Mairie de Meylan : Jean-Philippe Blanc remporte de justesse un fauteuil précaire

sep article

Internationaux de France de patinage du 1er au 3 novembre 2019 à Grenoble

REPORTAGE – Après la démission de Damien Guiguet, c’est Jean-Philippe Blanc (LR) qui a été élu maire par le conseil municipal de Meylan, ce dimanche 22 octobre. Il devance ainsi d’une seule voix Jean-Claude Peyrin (LR) et de cinq voix Philippe Cardin (DVG) du groupe d’opposition AiMeylan. Mais avec 13 voix sur un total de 33, Jean-Philippe Blanc ne dispose pas d’une majorité suffisante pour faire élire sa liste lors du conseil municipal de ce vendredi 27 octobre.

 

 

La salle du Conseil municipal de Meylan est pleine à craquer. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La salle du conseil municipal de Meylan était pleine à craquer. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Beaucoup de monde ce dimanche 22 octobre dans la salle du conseil municipal de la ville de Meylan. Un jour inhabituel pour une circonstance d’exception, puisqu’après la démission ce 14 octobre de Damien Guiguet, l’assemblée délibérative était convoquée pour procéder à l’élection du nouveau maire de la commune.

 

Les candidats ? Trois se sont déclarés. Jean-Philippe Blanc (LR), figure de proue et porte-parole des “frondeurs”, le maire par intérim Jean-Claude Peyrin (LR), et Philippe Cardin (DVG) du groupe d’opposition AiMeylan.

 

 

Trois tours de scrutin pour élire le nouveau maire

 

 

Une élection au long cours puisque pas moins de trois scrutins ont été nécessaires pour connaître le nom du nouveau premier magistrat. En effet, la répartition des voix lors des deux premiers tours étant identique, il a fallu recourir à un troisième vote désignant comme vainqueur le candidat ayant récolté le plus de suffrages.

 

Les conseillers municipaux votent. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les conseillers municipaux votent. © Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est donc finalement Jean-Philippe Blanc qui l’a emporté grâce aux treize voix de son camp, à une longueur de Jean-Claude Peyrin (LR) et à cinq brasses de Philippe Cardin.

Mais si Jean-Philippe Blanc est désormais ceint de son écharpe tricolore, reste désormais à voir combien de temps il restera sur son fauteuil…

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3272 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.