Nouvelle vague de chaleur : la préfecture de l’Isère donne ses recommandations

sep article

Un nouvel épisode quasi caniculaire se profile en Isère. Météo France prévoit ainsi 36 degrés ce vendredi après-midi, et même 38 samedi, avec des températures nocturnes descendant à peine en-dessous des 20 degrés. Les prévisions actuelles prévoient une possible dégradation orageuse et une baisse du thermomètre pour dimanche.

 

 

Ce vendredi et samedi seront marqués par un nouvel épisode de chaleur proche de la canicule. La préfecture de l'Isère rappelle ses recommandations.Canicule à Grenoble. Ilôts de chaleur urbains et changement climatique. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

© Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

Face à ce nouvel épisode de fortes chaleurs, la préfecture de l’Isère rappelle que le numéro vert 0800 06 66 66, mis en place par la Direction générale de la santé (DGS), « permet d’obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles ».

 

Les services de l’État réitèrent également leurs recommandations permettant de protéger sa santé durant ce nouvel épisode caniculaires. Celles-ci s’adressent à tout un chacun, mais plus particulièrement aux « personnes les plus à risques ». Autrement dit, les personnes âgées, handicapées, malades à domicile, ainsi que les femmes enceintes et les parents de jeunes enfants.

 

 

Les recommandations de la préfecture

 

 

Il est donc recommandé de boire régulièrement de l’eau et de manger en quantité suffisante, sans consommer d’alcool. De se rafraîchir et de se mouiller le corps plusieurs fois par jour. D’éviter de sortir aux heures les plus chaudes et, si possible, de passer plusieurs heures par jour dans un lieu climatisé. De fermer ses volets et ses fenêtres la journée afin de garder son logement frais. Enfin, d’éviter naturellement les efforts physiques, en particulier durant les heures les plus chaudes.

 

« Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide. Si nécessaire, demandez conseil à votre médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple) », rappelle encore la préfecture.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1274 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.