Des collèges “numériques” grâce à un partenariat Département – Rectorat

sep article



FOCUS – L’avenir sera numérique ou ne sera pas ? Le Conseil Départemental de l’Isère et le Rectorat de Grenoble ont signé jeudi 1er septembre une convention pour permettre à seize collèges isérois de rejoindre le Plan numérique pour l’éducation. Au programme : équiper 2 200 élèves de tablettes pensées comme des outils pédagogiques.

 

 

 

« La ren­trée se passe bien ! » Tel est le pre­mier constat que livre le pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère Jean-Pierre Barbier. Une ren­trée qui n’a rien d’une siné­cure pour le Département, ges­tion­naire des col­lèges ainsi que des trans­ports sco­laires. On ima­gine donc volon­tiers que ce constat se teinte d’un cer­tain sou­la­ge­ment.

 

Quelles annonces pour cette année 2016 – 2017 ? Le choix du Conseil dépar­te­men­tal de s’ins­crire dans le Plan numé­rique pour l’é­du­ca­tion pro­posé par l’État. En Isère, ce sont ainsi seize col­lèges – quinze éta­blis­se­ments publics et un éta­blis­se­ment privé – qui béné­fi­cie­ront d’une conven­tion signée entre le Département et le Rectorat de Grenoble.

 

Le collège Lucie Aubrac situé à l'Arlequin arrive dans le bas du classement dans l'Académie de Grenoble. © Ligne A

Le col­lège Lucie Aubrac, une « sou­coupe volante » en zone prio­ri­taire, fait par­tie des col­lèges rete­nus pour le Plan numé­rique pour l’é­du­ca­tion. © Ligne A

 

Une signa­ture qui s’est dérou­lée le jour même de la ren­trée des élèves, jeudi pre­mier sep­tembre, dans le CDI du col­lège Lucie Aubrac, au cœur du quar­tier de la Villeneuve. Un éta­blis­se­ment situé en zone d’é­du­ca­tion prio­ri­taire dont l’ar­chi­tec­ture auda­cieuse n’est pas sans rap­pe­ler celles des sou­coupes volantes des films de science-fic­tion. Tout un sym­bole ?

 

 

 

2 200 tablettes iPad

 

 

La grande idée de ce Plan numé­rique ? L’acquisition de tablettes iPad, qui per­met­tront d’é­qui­per ainsi envi­ron 2 200 élèves. Des tablettes sécu­ri­sées, confi­gu­rées, pen­sées et vou­lues comme des outils péda­go­giques et inter­ac­tifs.

 

« Le jeune qui va rece­voir la tablette sera envi­ronné d’en­sei­gnants qui savent s’en ser­vir, accom­pagnent et uti­lisent ce medium pour dif­fu­ser des connais­sances. Il y a des for­ma­tions, des res­sources péda­go­giques qui per­mettent d’a­voir un aspect com­plé­men­taire de connais­sance dis­ci­pli­naire trans­mises par ce biais-là, ou encore des exer­cices conçus pour per­mettre aux élèves d’in­te­ra­gir avec leurs tablettes », pré­cise Claudine Schmidt-Lainé, rec­trice de l’Académie de Grenoble.

 

La rectrice de l'Académie de Grenoble et le président du Conseil Départemental de l'Isère signe le partenariat voué au numérique. © Florent Mathieu - Place Gre'net

La rec­trice de l’Académie de Grenoble et le pré­sident du Conseil Départemental de l’Isère signe le par­te­na­riat voué au numé­rique. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Claudine Schmidt-Lainé ne manque éga­le­ment pas de faire le lien avec l’i­ni­tia­tion au codage qui, à l’oc­ca­sion de cette ren­trée, sera mise en place dans les écoles élé­men­taires, ou encore l’ICN (infor­ma­tique et créa­tion numé­rique) pro­posé déjà à cer­tains lycéens. « Nous avons un dis­po­si­tif cohé­rent, un enga­ge­ment fort de la part de l’État et des col­lec­ti­vi­tés. »

 

 

 

Plus de 500 000 euros d’investissement

 

 

L’achat de ces tablettes repré­sente un inves­tis­se­ment impor­tant pour le Département, qui règlera la moi­tié de la fac­ture, soit plus de 500 000 euros de dépense. Mais ce n’est encore que la par­tie émer­gée des frais enga­gés, Jean-Pierre Barbier pré­ci­sant que l’ins­crip­tion dans le Plan numé­rique pour l’é­du­ca­tion s’ac­com­pa­gnera d’un tra­vail sur les infra­struc­tures, pour per­mettre notam­ment aux éta­blis­se­ments d’a­voir accès au très haut débit, sinon à la fibre.

 

Ces inves­tis­se­ments à venir, le pré­sident du Département les assume et les reven­dique. « L’équipement du Département mérite d’être amé­lioré. Le prin­ci­pal, c’est de pré­pa­rer nos élèves à demain, et demain le numé­rique sera un outil essen­tiel. »

 

Pendant que le CDI accueille responsables politiques et journalistes, les élèves de 6ème découvrent leur collège en ce premier jour de rentrée des classes. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Pendant que le CDI accueille res­pon­sables poli­tiques et jour­na­listes, les élèves de 6e découvrent leur col­lège en ce pre­mier jour de ren­trée des classes. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

En atten­dant éga­le­ment de for­mer les col­lé­giens à la pré­ven­tion des « dan­gers » d’Internet, entre mani­pu­la­tions, har­cè­le­ment, pro­tec­tion de la vie pri­vée ou pré­da­tion sexuelle ? La rec­trice de l’Académie de Grenoble répond en insis­tant sur le « déve­lop­pe­ment de l’es­prit cri­tique » : « L’initiation aux médias en fait par­tie pour déve­lop­per le sens cri­tique face à ce qui est écrit. Cela fait par­tie aussi de l’é­du­ca­tion de for­mer au dis­cer­ne­ment sur les sources de l’in­for­ma­tion, mais cela dépasse lar­ge­ment l’as­pect numé­rique ! »

 

« Cela per­met aussi à l’en­sei­gnant de dire à ses élèves : si vous êtes chez vous et voyez une infor­ma­tion qui vous choque, vous pou­vez la véri­fier avec votre tablette qui, elle, est sécu­ri­sée et per­met d’a­voir accès à des sites qui appor­te­ront une infor­ma­tion fiable. C’est un véri­table outil de péda­go­gie ! », estime enfin Jean-Pierre Barbier.

 

 

Florent Mathieu

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2618 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.