Mireille d’Ornano exige un « grand Plan de lutte contre l’insécurité » à Grenoble

sep article



Nouvelle réaction politique suite aux tirs de Kalachnikov survenus dans la soirée du 30 septembre, en plein centre-ville de Grenoble. La députée et conseillère municipale d’opposition de Grenoble Mireille d’Ornano réclame « un grand Plan local de lutte contre les incivilités, la délinquance et l’insécurité » dans un communiqué diffusé ce mardi 3 octobre.

 

 

« L’insécurité explose à Grenoble, il est urgent d’agir ! », alerte Mireille d’Ornano. Rebondissant sur ce der­nier « week-end agité par les coups de feu dans le centre-ville », la dépu­tée euro­péenne fait aussi réfé­rence, dans son com­mu­ni­qué, à la ten­ta­tive d’in­cen­die de la caserne de gen­dar­me­rie de Grenoble, et décrit des faits d’in­sé­cu­rité « de plus en plus vio­lents ». « Couteaux, Kalachnikov et incen­die cri­mi­nel font l’actualité dans notre petite ville de pro­vince qui n’a défi­ni­ti­ve­ment plus rien de pai­sible », écrit-elle.

 

L'ex-FN Mireille d'Ornano, conseillère municipale de Grenoble, exige un « grand Plan de lutte contre les incivilités, la délinquance et l'insécurité ».© Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Mireille d’Ornano © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Rapportant des pro­pos du pro­cu­reur de la République – selon les­quels la « culture de la vio­lence est très ancrée à Grenoble », il y aurait des tirs toutes les semaines et la police décou­vri­rait des armes en per­ma­nence lors de ses inter­ven­tions –, Mireille d’Ornano juge la situa­tion pré­oc­cu­pante. Pour elle, « il est impé­ra­tif de lan­cer un grand Plan local de lutte contre les inci­vi­li­tés, la délin­quance et l’insécurité »

 

 

« La mairie doit être le leader de la sécurité »

 

 

« Il faut se don­ner les moyens de connaître les causes du pro­blème et de mettre en place les solu­tions adap­tées pour le jugu­ler, avec le sou­tien de la jus­tice et de l’État », ajoute-t-elle. Laissant enfin entendre que per­sonne n’a­git pour faire évo­luer la situa­tion, la conseillère muni­ci­pale conclut en esti­mant que « la mai­rie doit être le lea­der de la sécu­rité ».

 

Mireille d’Ornano vient de quit­ter le Front natio­nal pour rejoindre le mou­ve­ment de Florian Philippot. Un ral­lie­ment sur­prise pour une per­son­na­lité poli­tique qui a tou­jours affirmé sa fidé­lité à Jean-Marie Le Pen.

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2499 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.