Emmanuel Macron à peine élu, entre 200 et 300 Grenoblois sont descendus dans la rue. Premiers tours de chauffe avant dispersion par les forces de l'ordre…

Manifestation suite à l’é­lec­tion d’Emmanuel Macron : pre­miers tours de chauffe à Grenoble

Manifestation suite à l’é­lec­tion d’Emmanuel Macron : pre­miers tours de chauffe à Grenoble

REPORTAGE – Le nou­veau pré­sident de la République à peine élu, entre deux et trois cents Grenoblois se sont ras­sem­blés place de Verdun pour faire entendre leurs voix, autre­ment que dans les urnes. Alors qu’Emmanuel Macron n’a pas caché sa volonté de gou­ver­ner par ordon­nances, notam­ment pour réfor­mer le droit du tra­vail – remake du 49 – 3 de Manuel Valls –, les mani­fes­tants ont, dimanche soir, entamé leur pre­mier tour de chauffe…

Rassemblement anti-Macron et Le Pen place de Verdun.

Rassemblement contre la haine et la finance dimanche soir place de Verdun © Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Emmanuel Macron à peine élu, les pre­miers coups de semonces sont tom­bés. Dimanche soir, ils étaient entre deux cents et trois cents ras­sem­blés place de Verdun à Grenoble à l’appel des Jeunes com­mu­nistes de l’Isère.

Essentiellement des jeunes, au milieu des­quels flot­taient les ban­nières du NPA, de Solidaires pré­caires ou du Parti de gauche, autour d’un mot d’ordre : « contre la haine et la finance ». A quelques mètres de la pré­fec­ture, se relayant au micro, ils annoncent que c’est l’abstention qui a recueilli le plus de suf­frages. « 26 % : un record depuis 1969 ! 4,2 mil­lions d’abstentionnistes ! [En fait, de votes blancs ou nuls, les abs­ten­tion­nistes étant plus de 11 mil­lions, ndlr] Ce scru­tin ne fait que vali­der notre ana­lyse : il ne repré­sente stric­te­ment pas le vote de Français ! »

« Ces élec­tions sont une supercherie ! »

Ils l’ont dit et répété. Beaucoup ne vou­laient pas de Marine Le Pen. « C’est un jour his­to­rique !, clame un mani­fes­tant. On se retrouve pour la deuxième fois avec un Front natio­nal qui conti­nue d’augmenter et obligé de voter Macron pour faire rempart… »

Manifestation lors de la soirée de deuxième tour de l'élection présidentielle. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Manifestation lors de la soi­rée du second tour de l’é­lec­tion pré­si­den­tielle. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Beaucoup ne vou­laient pas du lea­der d’En marche non plus. « Macron n’est pas le rem­part du FN. Il n’a fait que mettre le feu et accen­tuer la misère, l’exclusion et le racisme. » 

« Ces élec­tions sont une super­che­rie. Macron est un can­di­dat sorti de nulle part, impulsé par les médias, et sa légi­ti­mité est extrê­me­ment faible ! »

De futures mobi­li­sa­tions en perspective

Aux urnes, la majeure par­tie d’entre eux a pré­féré la rue pour faire entendre sa voix. Et ils se pré­parent d’ores et déjà à de futures mobi­li­sa­tions, alors que le nou­veau pré­sident de la République n’a pas caché, durant sa cam­pagne, sa volonté de gou­ver­ner par ordon­nances. Notamment pour réfor­mer rapi­de­ment le droit du tra­vail, dans le droit fil du 49 – 3 choisi par Manuel Valls au prin­temps der­nier. Pour les Grenoblois ras­sem­blés dimanche soir, il flot­tait ainsi comme un air de déjà vu…

Au soir du second tour de cette pré­si­den­tielle, et avant le “3e tour” des légis­la­tives, beau­coup sont d’ores et déjà prêts à battre le pavé, faute d’être enten­dus, spec­ta­teurs cir­cons­pects de ce qu’ils per­çoivent comme une mau­vaise pièce de bou­le­vard. « Le ver­nis de la Ve République est en train de s’écailler. Cette monar­chie pré­si­den­tielle n’a pas de sens. »

Dimanche soir, le ras­sem­ble­ment auto­risé place de Verdun s’est trans­formé en un cor­tège « sau­vage » – com­prendre pas auto­risé. Avant d’être pris en chasse, et dis­persé à coups de gre­nades lacry­mo­gènes, par les CRS… Simple tour de chauffe ?

[slideshow_deploy id=“136712”]

Texte : Patricia Cerinsek

Photos : Yuliya Ruzhechka

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !