Le parc du Vercors et la Métropole reconnus territoires à énergie positive pour la croissance verte

sep article

Nouvelles formations au centre de formation des Charmilles pour la rentrée 2020

Le Parc naturel régional du Vercors (PNRV) et Grenoble-Alpes Métropole ont signé, le 6 décembre dernier, la convention Territoire à énergie positive pour la croissance verte. Avec cette convention, les communautés de communes du massif du Vercors (CCMV), du Vercors (CCV), du Pays du Royans (CCPR) et de la Raye pourront bénéficier d’aides directes.

 

 

bois-de-chauffage

Bois de chauffage. DR

Des aides qui permettront à ces collectivités de financer, sur trois ans, des projets de réhabilitations énergétiques de bâtiments publics, d’extension de réseau de chaleur, d’acquisition de véhicules électriques, d’études de faisabilité sur l’éolien…

 

Cette convention permettra le lancement d’une plateforme de rénovation énergétique de l’habitat sur trois de ces communautés de communes (CCMV, CCV, CCPR). Dotée de 562 000 euros, cette dernière permettra d’aider financièrement les ménages souhaitant réaliser une rénovation énergétique de leur habitation principale.

 

Mais pas seulement puisque, à l’initiative du Syndicat mixte du parc du Vercors, d’autres actions seront lancées en collaboration avec Grenoble-Alpes Métropole. Au nombre de celles-ci : un dispositif d’auto-stop organisé avec une signalétique active et connectée, un projet pour encourager le stockage et le séchage du bois de chauffage…

 

 

Une reconnaissance régionale et nationale pour les deux territoires

 

 

« Cette convention n’aurait pas été possible sans l’aide de la Région Auvergne – Rhône-Alpes (Aura), de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) qui ont permis la construction d’un projet  de territoire à énergie positive (Tepos) commun entre le Vercors et la Métropole », souligne le Parc naturel régional du Vercors.

 

Cérémonie de signature de la convention TEPCV avec la ministre de l’environnement. Cette convention a été signée en même temps que celle du Pays Voironnais avec le Parc naturel régional de Chartreuse, et celle du Sud Grésivaudan. © Parc Naturel régional du Vercors

Cérémonie de signature de la convention TEPCV avec la ministre de l’Environnement. © Parc naturel régional du Vercors

Reste que la transition énergétique, déjà bien engagée depuis plus de vingt ans sur ces deux territoires, va pouvoir être renforcée grâce à cette double reconnaissance, régionale avec Tepos et nationale avec TEPCV.

 

Michel Vartanian, 1er vice-président du Parc du Vercors, et Jérôme Dutroncy, vice-président délégué à l’environnement, l’air, le climat et la biodiversité de la Métropole représentaient les territoires auprès de la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal lors de la signature de cette convention.

 

JK

 

 

commentez lire les commentaires
3657 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. C’est marrant ces trucs qui ne servent à rien qu’on décerne opportunément.
    562 000 euros?
    Une fêtes des Tuilles, donc.
    De qui se moque t-on?

    sep article