Transition énergétique : le Parc du Vercors et la Métropole s’engagent sur un programme d’ici 2020

sep article

EN BREF – Le Parc naturel régional du Vercors et la métropole de Grenoble ont lancé ce jeudi 4 mai, à l’hôtel de ville de Fontaine, une démarche commune baptisée « Territoire à énergie positive et croissance verte » (Tepos-CV). Objectif pour les deux entités, déjà reconnues et labellisées en la matière le 6 décembre dernier : couvrir l’intégralité des besoins énergétiques du territoire en production locale et verte d’ici 2050.

 

 

 

Présentation des orientations 2017-2020 du TEpos-CV du PNR du Vercors et de la Métropole. De gauche à droite, Jean-Paul Trovero maire de Fontaine, Christophe Ferrari président de Grenoble-Alpes Métropole, Jacques Adenot président du Parc national régional du Vercors et Virginie Pfanner conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes. À Fontaine le jeudi 4 mai. © Albéric Marzullo - Place Gre'Net

Présentation des orien­ta­tions 2017 – 2020 du TEpos-CV du PNR du Vercors et de la Métropole, à Fontaine le 4 mai 2017, en pré­sence de Jean-Paul Trovero, maire de Fontaine, Christophe Ferrari, pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole, Jacques Adenot pré­sident du PNR du Vercors, et Virginie Pfanner conseillère régio­nale Auvergne Rhône-Alpes. © Albéric Marzullo – Place Gre’net

Filière bois-éner­gie, éner­gies renou­ve­lables, réduc­tion de la pol­lu­tion lumi­neuse, bio­di­ver­sité et mobi­li­tés. Telles sont les cinq thé­ma­tiques pré­vues dans le cadre de ce pro­gramme 2017 – 2020 « Territoire à éner­gie posi­tive et crois­sance verte » (Tepos-CV), lancé conjoin­te­ment ce 4 mai par la Métropole et le Parc natu­rel régio­nal (PNR) du Vercors.

 

Un plan sou­tenu conjoin­te­ment par L’État et la Région à hau­teur de 2 mil­lions d’euros pour l’in­ves­tis­se­ment et 100 000 euros pour l’in­gé­nie­rie.

 

Il pré­voit, entre autres, une réduc­tion de 30 % de la consom­ma­tion éner­gé­tique, notam­ment grâce à des réno­va­tions de loge­ments pri­va­tifs. Sachant que Grenoble-Alpes Métropole uti­lise chaque année plus de 12 000 giga­watts-heure et en pro­duit moins de 2 000, tan­dis que le PNR du Vercors consomme 1 300 GWh d’énergie et en pro­duit 790.

 

L’enjeu consiste éga­le­ment à aug­men­ter la part d’éner­gie pro­duite grâce au solaire ther­mique, au pho­to­vol­taïque et à la géo­ther­mie. Actuellement, celle-ci ne repré­sente que 0,9 % de l’éner­gie renou­ve­lable pro­duite sur ces ter­ri­toires, l’es­sen­tiel pro­ve­nant de l’hy­dro­élec­tri­cité (50,8 % sur la Métropole et 83 % sur le PNR).

 

Objectifs opérationnels et chiffrés pour la Métropole de Grenoble et le Parc naturel régional du Vercors dans le cadre de la démarche Territoire à énergie positive et croissance verte » (TEpos-CV). DR

Objectifs opé­ra­tion­nels et chif­frés pour la Métropole de Grenoble et le Parc natu­rel régio­nal du Vercors dans le cadre de la démarche Territoire à éner­gie posi­tive et crois­sance verte (TEpos-CV).

 

 

 

Vers plus d’efficacité énergétique

 

 

Le bâti­ment repré­sente la majeure par­tie de cette consom­ma­tion, ce qui en fait l’une des cibles prin­ci­pales de ce pro­jet. Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole, salue les résul­tats de la pré­cé­dente cam­pagne : « Mur-Mur ça a été 4 500 loge­ments moins consom­ma­teurs d’éner­gie et moins émet­teurs en gaz à effets de serre, ce qui repré­sente près de 6 mil­lions de tonnes de CO2. Pour les ménages, cela cor­res­pond à une éco­no­mie sur le chauf­fage allant de 25 à 60 %. »

 

Sur l’ob­jec­tif de 500 loge­ments réno­vés en “bâti­ment basse consom­ma­tion” dans le cadre du Projet Mur-Mur 2, un peu moins de 250 sont des copro­prié­tés. Un type d’ha­bi­tat au cœur de ce pro­jet qui pré­voit la réa­li­sa­tion de tra­vaux d’i­so­la­tion ther­mique et l’ins­tal­la­tion de chauf­fages col­lec­tifs avec un finan­ce­ment allant jus­qu’à 6 500 euros par loge­ment. Viendront s’y ajou­ter des aides à des­ti­na­tion des ménages modestes et très modestes, sans plus de pré­ci­sions sur les barèmes d’é­va­lua­tion pour le moment.

 

Carte du Territoire à énergie positive pour la croissance verte de la région Rhône-Alpes. © PNR Vercors

Carte du Territoire à éner­gie posi­tive pour la crois­sance verte de la région Rhône-Alpes. © PNR Vercors

 

 

Deux réserves de ciel étoilé pour préserver la biodiversité

 

 

Autre objec­tif annoncé, donc : sou­te­nir la filière bois, notam­ment grâce au déve­lop­pe­ment du sec­teur de bois construc­tion et à un accom­pa­gne­ment des par­ti­cu­liers pour le sto­ckage et la livrai­son de bois. Dans la Métropole, la part du bois éner­gie par rap­port à l’en­semble des éner­gies renou­ve­lables s’é­lève déjà à 31 %, contre 16 % pour le PNR du Vercors.

 

Le PNR du Vercors pré­voit, par ailleurs, de créer deux zones réserve natio­nale de ciel étoilé. Une de 170 km2, à haute qua­lité noc­turne, qui équi­vaut à la Réserve natio­nale des Hauts pla­teaux du Vercors, et l’autre de 2 000 km2, qui s’é­ten­dra sur tout le ter­ri­toire du PNR. De quoi favo­ri­ser le tou­risme tout en pré­ser­vant la bio­di­ver­sité.

 

Enfin, pour le volet mobi­li­tés, le plan pré­voit notam­ment la mise en place d’un dis­po­si­tif d’auto-stop avec une signa­lé­tique connec­tée, ainsi que le déve­lop­pe­ment des véhi­cules élec­triques. Outre l’a­chat d’un uti­li­taire élec­trique par la com­mu­nauté de com­munes du mas­sif du Vercors, cette der­nière pré­voit l’ins­tal­la­tion de cinq bornes de recharge.

 

 

AMar, cor­res­pon­dant à Fontaine

 

 

commentez lire les commentaires
3730 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.