L'Italien Cuki Cofresco, repreneur d'Ecopla, a inauguré sa nouvelle usine de production de barquettes aluminium et papier-carton pour l'alimentaire.

Rassemblement devant Ecopla pour empê­cher le démé­na­ge­ment des machines

Rassemblement devant Ecopla pour empê­cher le démé­na­ge­ment des machines

Les ex-Ecopla le crai­gnaient et avaient fait cir­cu­ler le mot : des camions ita­liens du repre­neur Cuki Cofresco ris­quaient de venir cher­cher les machines sur le site de l’u­sine Ecopla à Saint-Vincent-de-Mercuze. Ça y est, ils sont arri­vés ce mardi 20 décembre. Pour s’op­po­ser au démé­na­ge­ment, les anciens sala­riés de l’u­sine appellent à un rassemblement.

« Il y a un gros risque dans les pro­chains jours que notre outil de tra­vail soit démé­nagé en mode fur­tif en Italie. Ce ne serait pas un beau cadeau de Noël, sur­tout que des négo­cia­tions sont en cours ! Pourriez-vous svp nous pré­ve­nir si vous voyez des camions ou tout démé­na­ge­ment inha­bi­tuel ? Celui-ci peut s’effectuer la nuit, le jour, le wee­kend. »

Tel est le cour­riel qui a cir­culé ces der­niers jours entre les anciens sala­riés de l’u­sine, inquiets que le groupe ita­lien Cuki Cofresco, repre­neur de l’u­sine, vienne récu­pé­rer les machines du site. Et ce matin, deux camions sont effec­ti­ve­ment venus.

Les fichiers clients récupérés ?

Christophe Chevalier, délé­gué CGT, explique la situa­tion : « On a été pré­ve­nus par les habi­tants de Saint-Vincent. On ne sait pas ce qu’ils sont venus faire : l’un est reparti, et l’autre est à l’in­té­rieur du bâti­ment. » L’information a en tout cas vite cir­culé sur les réseaux sociaux…

Le pre­mier camion serait reparti vide, selon les infor­ma­tions obte­nus par les syn­di­ca­listes auprès des gen­darmes. Mais Christophe Chevalier n’y croit pas, et craint sur­tout que les fichiers clients de l’en­tre­prise aient pu être récu­pé­rés. Les ex-Ecopla sont encore dans le flou, n’ayant pas pu entrer dans l’u­sine pour le moment.

Rassemblement en cours devant l’usine

Un ras­sem­ble­ment d’une cen­taine de per­sonnes – « mais ça arrive encore », pré­cise le délé­gué CGT – est en cours devant l’u­sine. « Ce ne sont pas les sala­riés qui ont demandé à être ici, [c’est de la faute des] action­naires et [d]es patrons qui ont pillé cette entre­prise. On veut sim­ple­ment récu­pé­rer notre outil de tra­vail, et faire ce qu’on sait faire, et retrou­ver notre vie de famille et notre vie sociale. »

Les anciens sala­riés crai­gnaient d’au­tant plus l’in­ter­ven­tion de la société ita­lienne qu’ils avaient pour pro­jet de blo­quer le site au mois de jan­vier, leur pro­jet de Scop ayant été reto­qué par la jus­tice. « Bloquer l’u­sine, c’é­tait pour faire avan­cer des négo­cia­tions en cours, et si on avait trouvé un accord, on aurait annulé cette jour­née », jus­ti­fie Christophe Chevalier.

« Mais, conclut-il, on a affaire à un concur­rent qui fait ça en lou­cedé [dis­crè­te­ment, ndlr], sans pré­ve­nir per­sonne, sans pré­ve­nir le liqui­da­teur qui est pro­prié­taire des murs. Donc on sait à qui on doit par­ler, et com­ment on va leur par­ler. » Au moment où nous publions ces lignes, le liqui­da­teur judi­ciaire vient tout juste d’ar­ri­ver sur place.

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Après l'annulation du premier par la justice, un projet Inspira 2 se dessine sur Sablons et Salaise-sur-Sanne
Projet indus­trialo-por­tuaire : Inspira à peine enterré, Inspira 2 se des­sine à Sablons et Salaise-sur-Sanne

FOCUS - Le projet Inspira, mort et enterré? Loin de là. Après avoir vu son annulation confirmée en appel début 2024, les porteurs du projet Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

À l'entrée de la Scop Alma, Grenoble-Alpes Métropole signale qu'elle a accompagné l'entreprise pour ses travaux de performance énergétique. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Rénovation éner­gé­tique : le dis­po­si­tif Mur Mur TPE – PME ren­forcé dans la métro­pole de Grenoble

FOCUS - À l'occasion d'une visite de la Scop Alma basée à Saint-Martin-d'Hères, la Métropole de Grenoble a présenté, jeudi 2 mai 2024, le renforcement Lire plus

Syndicats, élus et habitants mobilisés pour empêcher la fermeture du bureau de Poste Alsace-Lorraine de Grenoble
Syndicats, élus et habi­tants mobi­li­sés pour empê­cher la fer­me­ture du bureau de poste Alsace-Lorraine

FOCUS - Alors que La Poste envisage de fermer le bureau Alsace-Lorraine de Grenoble, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le site mardi Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !