Eric Piolle et Christophe Ferrari face à la maquette du plan Bernard, lors de vœux du président de l'agence d'urbanisme. © Corentin Libert

Agence d’ur­ba­nisme : 50 ans de coopé­ra­tion entre les acteurs du territoire

Agence d’ur­ba­nisme : 50 ans de coopé­ra­tion entre les acteurs du territoire

L’Agence d’ur­ba­nisme de la région gre­no­bloise (AURG) pré­sen­tait ses vœux, ce lundi 23 jan­vier, en com­pa­gnie des dif­fé­rents acteurs de la métro­pole. L’occasion de fêter ses 50 ans en retra­çant l’his­toire et les rai­sons de sa créa­tion en 1967. L’agence a par ailleurs exposé une par­tie de la maquette du Plan Bernard, un pro­jet de renou­vel­le­ment urbain for­te­ment contesté à l’époque.

Vœux de Jean-Paul Bret, président de l'Agence d'urbanisme de la région grenobloise, le 23 janvier 2017. © Corentin Libert

Vœux de Jean-Paul Bret, pré­sident de l’Agence d’ur­ba­nisme de la région gre­no­bloise, le 23 jan­vier 2017. © Corentin Libert

« L’agence d’ur­ba­nisme, à chaque fois qu’elle a pu s’ins­crire dans le débat, a tou­jours été un lieu de réflexion, de pros­pec­tive, et d’in­ven­ti­vité au ser­vice des territoires. »

C’est ainsi que Jean-Paul Bret, pré­sident de l’Agence d’ur­ba­nisme de la région gre­no­bloise (AURG), a défini les valeurs de cette der­nière ce 23 jan­vier 2017, à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion de ses vœux pour la nou­velle année, mais aussi des 50 ans de l’agence. Des prin­cipes de coopé­ra­tion et de trans­dis­ci­pli­na­rité remon­tant à sa créa­tion dans les années 1960.

Le plan Bernard, cet inconnu

L’agence a par ailleurs pro­fité de l’é­vé­ne­ment pour dévoi­ler une par­tie de la maquette du Plan Bernard, pro­jet de renou­vel­le­ment urbain très contesté à l’é­poque. « Dans les années 60, l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise est mar­quée par une forte hausse de la popu­la­tion, explique Dorian Martin, chargé d’é­tude à l’AURG, au cours de la pré­sen­ta­tion de la fameuse maquette. « Il y a, entre 1954 et 1962, une crois­sance de la popu­la­tion de 37 %. On observe un déve­lop­pe­ment urbain peu maî­trisé par les poli­tiques publiques et qui se fait de manière plu­tôt auto­nome, porté par des opé­ra­tions privées. »

Dorian Martin présentant la maquette du plan Bernard, à l'occasion des vœux de Jean-Paul Bret, président de l'agence d'urbanisme de Grenoble. © Corentin Libert

Dorian Martin pré­sen­tant la maquette du plan Bernard, à l’oc­ca­sion des vœux de Jean-Paul Bret, pré­sident de l’a­gence d’ur­ba­nisme de Grenoble. © Corentin Libert

Face à ces pro­blé­ma­tiques, l’État pro­pose alors une solu­tion. « En 1958 – 1959, un décret rend obli­ga­toire les plans direc­teurs d’ur­ba­nisme dans les villes de plus de 10 000 habi­tants. En 1961, l’État crée la zone d’ur­ba­nisme prio­ri­taire de la par­tie sud de Grenoble, le nord d’Échirolles et une par­tie du nord de la com­mune d’Eybens. » Il fau­dra ensuite attendre 1962 pour que le ministre de la Construction choi­sisse Henry Bernard pour éla­bo­rer le plan directeur.

Le ministre consi­dère qu’il faut alors faire sau­ter des “ver­rous”, afin de per­mettre le déve­lop­pe­ment urbain de l’ag­glo­mé­ra­tion. Par exemple, la petite taille des com­munes ou la nappe phréa­tique. « Henry Bernard pro­pose treize grandes actions qui visent à déve­lop­per l’ag­glo­mé­ra­tion, dont l’élé­ment fort était le dépla­ce­ment du centre de l’ag­glo­mé­ra­tion vers le Sud, au niveau actuel de la MC2 », explique Dorian Martin. Le pro­jet gagnera ensuite en impor­tance, avec « un coup d’ac­cé­lé­ra­teur » lié au choix de Grenoble d’ac­cueillir les Jeux olym­piques de 1968.

Eric Piolle et Christophe Ferrari face à la maquette du plan Bernard, lors de vœux du président de l'agence d'urbanisme. © Corentin Libert

Eric Piolle et Christophe Ferrari face à la maquette du plan Bernard, lors de vœux du pré­sident de l’a­gence d’ur­ba­nisme. © Corentin Libert

Cependant, la nou­velle muni­ci­pa­lité élue en 1965, avec à sa tête Hubert Dubedout, sou­haite s’af­fran­chir de la tutelle de l’État en matière d’ur­ba­nisme. Elle cri­tique vive­ment les pro­po­si­tions d’Henry Bernard et lui reproche de ne pas prendre en consi­dé­ra­tion le tissu urbain existant.

La ville de Grenoble crée alors sa propre struc­ture d’ur­ba­nisme en 1966 et met fin à la col­la­bo­ra­tion avec ce der­nier. L’Agence muni­ci­pale d’ur­ba­nisme (Amu) devient l’Agence d’ur­ba­nisme de la région gre­no­bloise en 1973, dans l’i­dée de coopé­rer avec les dif­fé­rents acteurs du territoire.

« Rassembler des inté­rêts divergents »

L’esprit n’a pas changé. Les vœux du pré­sident Jean-Paul Bret et les prises de parole d’Éric Piolle, maire de Grenoble, et de Christophe Ferrari, pré­sident de l’ag­glo­mé­ra­tion, ont été l’oc­ca­sion de rap­pe­ler les valeurs de coopé­ra­tion, de trans­dis­ci­pli­na­rité de l’AURG. « Face aux défis de l’é­poque, l’a­gence se doit d’en­trer en mobi­li­sa­tion, en inter­ac­tion et de sor­tir de ses murs. Il faut pou­voir avan­cer ensemble en ras­sem­blant des inté­rêts diver­gents », a affirmé Jean-Paul Bret.

Prise de parole d'Eric Piolle lors de la cérémonie des vœux de l'Agence d'urbanisme de la région grenobloise. © Corentin Libert

Prise de parole d’Eric Piolle lors de la céré­mo­nie des vœux de l’Agence d’ur­ba­nisme de la région gre­no­bloise. © Corentin Libert

« Alors que nous entrons dans une période élec­to­rale, l’a­gence n’a qu’un seul parti pris : celui d’a­li­men­ter les débats, de contri­buer à l’in­tel­li­gence col­lec­tive et à la connais­sance, par ses ana­lyses, ses capa­ci­tés à mobi­li­ser les acteurs, qu’ils soient publics ou pri­vés, et peut-être même en s’ou­vrant plus aux habi­tants. Le moment est plus que jamais venu de pen­ser à l’a­ve­nir », a‑t-il ajouté.

Une volonté de mobi­li­ser l’en­semble des acteurs et des dis­ci­plines qui est par­ta­gée par le maire de Grenoble. « L’agence est un espace de réflexion trans­dis­ci­pli­naire. Il nous faut mobi­li­ser cette trans­dis­ci­pli­na­rité avec des exper­tises tech­niques, poli­tiques, mais aussi des exper­tises venant des usa­gers, des habi­tants ou par­fois de regards exté­rieurs sur notre ter­ri­toire. C’est cela qui peut nous per­mettre d’en­ga­ger une tran­si­tion vers la ville de demain », a expli­qué Éric Piolle. « Ces inno­va­tions, ces réflexions sont au ser­vice de l’hu­main, au ser­vice de la pla­nète », a‑t-il précisé.

Prise de parole de Christophe Ferrari lors de la cérémonie des vœux de l'Agence d'urbanisme de la région grenobloise. © Corentin Libert

Prise de parole de Christophe Ferrari lors de la céré­mo­nie des vœux de l’Agence d’ur­ba­nisme de la région gre­no­bloise. © Corentin Libert

Quant à Christophe Ferrari, il a éga­le­ment sou­li­gné l’in­té­rêt de coopé­rer avec l’a­gence. « Pour nous, métro­pole, l’a­gence d’ur­ba­nisme est un édi­fice qui apporte tout son sens et sa plus-value à ce que nous essayons de construire aujourd’hui. […] 

La métro­pole n’est pas un objet qui dévore. Elle ne fait sens qu’a­vec son envi­ron­ne­ment, qu’a­vec ce qui l’en­toure. L’avenir est au coopé­ra­tif. Coopérons et sachons regar­der ce qui est au-delà, trans­fron­ta­lier. Sachons cher­cher ces inter­re­la­tions et trou­ver notre déve­lop­pe­ment de demain », a‑t-il conclu à l’is­sue de la cérémonie.

Prochain ren­dez-vous pour magi­ner la ville de demain : la Biennale des Villes en Transition, qui se tien­dra à Grenoble du 9 au 12 mars 2017.

Corentin Libert

CL

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Précarité étu­diante : la « tour­née des facs » des dépu­tés Nupes a fait étape sur le cam­pus de l’Université Grenoble Alpes

REPORTAGE - Les députées de l'Isère Cyrielle Chatelain et Élisa Martin étaient de passage sur le campus de l'Université Grenoble Alpes, ce jeudi 1er décembre Lire plus

Sérigraphie sur un véhicule de la police nationale. © Joël Kermabon - Plac e Gre'net
Grenoble : un homme accusé d’a­voir uti­lisé la carte essence de La Poste à des fins per­son­nelles pour plus de 23 000 euros

FLASH INFO - Un homme de 22 ans a été placé en garde à vue, ce jeudi 1er décembre 2022, pour avoir utilisé plus de Lire plus

Le Big Ukulélé Syndicate est l'invité du Théâtre en Rond le soir du 31 décembre. La promesse d'un début de réveillon endiablé auprès d'une formation qui fête son dixième anniversaire. © Nadine Barbançon
Le Théâtre en Rond de Sassenage compte bien ter­mi­ner l’an­née dans la joie et en musique

FOCUS - Une comédie musicale, un faux orchestre mais un vrai violoncelliste et un grand concert de spécialistes du ukulélé : à partir du vendredi Lire plus

Un "plaidoyer" en faveur du RER grenoblois signé par plus de 150 acteurs du territoire isérois
Un « plai­doyer » en faveur du RER gre­no­blois signé par plus de 150 acteurs du ter­ri­toire isérois

FOCUS - Plus de 150 acteurs du territoire isérois ont signé un "plaidoyer" en faveur du projet de RER grenoblois. Un document grâce auquel les Lire plus

Réunion de coordination d'enseignants en lycées professionnels opposés à la réforme de Carole Grandjean. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme de l’en­sei­gne­ment pro­fes­sion­nel : ensei­gnants et syn­di­cats comptent ampli­fier la mobi­li­sa­tion à Grenoble

FOCUS - Toujours mobilisés contre le projet de réforme des lycées professionnels de Carole Grandjean, une trentaine d'enseignants et syndicalistes se sont réunis ce jeudi Lire plus

Simulation d'accident (gravissime) à l'aéroport Grenoble-Alpes Isère dans le cadre d'un exercice
Simulation d’ac­ci­dent (gra­vis­sime) à l’aé­ro­port Grenoble-Alpes Isère dans le cadre d’un exercice

FLASH INFO - Les services de la préfecture de l'Isère et les équipes de l'aéroport Grenoble-Alpes Isère (Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs) ont procédé à un exercice d'organisation de Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !