Les TER gratuits pour les policiers et les gendarmes, pas pour les précaires

sep article

 

FIL INFO – Si policiers et gendarmes circulent gratuitement sur le réseau TER d’Auvergne – Rhône-Alpes depuis le début de l’année, ce n’est pas le cas des bénéficiaires de la carte Illico solidaire qui paient, eux, plus cher.

 

 

Depuis le 1er janvier 2017, policiers et gendarmes circulent gratuitement sur le réseau TER d’Auvergne – Rhône-Alpes. Les forces de l’ordre peuvent non seulement prendre le train et le car aux frais de la Région dans le cadre de leurs missions, mais également en dehors de leur service. Promis par le président de Région Laurent Wauquiez (LR), le dispositif, adopté le 17 novembre en assemblée plénière, est donc entré en vigueur.

 

Objectif affiché : « soutenir l’action des forces de sécurité intérieure au profit de la sécurité des usagers des transports de la région Auvergne – Rhône-Alpes », les policiers étant désormais autorisés à porter leur arme de service en permanence… Comprendre : endiguer la délinquance en incitant les forces de l’ordre à opter pour les transports en commun.

 

Proposé par le syndicat policier Alliance proche de la droite, le dispositif, dont le coût est estimé à 500 000 euros par an, avait à l’époque fait bondir les élus écologistes régionaux, ainsi que les socialistes. Ce derniers mettaient notamment en parallèle cette mesure avec la suppression des personnels d’accompagnement dans les trains.

 

 

TER plus cher pour les précaires

 

Après les TER à prix cassés pendant les fêtes de fin d’année, les ristournes continuent. Mais tout le monde ne bénéficiera pas des largesses de la Région, notamment pas les plus précaires. Notamment les bénéficiaires de la carte Illico solidaire dont les réductions de tarifs ont été revues à la baisse, passant de 90 % à 75 %.

 

Premiers touchés, les jeunes en insertion professionnelle, les demandeurs d’emploi peu indemnisés et les allocataires du RSA qui devront donc payer plus cher leur billet. La mobilité est pourtant une des clés pour (re)trouver un emploi…

 

PC

 

commentez lire les commentaires
6642 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Une autre mesure concernant la carte Illico solidaire qu’il serait bien de mentionner dans votre article c’est que comble de l’ironie si le détenteurs de la carte la perds et qu’on lui vole et que quelqu’un s’en sert à sa place et se fait prendre, le détenteur de la carte sera rayé du dispositif pour 5 ans, car:
    « En cas de fraude établie dans l’utilisation d’une carte illico SOLIDAIRE :
    o Utilisation par une tierce personne, sauf en cas de déclaration de perte ou de vol établie auprès des services de police ou de gendarmerie,
    o Utilisation d’une carte illico SOLIDAIRE périmée
    o Outrage à agent lors du contrôle à bord des trains ou des cars,
    o Falsification d’une carte ou du titre de transport illico SOLIDAIRE,
    La carte sera retirée au moment du contrôle dans les trains ou cars, ou à postériori.
    Le titulaire de la carte ne pourra plus bénéficier du tarif illico SOLIDAIRE pour une durée de cinq ans, à compter de la date de la fraude constatée.  »

    Donc en gros au lieu de se contenter de sanctionner le fraudeur on sanctionne celui-ci mais aussi le détenteur de la carte, parce qu’il faudrait aller signaler la perte de sa carte à la police, qui à mon avis, a vraiment bien d’autres choses à faire que prendre des déclarations de pertes pour des cartes de réductions! C’est n’importe quoi.

    sep article
    • PC

      16/01/2017
      15:45

      Il s’agissait initialement d’un bref article consacré à la mesure de gratuité accordée aux policiers et gendarmes. Nous ne sommes donc pas entrés dans le « détail » des autres mesures tarifaires en vigueur dans les TER. Merci toutefois pour ce complément !

      sep article
  2. Le vrai problème n’est pas la gratuité ou non pour ces personnes. Soit tu bosses, soit tu bosses pas. Sous-entendre qu’on compte sur toi pour pallier aux carences même quand t’as pas ton uniforme… comme d’hab on marche sur la tête. Ca ressemble aux personnes invitées à checker leurs mails professionnels à la maison et en vacances. Sauf que dans ce cas précis les policiers auront potentiellement affaire à des délinquants en tant que citoyens … armés (en échange de la gratuité je te mets bien la pression). J’attends de voir les retombées le jour où un gars ou une nana fera usage de son arme hors service …
    Cette idée me paraît bien bancale et preuve d’impuissance.

    sep article