Depuis décembre, trois étudiants en médecine se sont donnés la mort, à Marseille, Paris puis Grenoble. Comme en écho au malaise hospitalier...

Mouvement des infir­miers et per­son­nels soi­gnants suivi ce 8 novembre à Grenoble

Mouvement des infir­miers et per­son­nels soi­gnants suivi ce 8 novembre à Grenoble

« Soigne et tais-toi » C’est autour de ce slo­gan – et ce hash­tag sur Twitter – que le mou­ve­ment de grève des infir­miers, étu­diants infir­miers et per­son­nels soi­gnants des hôpi­taux s’est fédéré mardi 8 novembre. À Grenoble, cer­tains mani­fes­tants ont sym­bo­li­que­ment mis le feu à leurs blouses devant la préfecture.

À l’ap­pel des syn­di­cats FO, CGT et Sud, les gré­vistes se sont retrou­vés le matin devant les locaux de l’ARS (Agence régio­nale de santé), rue Commandant L’Herminier, où une délé­ga­tion a été reçue. Le cor­tège s’est ensuite rendu devant la pré­fec­ture, avant de se dis­per­ser en début d’après-midi.

Parmi les reven­di­ca­tions por­tées par les syn­di­cats, figurent en bonne place l’ar­rêt des fer­me­tures de lits et des sup­pres­sions de poste, des négo­cia­tions sala­riales com­pre­nant une éga­lité entre les hommes et les femmes, ou encore l’oc­troi de moyens sup­plé­men­taires pour per­mettre aux sala­riés d’ac­com­plir leurs mis­sions dans de bonnes conditions.

À ces reven­di­ca­tions se sont ajou­tées celles des étu­diants infir­miers pré­sents sur place, qui réclament notam­ment une rééva­lua­tion du mon­tant des bourses, inchangé depuis 2005, ainsi que du mon­tant des indem­ni­tés ver­sées durant les réa­li­sa­tions des stages. Des exi­gences por­tées plus par­ti­cu­liè­re­ment par la Fédération natio­nale des étu­diants en soins infir­miers (Fnesi).

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Été sur les quais, Été Oh ! Parc, la Ville de Grenoble déploie sa programmation d'animations estivales
Été sur les quais, Été Oh ! Parc, 14 juillet… Le retour des ani­ma­tions esti­vales à Grenoble

ÉVÉNEMENT - La Ville de Grenoble a préparé comme à l'accoutumé des animations estivales, qu'il s'agisse de l'Été sur les quais dès le samedi 15 Lire plus

Aux Bouffes pon­toises : le fes­ti­val gas­tro­no­mique de retour à Pont-de-Claix avec l’Allemagne en invité d’honneur

ÉVÈNEMENT - Pont-de-Claix accueille la deuxième édition du festival gastronomique international Aux Bouffes pontoises, samedi 15 juin 2024, de 16 heures à 22 h 30, sur Lire plus

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF - À deux semaines du premier tour des législatives anticipées, des manifestations "contre l'extrême droite" sont prévues partout en France, samedi 15 juin Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !