Alors que le gouvernement veut statuer sur une limitation de vitesse sur les routes à 80 km/h, les sénateurs LR de l'Isère cosignent une lettre ouverte.

Eau et assai­nis­se­ment : un « enter­re­ment de pre­mière classe » pour les séna­teurs LR de l’Isère

Eau et assai­nis­se­ment : un « enter­re­ment de pre­mière classe » pour les séna­teurs LR de l’Isère

Les séna­teurs Michel Savin et Frédérique Puissat ne déco­lèrent pas après le ren­voi en com­mis­sion d’une pro­po­si­tion de loi. Celle-ci pré­voit que le trans­fert des com­pé­tences eau et assai­nis­se­ment aux com­mu­nau­tés de com­munes soit laissé en option.

Les par­le­men­taires récla­maient que les com­munes gardent la main et puissent déci­der de l’in­té­rêt ou non de trans­fé­rer au 1er jan­vier 2020 leurs pré­ro­ga­tives liées à la ges­tion des réseaux d’eau potable et d’eaux usées ? La majo­rité pré­si­den­tielle en a décidé autrement.

Le 12 octobre, le texte adopté par le Sénat n’a pas eu le temps d’être exa­miné en séance publique à l’Assemblée natio­nale. Il a été ren­voyé illico vers la com­mis­sion des lois. Pour les séna­teurs LR de l’Isère, il s’a­git ni plus ni moins que d’un arti­fice poli­tique. Une tech­nique poli­ti­cienne pour blo­quer un texte.

Les sénateurs LR de l'Isère dénoncent l'hypocrisie politique du renvoi en commission de la proposition de loi eau et assainissement de la majorité du Sénat.Michel Savin Métropole

Les séna­teurs LR de l’Isère dénoncent l’hy­po­cri­sie poli­tique du ren­voi en com­mis­sion de la pro­po­si­tion de loi eau et assai­nis­se­ment de la majo­rité du Sénat. © Nils Louna / pla​ce​gre​net​.fr

« C’est d’une grande hypo­cri­sie poli­tique, pointe Michel Savin. Avec le report en com­mis­sion, il s’a­git là d’un enter­re­ment de pre­mière classe. Cela va prendre encore des mois… Et puis, au final, ils nous res­sor­ti­ront une pro­po­si­tion iden­tique mais por­tée par la majo­rité pré­si­den­tielle ! C’est tout sim­ple­ment une posi­tion dog­ma­tique et partisane. »

Si la très grande majo­rité des asso­cia­tions d’é­lus sont contre cette obli­ga­tion – Fabrice Brun, rap­por­teur LR à l’Assemblée natio­nale a qua­li­fié d”« erreur d’ap­pré­cia­tion » ce trans­fert prévu par la loi Notre –, les dépu­tés ont clai­re­ment sou­li­gné leur oppo­si­tion au texte porté par la majo­rité sénatoriale.

« Notre groupe ne s’en­ga­gera pas sur la voie du détri­co­tage de la loi Notre », sou­li­gnait Émilie Chalas, membre de la com­mis­sion des lois. Pour la dépu­tée de l’Isère mon­tée au cré­neau, la mutua­li­sa­tion des com­pé­tences per­met­tra des éco­no­mies d’é­chelle, bref une ratio­na­lité à la fois éco­no­mique et écologique.

Transfert de com­pé­tences : plus cher ou… moins cher ?

Une vision qui, pour les séna­teurs LR, ne tient nul­le­ment compte de la réa­lité sur le ter­rain, et notam­ment de la dif­fi­culté à faire concor­der les limites admi­nis­tra­tives de com­mu­nau­tés de com­munes avec les bas­sins hydrographiques.

« Et puis, ce trans­fert de com­pé­tences coû­tera plus cher à l’a­bonné, conti­nue Michel Savin. Dans les petites com­munes de mon­tagne, comme dans le Trièves, le Valbonnais…, la plu­part tournent avec un seul employé com­mu­nal. Les com­pé­tences seront donc trans­fé­rées mais pas les moyens humains. L’intercommunalité va être dans l’o­bli­ga­tion d’embaucher. »

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Coline Genevois, candidate LR sur la troisième circonscription de l'Isère: "On sait qu'on est sur un territoire très défavorable"
Coline Genevois, can­di­date LR sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère : « On sait qu’on est sur un ter­ri­toire très défavorable »

FOCUS - Les Républicains “non ciottistes” de l'Isère présentent comme candidate Coline Genevois sur la troisième circonscription pour les élections législatives anticipées. Un territoire difficile Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

Troisième circonscription: Émilie Chalas revendique des soutiens de gauche, sur une “circo” aux candidatures multiples... et (parfois) discrètes
Troisième cir­cons­crip­tion de l’Isère : une “circo” aux can­di­da­tures mul­tiples… et par­fois très discrètes

FOCUS - À dix jours du premier tour des élections législatives anticipées, une campagne peu ordinaire se déroule sur la troisième circonscription de l'Isère. Le Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

Fête de la musique 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fête de la musique 2024 : les bons plans à ne pas rater à Grenoble et dans l’agglo

ÉVÈNEMENT - Jour du solstice d'été, le vendredi 21 juin 2024 marque cette année la 43e édition de la Fête de la musique instituée par Lire plus

François Bayrou à Voiron pour sou­te­nir Élodie Jacquier-Laforge, can­di­date à sa réélec­tion dans la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Le président du MoDem François Bayrou s'est rendu à Voiron, mercredi 19 juin 2024, pour soutenir Élodie Jacquier-Laforge, députée sortante de la 9e Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !