La prise en charge de l'autisme en France. Photo © Marina B Photographie

Journée scien­ti­fique de l’autisme : la thèse de l’o­ri­gine neu­ro­dé­ve­lop­pe­men­tale s’impose

Journée scien­ti­fique de l’autisme : la thèse de l’o­ri­gine neu­ro­dé­ve­lop­pe­men­tale s’impose

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Ce vendredi 20 octobre, sur le campus de Saint-Martin-d’Hères, s’est tenue la seconde édition de la journée scientifique de l’autisme. Organisée par l’association Envol Isère autisme, elle a attiré plus de 850 auditeurs venus s’informer sur les récentes avancées scientifiques concernant les troubles du spectre de l'autisme (TSA). Avec, en fil rouge, son origine neurodéveloppementale.

⇒ Temps de lecture : 14 à 18 min

 

 

Retour sur la journée scientifique de l'autisme qui a fait le point sur les dernières avancées scientifiques, le 20 octobre 2017 à Saint-Martin-d’Hères.La prise en charge de l'autisme en France. Photo © Marina B Photographie

La prise en charge de l'autisme en France.  © Marina B Photographie

Toute famille fondant un foyer pourrait-elle être concernée par l’autisme ? « Je ne pensais pas que les chiffres étaient aussi importants », s’étonne ainsi la mère d’un enfant atteint de troubles du spectre de l'autisme (TSA) venue assister ce vendredi 20 octobre à la journée scientifique de l’autisme sur le campus universitaire de Saint-Martin-d’Hères.

 

De fait, un enfant sur 135 naît avec des TSA en France, ce qui représente aujourd’hui 650 000 personnes. Des chiffres en constante augmentation, à l'instar du reste du monde. Selon la dernière estimation des autorités sanitaires américaines, en 2014, un enfant sur 68 a été diagnostiqué autiste aux États-Unis. Une progression de 30 % par rapport à 2012.

 

C’est dans l'amphithéâtre Louis Weil bondé que Lise Dumasy, la présidente de l’Université Grenoble-Alpes (UGA), a inauguré cette deuxième édition de la journée scientifique de l’autisme à l’initiative de l’association Envol Isère Autisme.

 

Journée scientifique de l'autisme 2017 à l'amphithéâtre Louis Weil sur le campus universitaire de Saint-Martin-d'Hères. Retour sur la journée scientifique de l'autisme qui a fait le point sur les dernières avancées scientifiques, le 20 octobre 2017 à Saint-Martin-d’Hères.© Véronique Magnin - Place Gre'net

Journée scientifique de l'autisme 2017 à l'amphithéâtre Louis Weil sur le campus universitaire de Saint-Martin-d'Hères. © Véronique Magnin - Place Gre'net

 

De nombreuses familles mais aussi des personnes présentant des troubles du spectre autistique s’étaient inscrites pour prendre connaissance des toutes dernières avancées scientifiques.

 

Également dans les rangs des 850 personnes présentes, des étudiants et des professionnels de la santé, du secteur médico-social et de l’Éducation nationale ainsi que des acteurs du Conseil départemental. Notamment des agents de la Protection maternelle et infantile (PMI) et de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

 

 

L’origine neurodéveloppementale des TSA s’affirme

 

 

Malgré l’existence de différentes formes des troubles autistiques qui contribuent à la complexité de cette problématique et à la confusion quant à son origine, la dizaine de conférenciers ont soutenu de concert la thèse de la cause neurodéveloppementale et donc organique de ces pathologies.

 

De quoi croiser le fer avec la “vieille école” de la psychiatrie « qui a encore la main mise sur les circuits de prise en charge et n’a pas subi une remise à jour comme dans d’autres pays », précise Michel Villaz, neurobiologiste et modérateur de cette journée.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 80 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Mondane Jactat, conseillère municipale déléguée à la santé et porteuse de la délibération. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble s’en­gage à limi­ter l’ex­po­si­tion de la popu­la­tion aux per­tur­ba­teurs endocriniens

FOCUS - La Ville de Grenoble a adopté à l'unanimité, ce lundi 13 mai, une délibération visant à limiter l'exposition de la population aux perturbateurs Lire plus

UNE Pascal Clouaire et Gwendoline Delbos Corfield candidats isérois sur la liste EELV de Yannick Jadot pour les élections européennes de mai 2019. Ici, les militants s'encordent pour le climat, lors d'une manifestation à la Bastille à Grenoble, le 9 mars 2019. DR
L’écologiste isé­roise Gwendoline Delbos-Corfield en bonne place sur la liste EELV pour les européennes

EN BREF - Deux candidats isérois sont présents sur la liste Europe Écologie - Les Verts (EELV) « Pour le climat, tout doit changer » aux élections européennes de mai Lire plus

Le plan d'économies de l'université de Grenoble se traduira par une réduction du personnel (d'une centaine d'emplois) et 10 000 heures de cours de moins.
L’Université Grenoble-Alpes s’en­gage pour une meilleure inclu­sion des étu­diants autistes

FOCUS – Ce lundi 4 février 2019, la Communauté Grenoble Alpes et l’Université Grenoble Alpes ont lancé les travaux pour l’inclusion à l’université des personnes Lire plus

Exposés aux perturbateurs endocriniens, des crapauds développent un diabète de type 2. Depuis 2010, la réglementation permet une eau cinq fois plus polluée.
Déclin des amphi­biens : des cher­cheurs gre­no­blois mettent en évi­dence le rôle des per­tur­ba­teurs endocriniens

EN BREF - Alors que les populations d'amphibiens déclinent partout dans le monde, des chercheurs français sous la conduite du laboratoire d'écologie alpine de Grenoble Lire plus

Bruxelles n'a pas réussi à faire consensus autour de sa définition des perturbateurs endocriniens, en vue d'une réglementation. La faute aux lobbys ?
Perturbateurs endo­cri­niens : échec de Bruxelles, à Grenoble cher­cheurs et poli­tiques accusent les lobbys

Une nouvelle fois, la Commission européenne a échoué mardi 30 mai à trouver un accord sur les critères scientifiques qui permettraient de définir précisément ce Lire plus

Dans le cadre d'une « Grande marche pour l'Europe », des parlementaires isérois En marche organise une réunion publique à Bourgoin-Jallieu le 23 mars.
Perturbateurs endo­cri­niens : Bruxelles se pro­nonce ce 30 mai, Michèle Bonneton dénonce le lobbying

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Après moult reports, la Commission européenne va, ce mardi 30 mai, tenter de trouver un accord sur une définition des Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

Les plus lus

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

À voir| Incendie de végé­ta­tion à La-Buisse et à Voreppe : pas de répit pour les secours et déjà 80 hec­tares ravagés

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin