Vallée de l’Arve : des états généraux de l’air pour en finir avec la pollution

sep article



Les états généraux de l’air se tiennent ce mercredi 22 mars à Passy, commune de la vallée de l’Arve. A l’instar de l’épisode de pollution de l’air exceptionnellement long (33 jours) cet hiver, cet événement est tout aussi inédit. Il réunit, en effet, dans un même lieu les citoyens, les associations, le préfet de Haute-Savoie, les parlementaires, mais aussi les élus locaux, régionaux et départementaux.

 

 

 

Le report modal est absent des mesures du futur arrêté préfectoral contre la pollution de l'air dans la vallée de l'Arve. Le Lyon-Turin serait-il en cause ?UNE Camions circulant dans la vallée de l'Arve dont l'air est régulièrement pollué DR

Camions cir­cu­lant dans la val­lée de l’Arve dont l’air est régu­liè­re­ment pol­lué. DR

Ce mer­credi 22 mars, les états géné­raux de l’air, réunis à 19 heures à Passy, com­mune de la val­lée de l’Arve par­ti­cu­liè­re­ment impac­tée par la pol­lu­tion, pour­raient faire date et mar­quer un tour­nant dans la lutte contre la pol­lu­tion locale.

 

Car cette val­lée au pied du Mont Blanc enre­gistre, depuis des années, des niveaux records en terme de pol­lu­tion de l’air…

 

Au pro­gramme de cette soi­rée à l’am­biance révo­lu­tion­naire : la pré­sen­ta­tion d’une syn­thèse de toutes les pro­po­si­tions col­lec­tées depuis plu­sieurs semaines, auprès des 155 000 habi­tants tou­chés par la pol­lu­tion de la val­lée de l’Arve, devant les élus locaux, les par­le­men­taires, le pré­fet de Haute-Savoie, lequel consulte par ailleurs la popu­la­tion sur un pro­jet d’ar­rêté.

 

L’initiative est par­tie de l’Association pour le res­pect du site du Mont-Blanc (ARSMB), qui milite depuis vingt-six ans en faveur de l’en­vi­ron­ne­ment. Objectif de ce ren­dez-vous : ins­crire des mesures issues du « peuple » – selon l’ex­pres­sion de Simon Métral, ancien pré­sident de l’ARSMB – au pro­gramme du deuxième Plan de pro­tec­tion de l’atmosphère en pré­pa­ra­tion.

 

 

 

Des cahiers de doléances déposés dans les 41 communes de la vallée 

 

 

Excédés par des années d’i­ner­tie de l’État, par un manque de cou­rage de cer­taines col­lec­ti­vi­tés locales, des citoyens lambda ont spon­ta­né­ment orga­nisé des mani­fes­ta­tions devant les mai­ries, en décembre et jan­vier der­nier, notam­ment dans la com­mune de Sallanches. Rebondissant sur cet élan citoyen, l’ARSMB a déposé des cahiers de doléances dans les 41 com­munes du péri­mètre du Plan de pro­tec­tion de l’at­mo­sphère, en vue d’or­ga­ni­ser des états Généraux de l’air.

 

« Ce sont des citoyens qui se sont por­tés volon­taires pour dépo­ser ces cahiers et ensuite tra­vailler dans des groupes tra­vail pour pro­po­ser des solu­tions », explique Simon Métral. La page Facebook des états géné­raux de l’air réunit plus de mille membres. « Entre les écrits et Internet, des mil­liers de contri­bu­tions ont été récol­tées. Et il n’y a pas de mesures far­fe­lues », tient à sou­li­gner le mili­tant.

 

 

 

« Une feuille de route pour enfin dépolluer la vallée de l’Arve »

 

 

En orga­ni­sant les états géné­raux de l’air, les asso­cia­tions et les citoyens veulent prendre les choses en main et faire appli­quer les mesures que nombre d’ha­bi­tants attendent impa­tiem­ment. « Nous allons pro­po­ser une feuille de route pour enfin dépol­luer la val­lée de l’Arve. Il faut s’at­ta­quer à tous les pro­blèmes », déclare Simon Métral.

 

Il ne serait guère éton­nant de trou­ver dans le cahier des charges citoyen la demande du report du tran­sit inter­na­tio­nal sur l’Autoroute alpine fer­ro­viaire, la créa­tion d’une ins­tance poli­tique à l’é­chelle des 41 com­munes pour l’or­ga­ni­sa­tion de trans­ports col­lec­tifs, ou encore la pro­po­si­tion d’un fonds Air indus­trie élargi à toute la val­lée. Ce fonds ne concerne pour l’heure que la com­mu­nauté de com­munes Faucigny-Glières

 

 

SC

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3163 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.