­tant près de deux ans de factures.

Lesquelles recherches ten­draient à étayer ses dires. « Si tel était le cas, bien évi­dem­ment je lui deman­de­rais de don­ner sa démis­sion d’ad­joint, ça me paraît tout à fait natu­rel », a rétor­qué Jean-Philippe Blanc.

Qui, sur une autre injonc­tion de Philippe Cardin lui deman­dant de com­mu­ni­quer les noms des élus mis en cause, a après Damien Guiguet invo­qué le secret d’ins­truc­tion et la pré­somp­tion d’in­no­cence. Motus et bouche cou­sue donc… pour l’heure. Car il y a fort à parier qu’a­vec les avan­cées de l’en­quête pré­li­mi­naire, le sujet se retrou­vera dans un très proche ave­nir au cœur du débat communal.

Trois des adjoints fraî­che­ment élus démissionnent

« Nous n’al­lons pas trans­for­mer Meylan en vil­lage gau­lois », a tenté de ras­su­rer Jean-Philippe Blanc juste avant le scru­tin. Lequel, une nou­velle fois, s’est déroulé en trois tours, aucune majo­rité n’ayant pu être dégagée.

Jean-Philippe Blanc, le maire de Meylan. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jean-Philippe Blanc, maire de Meylan. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Tout fol espoir de ral­lie­ment d’un ou plu­sieurs “loya­listes » ayant été défi­ni­ti­ve­ment écarté, la liste de François-Xavier Wanhem l’a emporté avec les seules 13 voix des fidèles au nou­veau maire. Qui, de fait, se retrouve tou­jours mino­ri­taire et dans l’in­ca­pa­cité de gou­ver­ner la commune.

Autre épine dans le pied pour le maire : trois des adjoints, tout juste élus, figu­rant en com­mun sur deux des listes ont démis­sionné de leurs fonc­tions. Ce dont s’ex­plique Thierry Féret, l’un d’entre eux.

Pour ce qui concerne le qua­trième, François Poline, absent lors des débats, sa posi­tion reste encore inconnue.

Une seule délé­ga­tion accor­dée au maire

Vérification des textes de loi. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Vérification des textes de loi. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Un maire sans pou­voir, donc ? Presque car celui-ci pourra seule­ment déli­vrer et reprendre les conces­sions du cime­tière com­mu­nal. Ainsi en a décidé le vote d’un amen­de­ment sur une déli­bé­ra­tion concer­nant les délé­ga­tions accor­dées au maire par le conseil municipal.

Un amen­de­ment arra­ché aux for­ceps grâce à une coa­li­tion de cir­cons­tance des loya­listes de la liste de Jean-Claude Peyrin, asso­ciés aux élus d’op­po­si­tion conduits par Philippe Cardin. Au titre de l’ur­gence « pour ne pas péna­li­ser les citoyens dans la peine », sera-t-il expliqué.

Un maire pieds et mains liés

En tout état de cause, voilà qui en dit long sur une situa­tion blo­quée, plus ver­rouillée que jamais, avec, certes, un maire à la tête de la com­mune de Meylan, mais un maire pieds et poings liés. Ce dont convient sans ambages Jean-Philippe Blanc, visi­ble­ment très déçu.

Estimant se retrou­ver dans une « impasse insur­mon­table », celui-ci compte bien, en déses­poir de cause, s’en remettre au pré­fet de l’Isère.

Jean-Philippe Blanc, le maire de Meylan. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jean-Philippe Blanc, maire de Meylan. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Pour l’op­po­si­tion, en l’oc­cur­rence Philippe Cardin, l’af­faire est enten­due. Preuve est une nou­velle fois faite, à l’is­sue de ce conseil muni­ci­pal, que Meylan n’est pas gérable en l’é­tat. Dès lors, l’élu ne voit qu’une seule solu­tion : retour­ner devant les élec­teurs, ce que son groupe réclame à corps et à cris depuis le début de la crise.

Joël Kermabon

La com­po­si­tion des listes en présence

Liste de François-Xavier Wanhem : François Xavier Wanhem, Arslan Soufi, Thierry Féret, Françoise Balas, Jean-François Roux, Catherine Allemand-Damond, Anne-Laure Husson, Hélène Viard-Gaudin, François Poline.

Liste de Jean-Claude Peyrin : Jean-Claude Peyrin, Chaza Hanna, Thierry Féret, Hélène Viard-Gaudin, Jean-François Roux, Joëlle Hours, Laurent Vadon, Catherine Lecoeur et François Poline.

Liste de Philippe Cardin (groupe AiMeylan) : Philippe Cardin, Mélina Hérenger, Christophe Bathail, Antoine Jammes, Christel Refour, Marie-Odile Novelli et Éric Cheminot.

Les noms en com­mun : Jean-François Roux et Hélène Viard-Gaudin, Thierry Féret et François Poline.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF - À deux semaines du premier tour des législatives anticipées, des manifestations "contre l'extrême droite" sont prévues partout en France, samedi 15 juin Lire plus

"Je vais assumer plus clairement ma sensibilité social-démocrate": Émilie Chalas candidate sur la troisième circonscription de l'Isère
« Je vais assu­mer plus clai­re­ment ma sen­si­bi­lité social-démo­crate » : Émilie Chalas can­di­date sur la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Émilie Chalas annonce avoir reçu l'investiture de la majorité présidentielle pour se porter candidate aux élections législatives sur la troisième circonscription de l'Isère. Lire plus

La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année
La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

FOCUS - La Métropole de Grenoble a voté à la quasi-unanimité le renouvellement de sa convention avec TéléGrenoble sur une période de trois ans avec, Lire plus

Après avoir quitté la majorité grenobloise, Maude Wadelec annonce sa candidature sur la troisième circonscription de l'Isère
Après avoir quitté la majo­rité gre­no­bloise, Maude Wadelec annonce sa can­di­da­ture sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère

FLASH INFO - La conseillère municipale de Grenoble Maud Wadelec, qui a récemment quitté les rangs de la majorité sans donner d'explications officielles, a annoncé Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !