Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques obtient des avancées mais veut des garanties

sep article

REPORTAGE – Exerçant le droit d’interpellation mis en place par la Ville de Grenoble, le collectif Touchez pas à nos bibliothèques a marqué des points, ce lundi 22 mai soir, en conseil municipal. Les portes des bibliothèques Prémol et Hauquelin, fermées depuis l’été dernier, se sont manifestement rouvertes. Autre promesse de la Ville faite ce soir-là : la bibliothèque Alliance, futur tiers-lieu, devrait conserver ses fonctions de bibliothèque. Cependant, le flou demeure complet sur de très nombreux points et les moyens. Le collectif exige donc des précisions et des garanties. La Ville se dit prête à discuter…

 

 

 

Vers 21 heures, ce lundi 22 mai, les repré­sen­tants du Collectif Touchez pas à nos biblio­thèques sont res­sor­tis, sou­rires aux lèvres, de la salle du conseil muni­ci­pal de Grenoble. Au terme de qua­si­ment trois heures de débat, et après deux tours de prises de parole – alter­nant celles des péti­tion­naires et celles de la majo­rité et des oppo­si­tions – le col­lec­tif est sorti avec l’a­van­tage de cette pre­mière manche joué dans le cadre du droit d’in­ter­pel­la­tion.

 

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d'interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Intervention du col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques au conseil muni­ci­pal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion lan­cée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Les trois inter­ve­nants pour le col­lec­tif – Céline, Cécile et Emmanuel – ont même été accueillis par quelques applau­dis­se­ments des autres mili­tants, qui avaient réussi, pour cer­tains d’entre eux, à suivre le dérou­le­ment des inter­ven­tions dans la salle dédiée au public du conseil muni­ci­pal. Mais que signi­fie cette effu­sion de joie ? La par­tie est-elle donc gagnée ?

 

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d'interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Intervention du col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques au conseil muni­ci­pal du 22 mai. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le col­lec­tif a‑t-il donc obtenu la réou­ver­ture des biblio­thèques Prémol et Hauquelin ainsi que le main­tien de la biblio­thèque d’Alliance dans sa fonc­tion pleine et entière de biblio­thèque ?

 

Oui en par­tie, mais pas com­plè­te­ment. Tout de même, les avan­cées sont mani­festes… Une chose est sure, la majo­rité a changé son fusil d’épaule.

 

Il faut dire que le col­lec­tif avait bien pré­paré le ter­rain des dis­cus­sions de ce soir, en ayant préa­la­ble­ment ren­con­tré la majo­rité autant que les par­tis de l’opposition. La Ville a donc eu le temps de peau­fi­ner sa copie. Et de visi­ble­ment déci­der de mettre de l’eau dans son vin et de faire marche arrière sur la fer­me­ture des biblio­thèques.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3850 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.