Mireille d’Ornano exige un « grand Plan de lutte contre l’insécurité » à Grenoble

sep article

Nouvelle réaction politique suite aux tirs de Kalachnikov survenus dans la soirée du 30 septembre, en plein centre-ville de Grenoble. La députée et conseillère municipale d’opposition de Grenoble Mireille d’Ornano réclame « un grand Plan local de lutte contre les incivilités, la délinquance et l’insécurité » dans un communiqué diffusé ce mardi 3 octobre.

 

 

« L’insécurité explose à Grenoble, il est urgent d’agir ! », alerte Mireille d’Ornano. Rebondissant sur ce dernier « week-end agité par les coups de feu dans le centre-ville », la députée européenne fait aussi référence, dans son communiqué, à la tentative d’incendie de la caserne de gendarmerie de Grenoble, et décrit des faits d’insécurité « de plus en plus violents ». « Couteaux, Kalachnikov et incendie criminel font l’actualité dans notre petite ville de province qui n’a définitivement plus rien de paisible », écrit-elle.

 

L'ex-FN Mireille d'Ornano, conseillère municipale de Grenoble, exige un « grand Plan de lutte contre les incivilités, la délinquance et l'insécurité ».© Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Mireille d’Ornano © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Rapportant des propos du procureur de la République – selon lesquels la « culture de la violence est très ancrée à Grenoble », il y aurait des tirs toutes les semaines et la police découvrirait des armes en permanence lors de ses interventions –, Mireille d’Ornano juge la situation préoccupante. Pour elle, « il est impératif de lancer un grand Plan local de lutte contre les incivilités, la délinquance et l’insécurité »

 

 

« La mairie doit être le leader de la sécurité »

 

 

« Il faut se donner les moyens de connaître les causes du problème et de mettre en place les solutions adaptées pour le juguler, avec le soutien de la justice et de l’État », ajoute-t-elle. Laissant enfin entendre que personne n’agit pour faire évoluer la situation, la conseillère municipale conclut en estimant que « la mairie doit être le leader de la sécurité ».

 

Mireille d’Ornano vient de quitter le Front national pour rejoindre le mouvement de Florian Philippot. Un ralliement surprise pour une personnalité politique qui a toujours affirmé sa fidélité à Jean-Marie Le Pen.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2071 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.