Nouvelle vague de chaleur : la préfecture de l’Isère donne ses recommandations

sep article

Notre indépendance c

Un nouvel épisode quasi caniculaire se profile en Isère. Météo France prévoit ainsi 36 degrés ce vendredi après-midi, et même 38 samedi, avec des températures nocturnes descendant à peine en-dessous des 20 degrés. Les prévisions actuelles prévoient une possible dégradation orageuse et une baisse du thermomètre pour dimanche.

 

 

Ce vendredi et samedi seront marqués par un nouvel épisode de chaleur proche de la canicule. La préfecture de l'Isère rappelle ses recommandations.Canicule à Grenoble. Ilôts de chaleur urbains et changement climatique. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

© Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

Face à ce nou­vel épi­sode de fortes cha­leurs, la pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle que le numéro vert 0800 06 66 66, mis en place par la Direction géné­rale de la santé (DGS), « per­met d’obtenir des conseils pour se pro­té­ger et pro­té­ger son entou­rage, en par­ti­cu­lier les plus fra­giles ».

 

Les ser­vices de l’État réitèrent éga­le­ment leurs recom­man­da­tions per­met­tant de pro­té­ger sa santé durant ce nou­vel épi­sode cani­cu­laires. Celles-ci s’a­dressent à tout un cha­cun, mais plus par­ti­cu­liè­re­ment aux « per­sonnes les plus à risques ». Autrement dit, les per­sonnes âgées, han­di­ca­pées, malades à domi­cile, ainsi que les femmes enceintes et les parents de jeunes enfants.

 

 

Les recommandations de la préfecture

 

 

Il est donc recom­mandé de boire régu­liè­re­ment de l’eau et de man­ger en quan­tité suf­fi­sante, sans consom­mer d’al­cool. De se rafraî­chir et de se mouiller le corps plu­sieurs fois par jour. D’éviter de sor­tir aux heures les plus chaudes et, si pos­sible, de pas­ser plu­sieurs heures par jour dans un lieu cli­ma­tisé. De fer­mer ses volets et ses fenêtres la jour­née afin de gar­der son loge­ment frais. Enfin, d’é­vi­ter natu­rel­le­ment les efforts phy­siques, en par­ti­cu­lier durant les heures les plus chaudes.

 

« Pensez à don­ner régu­liè­re­ment de vos nou­velles à vos proches et, dès que néces­saire, osez deman­der de l’aide. Si néces­saire, deman­dez conseil à votre méde­cin trai­tant, tout par­ti­cu­liè­re­ment en cas de pro­blème de santé ou de trai­te­ment médi­ca­men­teux régu­lier (adap­ta­tion de doses par exemple) », rap­pelle encore la pré­fec­ture.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1465 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.