Dracque la Dragonne a investi le square Saint-Bruno de Grenoble

sep article

La Dragonne a enfin vu le jour place Saint-Bruno à Grenoble. Après un temps de gestation sous bâche, la structure a été inaugurée le samedi 1er juillet, en présence des élus et des habitants du quartier. Le but ? Offrir un espace de jeu aux enfants… et se réapproprier un lieu dont les riverains se sentent privés.

 

 

Au-delà de la légende qu’ont contée les élèves de l’école Anthoard durant son inau­gu­ra­tion, la Dragonne a une “vieille” his­toire. Elle remonte à la pre­mière édi­tion du Budget par­ti­ci­pa­tif de la Ville de Grenoble, en 2015. Le « gros pro­jet » d’a­mé­lio­ra­tion du square Saint-Bruno com­por­tait en effet la réa­li­sa­tion d’une struc­ture de jeux. Deux ans plus tard, après plu­sieurs phases de concer­ta­tion, celle-ci voit donc enfin le jour.

 

Dragonne Saint-Bruno © Place Gre'net

Dragonne Saint-Bruno. © Jonathan Dupont – Place Gre’net

 

 

Un symbole de réappropriation du square par ses habitants

 

 

Dracque la Dragonne, tel est son petit nom, mesure 32 mètres de long et 13 mètres de large. Elle offre plu­sieurs pos­si­bi­li­tés de jeux : balan­çoires indi­vi­duelles, filets pour grim­per, ailes pour esca­la­der, ou encore des gra­vures de petites his­toires. Un moment d’a­mu­se­ment pour les petits… et de vivre-ensemble pour les plus grands ?

 

À l’oc­ca­sion d’une fête de quar­tier inédite en aout 2016, les habi­tants de Saint-Bruno expri­maient déjà leur besoin de réin­ves­tir le square trusté par les dea­lers. La dra­gonne est-elle le sym­bole de cette réap­pro­pria­tion sou­te­nue par la muni­ci­pa­lité ? Le fait est que la struc­ture a été taguée alors qu’elle était encore sous bâche, avant d’être promp­te­ment net­toyée pour son inau­gu­ra­tion… Tout un sym­bole, en effet !

 

 

FM

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
5366 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ping : [Piollistan] Pour luter contre le trafic de came à l’Alma, E. Piolle va installer des brumisateurs… – GROUPE D'ANALYSE METROPOLITAIN

  2. Très belle ini­tia­tive et très belle ins­tal­la­tion,
    Concernant le fait de réin­ves­tir le quar­tier, même moi j’ar­rive a repé­rer les ven­deurs de caba­nis (pas les guet­teurs) qui sont soit à la limite par­king / square soit à l’angle coté lave­rie.
    Si il y avait volonté de reprendre le quar­tier à cer­taines per­sonnes ca ne serait pas trop dur.
    Alors certes ca ne règle rien, le pro­blème n’est que déplacé et les petits pois­sons sont gênés à contra­rio des gros qui res­tent dans l’ombre etc…

    Allez, à quand un article sur les resto / bars, et leurs ouver­ture à Grenoble ?
    Sur les coif­feurs à 10 euros et au modele éco ?

    Dommage que le caba­nis ne soit pas léga­lisé et contrôlé : quand j’é­tais Erasmus, de toutes les per­sonnes ren­con­trés les Hollandais étaient les plus sereins sur le sujet, ils avaient été édu­qués. (et oui, je sais, il y a de réels risque de bipo­la­rité, de dépen­dance chez une très faible pro­po­si­tion de la pop. , de meme que l’al­coo­lisme est un fléau et que le tabac est un poi­son légal).

    sep article