Nouvelle halle de tennis de Grenoble : la folie des grandeurs ?

sep article

FOCUS – Après avoir ouvert ses portes en janvier 2016, le nouveau complexe de tennis a été inauguré le 29 juin 2016. Un “bijou” dont le montant des travaux s’élève à près de 12 millions d’euros, financé à 90 % par les contribuables grenoblois. Au moment où la Ville vient d’adopter un plan d’austérité, l’investissement fait grincer quelques dents. 

 

 

 

De gauche à droite : Christian Gaudin, Jean Gachassin, Stephan Post, Eric Piolle, Danielle Dufourg et Carole Montillet. © Alexandra Moullec

De gauche à droite : Christian Gaudin, Jean Gachassin, Stephan Post, Eric Piolle, Danielle Dufourg et Carole Montillet. © Alexandra Moullec

Dix courts exté­rieurs en résine « au milieu d’une forêt », une halle de 8 900 m² avec huit courts en résine et quatre en terre bat­tue, un club house de 1 700 m², « confort, per­for­mances et espace », une « réa­li­sa­tion excep­tion­nelle ». Vous ne rêvez pas, il ne s’agit pas d’une publi­cité mais bel et bien de la nou­velle halle de ten­nis inau­gu­rée le 29 juin der­nier à Grenoble.

 

Et il est vrai que les infra­struc­tures conçues par Jean-Paul Roda de l’agence R2K ont de quoi faire rêver avec, qui plus est, un « bilan éner­gé­tique neutre » et « la valo­ri­sa­tion des filières locales ».

 

 

 

Une halle initiée lors du mandat de Michel Destot

 

 

Ils étaient d’ailleurs nom­breux à avoir fait le dépla­ce­ment pour bap­ti­ser ce « bijou » de design. Parmi les invi­tés de marque : Eric Piolle, maire de Grenoble, Christian Gaudin, pré­sident de Grenoble Tennis, Jean Gachassin, pré­sident de la Fédération fran­çaise de ten­nis, Stephan Post, pré­sident de la Ligue Dauphiné-Savoie, Carole Montillet, conseillère régio­nale, et Danielle Dufourg, direc­trice dépar­te­men­tale de la Cohésion sociale. Sans oublier le skieur Alexis Pinturault et l’en­fant pro­dige du ten­nis fran­çais, César Bouchelaghem.

 

Michel Destot, député de l'Isère. © Alexandra Moullec

Michel Destot, député de l’Isère. © Alexandra Moullec

Discours, congra­tu­la­tions et éloges étaient de la par­tie, Stephan Post n’hésitant pas à faire part de sa « véri­table fierté » : « Même au sein de la future grande ligue avec nos amis lyon­nais et auver­gnats, on aura ici la plus belle struc­ture qui puisse exis­ter. »

 

Et d’ajouter : « Christian [Gaudin, ndlr] l’a fait avec sa volonté, avec les élus qui ont défendu ce pro­jet. Il y en a quelques-uns ici qui se sentent concer­nés, j’imagine ». À com­men­cer par Michel Destot.

 

L’ancien maire socia­liste désor­mais député de l’Isère n’a d’ailleurs pas man­qué de rap­pe­ler sa pré­sence, par le biais d’un atta­ché par­le­men­taire, à grand ren­fort de dis­tri­bu­tion de com­mu­ni­qués. L’intéressé y fai­sait part de sa « grande joie » de par­ti­ci­per à l’inauguration de ce com­plexe, un inves­tis­se­ment qui lui « tenait à cœur ». Et de rap­pe­ler que la halle a été « ini­tiée lorsqu’[il était] maire de Grenoble ».

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
5901 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Article incom­plet, très incom­plet.
    La construc­tion de cette halle de ten­nis fai­sait par­tie d’un pro­jet bcp de plus large de revi­ta­li­sa­tion de ce quar­tier qui com­pre­nait la construc­tion de loge­ments et de com­merces (inexis­tant dans le quar­tier), la réno­va­tion du Stade Lesdiguière pour le FCG, l’in­clu­sion dans le pro­jet d’axe le long de la ligne de Tram et dans la restruc­tu­ra­tion et la réno­va­tion de Mistral finan­cée par l’ANRU. C’était la pre­mière phase de revi­ta­li­sa­tion des quar­tiers « 38100 ».
    Qui donc, d’a­près vous, a annulé ces pro­jet en 2014 ? Hein, qui ?
    Eric Piolle et Vincent Fristot.
    Qui par ailleurs et lui-même un grand uti­li­sa­teur de la halle de ten­nis, seul la semaine et les week-end en famille.

    sep article
    • « Qui par ailleurs et lui-même un grand uti­li­sa­teur de la halle de ten­nis, seul la semaine et les week-end en famille. »

      SVP, vous avez des sources ou c’est de la pure calom­nie ?

      sep article
      • En fait, GAM doit y être aussi, la source c’est lui-même :-))

        sep article
    • Votre com­men­taire montre que vous melan­gez tout : la Halle de ten­nis à la limite de St Martin d’Hères n’a rien à voir avec le pro­jet autour du stade Lesdiguière, le long du cours de la Liberation…

      sep article