Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques obtient des avancées mais veut des garanties

sep article

Nouvelles formations au centre de formation des Charmilles pour la rentrée 2020

REPORTAGE – Exerçant le droit d’interpellation mis en place par la Ville de Grenoble, le collectif Touchez pas à nos bibliothèques a marqué des points, ce lundi 22 mai soir, en conseil municipal. Les portes des bibliothèques Prémol et Hauquelin, fermées depuis l’été dernier, se sont manifestement rouvertes. Autre promesse de la Ville faite ce soir-là : la bibliothèque Alliance, futur tiers-lieu, devrait conserver ses fonctions de bibliothèque. Cependant, le flou demeure complet sur de très nombreux points et les moyens. Le collectif exige donc des précisions et des garanties. La Ville se dit prête à discuter…

 

 

 

Vers 21 heures, ce lundi 22 mai, les représentants du Collectif Touchez pas à nos bibliothèques sont ressortis, sourires aux lèvres, de la salle du conseil municipal de Grenoble. Au terme de quasiment trois heures de débat, et après deux tours de prises de parole – alternant celles des pétitionnaires et celles de la majorité et des oppositions – le collectif est sorti avec l’avantage de cette première manche joué dans le cadre du droit d’interpellation.

 

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d'interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d’interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Les trois intervenants pour le collectif – Céline, Cécile et Emmanuel – ont même été accueillis par quelques applaudissements des autres militants, qui avaient réussi, pour certains d’entre eux, à suivre le déroulement des interventions dans la salle dédiée au public du conseil municipal. Mais que signifie cette effusion de joie ? La partie est-elle donc gagnée ?

 

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d'interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques au conseil municipal du 22 mai. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le collectif a-t-il donc obtenu la réouverture des bibliothèques Prémol et Hauquelin ainsi que le maintien de la bibliothèque d’Alliance dans sa fonction pleine et entière de bibliothèque ?

 

Oui en partie, mais pas complètement. Tout de même, les avancées sont manifestes… Une chose est sure, la majorité a changé son fusil d’épaule.

 

Il faut dire que le collectif avait bien préparé le terrain des discussions de ce soir, en ayant préalablement rencontré la majorité autant que les partis de l’opposition. La Ville a donc eu le temps de peaufiner sa copie. Et de visiblement décider de mettre de l’eau dans son vin et de faire marche arrière sur la fermeture des bibliothèques.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3753 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.