© Joël Kermabon - Place Gre'net

Nouvelle action choc des défen­seurs de la cause ani­male à Grenoble

Nouvelle action choc des défen­seurs de la cause ani­male à Grenoble

EN BREF – L’association Cause ani­maux libres Isère (Cali) a orga­nisé ce samedi 29 octobre une nou­velle action « hap­pe­ning » pour les droits des ani­maux et la sen­si­bi­li­sa­tion du public à la souf­france ani­male. L’occasion d’une ren­contre ami­cale avec des per­sonnes sou­cieuses du sort des ani­maux et de leur bien être.


© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Une ving­taine de per­sonnes de tous âges, pla­cées par groupes de deux se tour­nant le dos, l’en­semble for­mant une file indienne, arborent dans le plus grand silence des affiches dont le moins qu’on puisse dire est qu’elles sont édifiantes.

Certaines, sou­vent très crues, montrent sans détours et sans fausse pudeur des scènes de souf­france ani­male. Juste à côté, sur l’une des faces du stand d’in­for­ma­tion, un graf­feur, Sens, est occupé à peau­fi­ner l’i­mage d’un panda à l’aide de bombes de pein­tures dont l’o­deur pique le nez.

C’est ainsi que les béné­voles de l’as­so­cia­tion Cause ani­maux libres Isère (Cali) ont choisi d’in­ter­pel­ler paci­fi­que­ment les pas­sants, cir­cu­lant ce samedi 29 octobre aux abords de la fon­taine de la place Grenette.

Sous la hou­lette de la très dyna­mique Lydie Visona, sa pré­si­dente, cette asso­cia­tion orga­nise régu­liè­re­ment depuis plus d’un an sur Grenoble des hap­pe­nings, sou­vent très spec­ta­cu­laires, de sen­si­bi­li­sa­tion sur la souf­france et les droits des ani­maux.

« J’ai vu une vidéo sur Internet, c’est hor­rible, inadmissible ! »

« Le but c’est que les gens voient sur nos affiches les images qu’ils ne peuvent pas voir à la télé­vi­sion. L’envers du décor de l’a­li­men­ta­tion avec les abat­toirs, le foie gras, la pêche, celui de l’ha­bille­ment avec la four­rure ou le cuir ou encore les loi­sirs avec les cor­ri­das, les del­phi­na­riums ou encore les zoo… », explique Lydie Visona.

Lydie Visona, présidente de l'association Cali. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lydie Visona, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion Cali. © Joël Kermabon – Place Gre’net

De fait, un cer­tain nombre de per­sonnes s’ar­rêtent, qui devant un des binômes de mili­tants por­teurs d’af­fiches, d’autres devant le stand où se trouve, à leur dis­po­si­tion, toute une docu­men­ta­tion sur la cause ani­male. On peut d’ailleurs sur­prendre, en ten­dant l’o­reille, quelques com­men­taires indi­gnés, voire vindicatifs.

« Ah oui, j’ai vu une vidéo sur Internet, c’est hor­rible, inad­mis­sible ! », s’in­digne une pas­sante devant l’une des affiches mon­trant des scènes d’a­bat­toirs sans concessions.

« La plu­part des gens ne sou­haitent pas que des êtres inno­cents souffrent inuti­le­ment. Pour cela, il existe de nom­breuses alter­na­tives et actions pos­sibles pour tous. Mais sou­vent, la vérité est cachée et on reste vic­time de dés­in­for­ma­tion », regrettent amè­re­ment les mili­tants. Pour autant, rien n’est perdu, les idées feront leur che­min et, ils en sont convain­cus, « s’in­for­mer c’est déjà agir ».

Amener à une réflexion sur les modes de vie et de consommation

S’il s’a­git de faire réagir des pas­sants, tout du moins ceux qui s’ar­rêtent, le hap­pe­ning a rem­pli ses objec­tifs. Cependant, beau­coup passent leur che­min, indif­fé­rents, mon­trant le che­min qui reste à par­cou­rir pour réveiller les consciences. C’est bien là le constat de Lydie Visona, qui tem­père cepen­dant. « Il y a les gens qui font sem­blant de ne pas voir, d’autres qui sont inté­res­sés mais de toutes façons, d’une manière ou d’une autre, ça inter­pelle les gens. Ça les amène à une réflexion sur leur mode de vie et de consom­ma­tion », se rassure-t-elle.

Des affiches sans concessions. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des affiches sans conces­sions. © Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est aussi pour l’as­so­cia­tion l’oc­ca­sion de dis­cu­ter, d’ex­pli­quer sans relâche son com­bat et ainsi de ral­lier de nou­veaux adhé­rents, de nou­veaux béné­voles à la cause animale.

Quant au choix d’i­mages choc, il est tota­le­ment assumé par les militants.

« Si on pou­vait ne mon­trer que des ani­maux qui vivent leur vie d’a­ni­maux dans la nature, en liberté, on le ferait. Malheureusement, ce n’est pas le cas, donc nous mon­trons l’en­vers du décor », explique la pré­si­dente de l’as­so­cia­tion. Et d’a­jou­ter, « C’est de notre devoir de défendre les espèces vivantes vul­né­rables et d’informer la popu­la­tion sur les alter­na­tives sans souf­france animale ! »

Dire non aux cirques avec animaux

Le graffeur Sens. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le graf­feur Sens. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Bien déci­dés à sai­sir toutes les occa­sions pour agir et faire entendre leur voix, les mili­tants ne sont pas à court d’i­dées. Lydie Visona nous fait ainsi part des pro­chaines actions que l’as­so­cia­tion entend mener à très court terme. Tout par­ti­cu­liè­re­ment celle qui concerne les ani­maux de cirque.

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

De gauche à droite : Anaïs Rivière, responsable marketing Lumiforte, Franck Longo, maire de Fontaine, Gaël Bourgeaux, et Arnaud Bouché, ESR Cool Roofing. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fontaine teste le cool roo­fing sur la ver­rière d’un centre nau­tique pour abais­ser sa température

EN BREF - Pour contribuer à lutter contre la chaleur dans les structures accueillant du public, la Ville de Fontaine expérimente la technique appelée "cool-roofing" Lire plus

Contrôles des établissements touristiques en Isère sur l'été 2020: beaucoup d'anomalies, peu de fermetures
Conflit de voi­si­nage en Isère : un homme gra­ve­ment blessé à coups de cou­teau, deux sus­pects en garde à vue

FLASH INFO - Un homme de 40 ans a été gravement blessé de plusieurs coups de couteau lors d'un conflit de voisinage, dans la nuit Lire plus

Trafic fami­lial déman­telé : le couple ven­dait le can­na­bis cultivé à Saint-Martin-d’Uriage par les parents de la jeune femme

EN BREF - Quatre personnes, soupçonnées d'être à la tête d'un trafic familial de stupéfiants dans l'agglomération grenobloise, ont été interpellées, lundi 15 juillet 2024. Lire plus

Usine_STMicroelectronics_Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics : une nou­velle enquête publique en pré­vi­sion pour le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine de Crolles

FOCUS - Rebondissement pour le projet d'agrandissement de l'usine STMicroelectronics de Crolles. L'industriel a répondu aux conclusions de la Commission nationale du débat public (CNDP) Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !