Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Ekiden : Plus de 4 400 participants attendus dimanche à Grenoble

sep article

Le départ du 9e Grenoble Ekiden, marathon en relais de six coureurs, sera donné dimanche 22 octobre à 10 heures. Cette année, 735 équipes sont inscrites pour cette épreuve, au cœur de la Presqu’île scientifique, devenue une référence.

 

 

Créé en 2009, le Grenoble Ekiden accueillait pour sa première édition 287 équipes. « Nous nous sommes retrouvés très rapidement à être le premier Ekiden de France », raconte Éric Le Pallemec, fondateur et gérant d’Idée Alpe. Sa structure d’organisation d’événements sportifs coorganise la course avec l’Entente athlétique Grenoble (EAG 38).

 

« Depuis deux ans, Paris est passé premier mais nous sommes toujours montés crescendo en nombre de participants pour en faire une belle fête de course à pied. » Dimanche 22 octobre, 735 équipes seront ainsi engagées. Soit tout de même 4 410 personnes ! Sans compter les jeunes inscrits à la course enfants l’après-midi.

 

Départ du Grenoble Ekiden 2016, marathon en relais de six coureurs. © Grenoble Ekiden Lionel Montico

Départ du Grenoble Ekiden 2016, marathon en relais de six coureurs. © Grenoble Ekiden Lionel Montico

 

« De partager l’effort, cela incite les gens à se mobiliser »

 

 

Concrètement, l’Ekiden est un marathon (42,195 km) en relais de six coureurs. Le premier, le troisième et le cinquième relayeur effectuent 5 km, le deuxième et le quatrième 10 km et le dernier 7,195 km.

 

« C’est une course par équipes. C’est le principe même de la manifestation et son originalité », résume Éric Le Pallemec. Il n’est pas possible de s’aligner en individuel. « De partager l’effort, cela incite les gens à se mobiliser, à constituer leur équipe. »

 

L'Ekiden attire un public nombreux. Cette année, 735 équipes de six coureurs participent à l'épreuve. © Grenoble Ekiden Lionel Montico

L’Ekiden attire un public et des participants nombreux ces dernières années. © Grenoble Ekiden Lionel Montico

À la base, pourtant, l’idée n’était pas forcément de monter un Ekiden, comme l’explique Éric Le Pallemec. « Nous voulions simplement créer une épreuve de course à pied classique, type semi-marathon. Le fait est que cela a été un peu compliqué à mettre en place et que nous avons créé une épreuve par équipes. Une très bonne chose puisque l’engouement suscité par la manifestation fait que cela marche très bien. »

 

 

Plus de 300 bénévoles sur l’épreuve

 

 

Cette année, l’épreuve soutient “Locomotive”. Une association qui accompagne les enfants atteints de leucémie ou de cancer et leur famille pendant et après l’hospitalisation au CHU Grenoble Alpes (Chuga).

 

Pour cette 9e édition dimanche, 320 à 350 bénévoles, essentiellement de l’EAG 38, seront mobilisés. La principale nouveauté cette année concerne le parcours. Long de 5 km « plat comme la main », décrit Éric Le Pallemec, il ne devrait désormais plus évoluer ces prochaines années. Auparavant, les organisateurs devaient en effet composer avec les travaux de la Presqu’île scientifique.

 

Laurent Genin

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
971 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.