Nicolas Hulot, Élisabeth Borne et Agnès Buzin veulent faire de la vallée de l'Arve une terre pionnière en matière de lutte contre la pollution.Déplacement ce vendredi 29 septembre 2017 de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, Agnès Buzyn ministre des solidarités et de la santé et d'Elisabeth Borne, ministre chargée des transports dans la Vallée de l'Arve

Pollution dans la Vallée de l’Arve : trois ministres sur place, mais pas de miracle

Pollution dans la Vallée de l’Arve : trois ministres sur place, mais pas de miracle

EN BREF – Ce ven­dredi 29 sep­tembre, pas moins de trois ministres sont venus au che­vet de la val­lée de l’Arve, dont l’air très pol­lué cause des morts pré­ma­tu­rées et des mala­dies chro­niques. Faisant montre de leur volonté d’a­gir, Nicolas Hulot, ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire, Agnès Buzyn ministre des Solidarités et de la Santé et Élisabeth Borne, ministre char­gée des Transports n’ont tou­te­fois pas fait d’an­nonces tonitruantes.

Nicolas Hulot, Elisabeth Borne et Agnès Buzin veulent faire de la vallée de l'Arve une terre pionnière en matière de lutte contre la pollution.

Déplacement ce ven­dredi 29 sep­tembre 2017 de Nicolas Hulot, ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire, d’Agnès Buzyn ministre des Solidarités et de la santé, et d’Élisabeth Borne, ministre char­gée des Transports dans la Vallée de l’Arve. © France 3 Alpes

Un nou­veau plan de pro­tec­tion de l’at­mo­sphère (PPA) est en cours d’é­la­bo­ra­tion dans la val­lée de l’Arve, avec comme par­ties pre­nantes l’État, les col­lec­ti­vi­tés et les associations.

Les ministres, venus ce ven­dredi 29 sep­tembre ren­con­trer les entre­prises, asso­cia­tions et col­lec­ti­vi­tés locales, n’é­taient pas là pour devan­cer les conclu­sions. Et pour cause, la feuille de route du futur PPA est en cours de co-construc­tion d’ici le prin­temps 2018… Mais alors pour­quoi cette visite ?

La Vallée de l’Arve sera « une terre pionnière »

Nicolas Hulot, ministre de la Transition s’est bien gardé de pro­mettre quelque miracle que ce soit en matière de lutte contre la pol­lu­tion, pour l’hi­ver pro­chain. Il n’a annoncé aucune nou­velle mesure par rap­port aux bou­quets d’ac­tions déjà en place. Or si celles-ci s’a­vèrent mon­trer leur effi­ca­cité, il fau­drait aller bien plus loin pour amé­lio­rer signi­fi­ca­ti­ve­ment la qua­lité de l’air.

Nicolas Hulot, Elisabeth Borne et Agnès Buzin veulent faire de la vallée de l'Arve une terre pionnière en matière de lutte contre la pollution.

Nicolas Hulot. © France 3 Alpes

Le ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire a ainsi assuré, à l’en­semble des acteurs, la déter­mi­na­tion de l’État à faire de la Vallée de l’Arve « une terre pion­nière » pour « un sujet natio­nal [la lutte contre la pol­lu­tion de l’air, ndlr] qui est l’une de [leurs] trois grandes priorités.

[…] En mars 2018, on aura fran­chi un pas de plus. On ren­for­cera les actions là où on doit les ren­for­cer », a‑t-il exhorté.

« Interdictions de cir­cu­la­tion, aug­men­ta­tions de péages… »

En matière de trans­ports, Élisabeth Borne a rap­pelé quelques élé­ments de contexte. Le tra­fic local génère davan­tage de pol­lu­tion que le tra­fic inter­na­tio­nal de tran­sit. C’est donc sur ce pre­mier point qu’il lui semble impor­tant d’ac­cen­tuer les efforts (véhi­cules propres, covoi­tu­rage, etc). Les col­lec­ti­vi­tés, en lien avec l’État, s’y emploient fort bien. Il faut pour­suivre. Tel est en sub­stance le mes­sage de la ministre.

Nicolas Hulot, Élisabeth Borne et Agnès Buzin veulent faire de la vallée de l'Arve une terre pionnière en matière de lutte contre la pollution.

Camions cir­cu­lant dans la val­lée de l’Arve dont l’air est régu­liè­re­ment pol­lué. DR

Quant à la limi­ta­tion de la cir­cu­la­tion des rou­tiers trans­fron­ta­liers, levier sur lequel seul l’État a la main, Élisabeth Borne se montre certes déter­mi­née, mais emploie le futur sans pré­ci­sion de date : « Pour le tra­fic de tran­sit, il fau­dra recou­rir à tous les dis­po­si­tifs qui sont per­mis par la régle­men­ta­tion de l’Europe, y com­pris cer­taines inter­dic­tions de cir­cu­la­tion, y com­pris des aug­men­ta­tions de péages sur les modes rou­tiers, évi­dem­ment en concer­ta­tion avec nos amis ita­liens. »

L’interdiction euro 3, un objec­tif attei­gnable… en 2019

À défaut d’en­ga­ge­ment, la ministre des Transports a émis la pro­po­si­tion de réduire la vitesse de la cir­cu­la­tion dans la val­lée de l’Arve toute l’an­née et pas seule­ment en hiver. Elle compte éga­le­ment convaincre les Italiens d’in­ter­dire le tra­fic pour les poids lourds Euro 3, et a bon espoir d’y arri­ver « compte tenu du contexte favo­rable : la confir­ma­tion de l’au­to­route alpine et le res­pect de l’en­ga­ge­ment de la France sur le Lyon-Turin ». À Nicolas Hulot d’a­jou­ter un peu plus tard : « L’interdiction euro 3 en 2019 [est] un objec­tif atteignable. »

La construc­tion de Lyon-Turin sera « exces­si­ve­ment sobre »

Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. © Telt

Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. © Telt

Au sujet du Lyon-Turin, Nicolas Hulot a déclaré que la liai­son trans­al­pine se ferait bien, comme annoncé par Emmanuel Macron, le chef de l’État, « dans une ver­sion éco­no­mique et éco­lo­gique exces­si­ve­ment sobre, et tout cela assorti d’alternatives aux rou­tiers… », a cru bon de pré­ci­ser le ministre de la Transition.

Séverine Cattiaux

8 % DE DÉCÈS PRÉMATURÉS PAR AN

Selon les résul­tats de l’é­tude de Santé publique France pré­sen­tée ce ven­dredi, les par­ti­cules fines (PM 2,5 et PM 10) entraînent 8 % de décès pré­ma­tu­rés par an dans la val­lée de l’Arve. Un chiffre proche de ce qui peut être constaté dans les grandes agglo­mé­ra­tions. On atteint même 13 % dans cer­taines régions de France encore plus polluées.

Santé Publique France dévoile des résutats sans surprises sur les risques sanitaires des particules fines dans la vallée de l'Arve, ce vendredi 29 septembre 2017

Santé Publique France dévoile des résul­tats sans sur­prises sur les risques sani­taires des par­ti­cules fines dans la val­lée de l’Arve, ce ven­dredi 29 sep­tembre 2017. DR

Le rap­por­teur de l’é­tude n’é­voque tou­te­fois pas le niveau de pol­lu­tion moyen à l’année.

Un pro­blème majeur, auquel il faut s’at­ta­quer, en convient Agnès Buzyn, ministre de la Santé : « L’enjeu, et pas que dans la val­lée de l’Arve mais dans les grandes villes aussi, est de réduire toute l’an­née les par­ti­cules fines pour qu’à force elles soient moins nocives. Les pics, il y en aura tou­jours, mais si le niveau moyen baisse, ils seront davan­tage sup­por­tables. » L’étude per­met aussi d’es­ti­mer le temps en moins à chaque âge de la vie, du fait des par­ti­cules fines. Ainsi, la réduc­tion de l’es­pé­rance de vie d’une per­sonne de 30 ans habi­tant dans la val­lée de l’Arve est de 9 mois.

Une bonne nou­velle, enfin, res­sort des conclu­sions de l’é­tude : en bais­sant de 30 % la pol­lu­tion des par­ti­cules fines, 45 décès seront évités.

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

De gauche à droite : Anaïs Rivière, responsable marketing Lumiforte, Franck Longo, maire de Fontaine, Gaël Bourgeaux, et Arnaud Bouché, ESR Cool Roofing. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fontaine teste le cool roo­fing sur la ver­rière d’un centre nau­tique pour abais­ser sa température

EN BREF - Pour contribuer à lutter contre la chaleur dans les structures accueillant du public, la Ville de Fontaine expérimente la technique appelée "cool-roofing" Lire plus

Contrôles des établissements touristiques en Isère sur l'été 2020: beaucoup d'anomalies, peu de fermetures
Conflit de voi­si­nage en Isère : un homme gra­ve­ment blessé à coups de cou­teau, deux sus­pects en garde à vue

FLASH INFO - Un homme de 40 ans a été gravement blessé de plusieurs coups de couteau lors d'un conflit de voisinage, dans la nuit Lire plus

Trafic fami­lial déman­telé : le couple ven­dait le can­na­bis cultivé à Saint-Martin-d’Uriage par les parents de la jeune femme

EN BREF - Quatre personnes, soupçonnées d'être à la tête d'un trafic familial de stupéfiants dans l'agglomération grenobloise, ont été interpellées, lundi 15 juillet 2024. Lire plus

Usine_STMicroelectronics_Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics : une nou­velle enquête publique en pré­vi­sion pour le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine de Crolles

FOCUS - Rebondissement pour le projet d'agrandissement de l'usine STMicroelectronics de Crolles. L'industriel a répondu aux conclusions de la Commission nationale du débat public (CNDP) Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !