Le parc du Vercors et la Métropole reconnus territoires à énergie positive pour la croissance verte

sep article



Le Parc naturel régional du Vercors (PNRV) et Grenoble-Alpes Métropole ont signé, le 6 décembre dernier, la convention Territoire à énergie positive pour la croissance verte. Avec cette convention, les communautés de communes du massif du Vercors (CCMV), du Vercors (CCV), du Pays du Royans (CCPR) et de la Raye pourront bénéficier d’aides directes.

 

 

bois-de-chauffage

Bois de chauf­fage. DR

Des aides qui per­met­tront à ces col­lec­ti­vi­tés de finan­cer, sur trois ans, des pro­jets de réha­bi­li­ta­tions éner­gé­tiques de bâti­ments publics, d’ex­ten­sion de réseau de cha­leur, d’ac­qui­si­tion de véhi­cules élec­triques, d’é­tudes de fai­sa­bi­lité sur l’éo­lien…

 

Cette conven­tion per­met­tra le lan­ce­ment d’une pla­te­forme de réno­va­tion éner­gé­tique de l’ha­bi­tat sur trois de ces com­mu­nau­tés de com­munes (CCMV, CCV, CCPR). Dotée de 562 000 euros, cette der­nière per­met­tra d’ai­der finan­ciè­re­ment les ménages sou­hai­tant réa­li­ser une réno­va­tion éner­gé­tique de leur habi­ta­tion prin­ci­pale.

 

Mais pas seule­ment puisque, à l’i­ni­tia­tive du Syndicat mixte du parc du Vercors, d’autres actions seront lan­cées en col­la­bo­ra­tion avec Grenoble-Alpes Métropole. Au nombre de celles-ci : un dis­po­si­tif d’auto-stop orga­nisé avec une signa­lé­tique active et connec­tée, un pro­jet pour encou­ra­ger le sto­ckage et le séchage du bois de chauf­fage…

 

 

Une reconnaissance régionale et nationale pour les deux territoires

 

 

« Cette conven­tion n’au­rait pas été pos­sible sans l’aide de la Région Auvergne – Rhône-Alpes (Aura), de l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie (Ademe) et de la Direction régio­nale de l’en­vi­ron­ne­ment, de l’a­mé­na­ge­ment et du loge­ment (Dreal) qui ont per­mis la construc­tion d’un pro­jet  de ter­ri­toire à éner­gie posi­tive (Tepos) com­mun entre le Vercors et la Métropole », sou­ligne le Parc natu­rel régio­nal du Vercors.

 

Cérémonie de signature de la convention TEPCV avec la ministre de l’environnement. Cette convention a été signée en même temps que celle du Pays Voironnais avec le Parc naturel régional de Chartreuse, et celle du Sud Grésivaudan. © Parc Naturel régional du Vercors

Cérémonie de signa­ture de la conven­tion TEPCV avec la ministre de l’Environnement. © Parc natu­rel régio­nal du Vercors

Reste que la tran­si­tion éner­gé­tique, déjà bien enga­gée depuis plus de vingt ans sur ces deux ter­ri­toires, va pou­voir être ren­for­cée grâce à cette double recon­nais­sance, régio­nale avec Tepos et natio­nale avec TEPCV.

 

Michel Vartanian, 1er vice-pré­sident du Parc du Vercors, et Jérôme Dutroncy, vice-pré­sident délé­gué à l’en­vi­ron­ne­ment, l’air, le cli­mat et la bio­di­ver­sité de la Métropole repré­sen­taient les ter­ri­toires auprès de la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal lors de la signa­ture de cette conven­tion.

 

JK

 

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
3856 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. C’est mar­rant ces trucs qui ne servent à rien qu’on décerne oppor­tu­né­ment.
    562 000 euros ?
    Une fêtes des Tuilles, donc.
    De qui se moque t‑on ?

    sep article