Actualité

David Snug

David Snug, en dédi­cace à Grenoble, pour tout savoir sur les 50 clas­siques de la pop

David Snug, en dédi­cace à Grenoble, pour tout savoir sur les 50 clas­siques de la pop

FOCUS – Double occa­sion de décou­vrir l’univers de David Snug à Grenoble samedi 23 sep­tembre. À la librai­rie Les Modernes, il dédi­ca­cera son recueil de chro­niques musi­cales illus­trées par ses soins et sobre­ment inti­tu­lées Ne vous fati­guez pas à écou­ter ces 50 clas­siques de la pop, David Snug s’en est occupé pour vous. Puis, il se pro­duira avec son groupe Trotski nau­tique au bar Le Coq-tail. Où l’on consta­tera que le duo mérite ample­ment la note maxi­male que David Snug lui a attri­bué dans son ouvrage déjà culte.

Extrait de Ne vous fatiguez pas à écouter ces 50 classiques de la pop David Snug s'en est occupé pour vous

Extrait de Ne vous fati­guez pas à écou­ter ces 50 clas­siques de la pop David Snug s’en est occupé pour vous

David Snug a deux marottes : la bande des­si­née et la musique, la pre­mière se nour­ris­sant allè­gre­ment de la seconde. « Quand j’étais au lycée, la BD ne m’intéressait pas du tout, jusqu’à ce que je découvre Crumb et l’Association, parce que c’était plus indé et plus per­son­nel », se souvient-il.

Indépendante, la musique qu’il écoute et pra­tique lui-même au sein du duo Trotski nau­tique – que l’on pourra écou­ter au bar le Coq-tail samedi 23 sep­tembre – l’est aussi. Dans ses albums, il parle donc abon­dam­ment des sujets qui le touchent de près : lui, d’abord, et le rap­port qu’il entre­tient avec la musique qu’il aime, ensuite. Le tout avec une déri­sion qui s’exerce contre tous, à com­men­cer par lui-même. D’où l’efficacité de son humour.

On retrouve ces mêmes ingré­dients dans Ne vous fati­guez pas à écou­ter ces 50 clas­siques de la pop, David Snug s’en est occupé pour vous, que vous pour­rez faire dédi­ca­cer par l’auteur him­self à la librai­rie Les Modernes à 18 heures ce même samedi 23 septembre.

Une lec­ture essen­tielle pour briller dans les dîners mondains

Extrait de Ne vous fatiguez pas à écouter ces 50 classiques de la pop David Snug s’en est occupé pour vous

Extrait de Ne vous fati­guez pas à écou­ter ces 50 clas­siques de la pop David Snug s’en est occupé pour vous

L’ouvrage ne se pré­sente pas comme une BD mais comme un recueil de chro­niques musi­cales illus­trées dont le pro­gramme tient tout entier dans le titre.

Et ce en accord avec la ligne édi­to­riale de son édi­teur John Harvey Marwanny. Ce grand spé­cia­liste du « déve­lop­pe­ment per­son­nel sans dou­leur » sera éga­le­ment pré­sent au Coq-tail samedi 23 sep­tembre, en pre­mière par­tie de Trotski nautique.

En quoi les anec­dotes que dis­pense l’auteur – avec brio ! – sur les stan­dards de la pop sélec­tion­nés par ses soins sont-ils indis­pen­sables à notre bien-être ? « Je ne doute pas un seul ins­tant que vous appren­drez plein de trucs et que vous pour­rez vous la racon­ter grave en soi­rée avec vos amis car, pour une rai­son que j’ignore, la per­sonne qui s’y connaît en pop musique aura tou­jours l’air moins con que les autres », argu­mente l’auteur dans la pré­face à son ouvrage, signée de sa propre main.

Propos tem­pé­rés par l’auteur en ces termes : « Dans les milieux dans les­quels j’évolue, c’est sûr que c’est impor­tant de s’y connaître dans la musique indé… Ce qui me fait mar­rer, c’est qu’il y a tou­jours quelqu’un pour être spé­cia­liste de ce groupe que per­sonne ne connaît. »

Des cri­tères de sélec­tions 100 % objec­tifs… ou presque

Mais alors, les 50 albums chro­ni­qués sont-ils aussi “clas­siques” que l’auteur le pré­tend ? Si l’album Nevermind de Nirvana met tout le monde d’accord côté renom­mée, celui de Jean-Luc Le Ténia – certes pro­clamé meilleur chan­teur fran­çais du monde par Didier Wampas – a béné­fi­cié d’un accueil plus… confidentiel.

Extrait de Ne vous fatiguez pas à écouter ces 50 classiques de la pop David Snug s’en est occupé pour vous

Extrait de Ne vous fati­guez pas à écou­ter ces 50 clas­siques de la pop David Snug s’en est occupé pour vous

« Les cri­tères que j’ai uti­li­sés c’est qu’il fal­lait quand même que j’aime un petit peu le groupe. Et j’ai quand même fait en sorte que ce soit des clas­siques de la pop indé, de type un peu Inrockuptibles. Un moment, Marwanny me deman­dait de faire Prince ou Stevie Wonder, des trucs comme ça, mais moi j’ai jamais écouté ça, j’y connais rien », recon­naît David Snug.

Ce qui explique éga­le­ment la rareté des « clas­siques » une fois pas­sée la bar­rière des années 2000. « J’ai 40 ans et je suis un vieux con. Ce sont essen­tiel­le­ment des groupes que j’ai écou­tés entre 15 et 25 ans. Et puis, je ne com­prends plus grand-chose à ce qui se passe dans la musique aujourd’hui. Les pro­duc­tions se res­semblent de plus en plus. Avec Pro-tools, tous les sons sonnent pareil. »

Dans le même esprit, sous la plume de David Snug, les salles de musiques actuelles (Smac) en prennent régu­liè­re­ment pour leur grade. « Je prends sou­vent l’exemple du concert de Nirvana à Reading devant cent mille per­sonnes. On a l’impression qu’ils jouent dans un bar. Maintenant, n’importe quel groupe qui sort d’une rési­dence dans une Smac, avec la lumière et le son qui sont cal­cu­lés, fait le même concert tous les soirs. Tout est normé. On voit plein de groupes comme ça qui sortent. On sait que ça ne durera que le temps d’une tour­née. »

Obsolescence qui épargne bien sûr le groupe Trotski nau­tique, qui tourne dans les bars depuis belle lurette. « Il ne fait aucun doute que si Kurt Cobain n’était pas mort, il aurait fait plu­sieurs reprises de Trotski nau­tique. Or Trotski nau­tique n’existait pas encore en 1994, c’est pour­quoi mon Kurt a pré­féré se sui­ci­der, ce qui entraîna sa mort », lit-on dans la chro­nique qui clôt l’ouvrage en décer­nant un 10/10 au groupe Trotski nau­tique, comme de droit.

Adèle Duminy

Une ortho­graphe qui fait sai­gner les yeux des défen­seurs de la langue française

Mais pour­quoi un tel mas­sacre ? « En temps nor­mal, je fais pas mal de fautes d’inattention parce que je suis étourdi. Comme au départ, je lais­sais des fautes sur mon blog et que je n’avais que des retours là-des­sus, je me suis dit autant en mettre par­tout. »

Infos pra­tiques 

Ne vous fati­guez pas à écou­ter ces 50 clas­siques de la pop, David Snug s’en est occupé pour vous, paru chez Marwanny Corporation

Samedi 23 sep­tembre : dédi­cace de David Snug à la librai­rie Les Modernes, à 18 heures

Concert de Trotski Nautique au Coq-tail, à par­tir de 20 h 30

AD

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Fête de la musique 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fête de la musique 2024 : les bons plans à ne pas rater à Grenoble et dans l’agglo

ÉVÈNEMENT - Jour du solstice d'été, le vendredi 21 juin 2024 marque cette année la 43e édition de la Fête de la musique instituée par Lire plus

Grenoble : la Guinguette élec­trique s’in­talle sur le par­vis Andry-Farcy pour trois semaines de concerts

ÉVÉNEMENT - La sixième édition de la Guinguette électrique prend ses marques sur l'esplanade Andry-Farcy à Grenoble du mercredi 19 juin au samedi 6 juillet Lire plus

Mobilisation du comité de soutien à la MJC-théâtre Prémol, devant la mairie de Grenoble, à l'occasion d'une rencontre avec les élues aux Cultures et à la Jeunesse, lundi 10 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : pour sau­ver la MJC-théâtre Prémol, son comité de sou­tien pro­pose de décro­cher le label « Éducation popu­laire pour la culture »

FOCUS - La MJC-théâtre Prémol à Grenoble va-t-elle devoir céder la gestion du théâtre à l'association Le centre des Arts du récit ? Il semblerait Lire plus

Une Journée du matrimoine à Grenoble pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française
Grenoble : une Journée du matri­moine pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française

FLASH INFO - La Ville de Grenoble accueille une "Journée du matrimoine culturel" vendredi 14 juin 2024 à l'auditorium du Musée de Grenoble, sur le Lire plus

Mobilisation contre la fin de la MJC-théâtre, avec les jeunes de l'axe de création et Hakima Necib, porte-paroles du comité, samedi 2 juin 2024. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Fin de la MJC-Théâtre Prémol à Grenoble : le comité de sou­tien dénonce « les méthodes orches­trées de cette muni­ci­pa­lité à la dérive »

FOCUS - La sentence redoutée a fini par tomber. Le conseil d'administration de la MJC1maison des jeunes et de la culture-théâtre Prémol devra remettre les Lire plus

Aconit, association de sauvegarde du patrimoine informatique, sur le point de "tout mettre à la benne"?
Aconit, asso­cia­tion de sau­ve­garde du patri­moine infor­ma­tique, sur le point de « tout mettre à la benne » ?

FOCUS - L'association grenobloise Aconit, dédiée à la sauvegarde du patrimoine informatique (et logiciel) serait-elle menacée dans son existence même? C'est ce qu'explique la structure, Lire plus

Flash Info

|

21/06

12h46

|

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !