La demande d'expulsion des occupants du camp Valmy, formulée par la ville de Grenoble, a été rejetée par le tribunal administratif ce jeudi 27 avril 2017.

Camp Valmy : le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif rejette la demande d’expulsion

Camp Valmy : le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif rejette la demande d’expulsion

Après l’au­dience du 20 avril, la demande d’ex­pul­sion des occu­pants du camp Valmy, for­mu­lée par la ville de Grenoble, a été reje­tée par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif ce jeudi 27 avril. Le juge des réfé­rés a consi­déré qu’une éva­cua­tion n’é­tait pas jus­ti­fiée, faute de solu­tion alter­na­tive d’hé­ber­ge­ment pro­po­sée à la cen­taine de migrants vivant dans le parc.

Des migrants albanais, macédoniens et serbes, soutenus par l'Assemblée des locataires, ont installé leur camp dans le parc Valmy.

Des migrants alba­nais, macé­do­niens et serbes, sou­te­nus par l’Assemblée des loca­taires, ont ins­tallé leur camp dans le parc Valmy.

La déci­sion était atten­due avec anxiété par les habi­tants du camp Valmy. Le 20 avril der­nier, la ville de Grenoble avait assi­gné ces der­niers devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif pour une expul­sion en référé.

Situé dans le parc Valmy, der­rière le Stade des Alpes, ce cam­pe­ment de for­tune est occupé depuis la mi-février par des migrants ori­gi­naires pour la plu­part d’Albanie, de Macédoine et de Serbie, sou­te­nus par l’Assemblée des mal-logés. Leur nombre avait pro­gres­si­ve­ment grossi, au point d’at­teindre une cen­taine de per­sonnes ces der­nières semaines dont beau­coup de familles avec enfants.

Une éva­cua­tion les pla­ce­rait « dans une pré­ca­rité encore plus grande »

Finalement, le tri­bu­nal a tran­ché en leur faveur ce jeudi, reje­tant la demande d’ex­pul­sion de la muni­ci­pa­lité. Si le juge des réfé­rés a estimé que cette occu­pa­tion pou­vait « géné­rer des risques pour la salu­brité publique ou pour la sécu­rité des occu­pants », il a éga­le­ment rap­pelé qu” « aucune solu­tion alter­na­tive d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence ne leur a été pro­po­sée ».

Un motif suf­fi­sant pour refu­ser une éva­cua­tion qui, selon le tri­bu­nal, ris­que­rait de « les pla­cer dans une situa­tion de pré­ca­rité voire d’insécurité encore plus grande en les dis­per­sant dans les rues de la ville ».

« La Ville peut encore uti­li­ser un arrêté municipal »

Du côté des col­lec­tifs et asso­cia­tions de sou­tien aux migrants, c’est le sou­la­ge­ment qui pré­do­mine. Raphaël, mili­tant du Dal (Droit au loge­ment), se féli­cite ainsi que le tri­bu­nal ait pro­cédé à « un juge­ment sur le fond ». Malgré tout, il tient à res­ter pru­dent : « Pour nous, c’est une bonne nou­velle mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a plus de risque d’ex­pul­sion car la Ville peut encore uti­li­ser un arrêté muni­ci­pal à tout moment. »

Néanmoins, ajoute-t-il, cette déci­sion « met la mai­rie devant ses contra­dic­tions. Passer outre le juge­ment ne serait pas très bien perçu : ce serait eux qui expul­se­raient et ils ne pour­raient plus se dédoua­ner sur la jus­tice ».

MP

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble, ville amie des aînés... ou fuie par les personnes âgées? Le débat s'invite au conseil municipal
Grenoble, ville amie des aînés… ou fuie par les per­sonnes âgées ? Le débat s’est invité au conseil municipal

FOCUS - La politique en direction des personnes âgées, ou des "aîné-es" selon la terminologie de la Ville, était au programme du conseil municipal de Lire plus

La prise de rendez-vous avec la police nationale en commissariat désormais possible via Internet en Isère
La prise de ren­dez-vous avec la police natio­nale en com­mis­sa­riat désor­mais pos­sible via Internet en Isère

FLASH INFO - Depuis le lundi 20 mai 2024, la prise de rendez-vous dans les commissariats de police nationale est possible via Internet pour l'ensemble Lire plus

Simone, une exposition itinérante dédiée à Simone Lagrange, à voir à la bibliothèque Mi-Plaine de Meylan
Simone, une expo­si­tion iti­né­rante dédiée à Simone Lagrange, à voir à la biblio­thèque Mi-Plaine de Meylan

ÉVÉNEMENT - La bibliothèque Simone-Lagrange/Mi-Plaine de Meylan accueille du mercredi 22 mai au samedi 29 juin 2024 la première étape de l'exposition itinérante Simone, organisée Lire plus

L'Alliance citoyenne se mobilise contre la panne prolongée d'un ascenseur "essentiel" à Grand-Place
L’Alliance citoyenne se mobi­lise contre la panne pro­lon­gée d’un ascen­seur « essen­tiel » à Grand’Place

FLASH INFO - Après une première action le samedi 4 mai 2024, les associations Alliance citoyenne de l'agglomération grenobloise, Grenoble Habitants et Handi-citoyens ont organisé Lire plus

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !