En ville, le diesel pollue car le filtre à particules est souvent inopérant. Pollution carbone

Pollution de l’air : l’impact sur la santé se précise, la lutte attendra…

Pollution de l’air : l’impact sur la santé se précise, la lutte attendra…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Chaque année, les particules en suspension dans l’air causent la mort d’une centaine de personnes dans l’agglomération grenobloise. Alors qu’une nouvelle étude précise l’impact sur la santé de la pollution atmosphérique, la lutte, elle, patine. Les certificats qualité de l’air – vignettes apposées sur les pare-brise des véhicules pour réglementer l’accès au centre-ville en cas de pollution – que Grenoble voulait la première expérimenter sont au point mort. Mauvaise nouvelle ? Pas sûr…

 

 

 

Dans l'agglomération grenobloise, les seuils réglementaires de pollution atmosphérique sont régulièrement dépassés

A Grenoble, les seuils régle­men­taires de la qua­lité de l’air sont régu­liè­re­ment dépas­sés.
© David André

Une nou­velle étude sur les impacts sur la santé de la pol­lu­tion de l’air enfonce le clou. Chaque année, entre 3 et 7 % des décès sur­ve­nant dans l’agglomération gre­no­bloise seraient dus à la pol­lu­tion atmo­sphé­rique. En cause : les PM 2,5, ces par­ti­cules fines dont le dia­mètre est infé­rieur à 2,5 microns et qui s’insinuent au plus pro­fond de l’appareil res­pi­ra­toire. Ces micro-pous­sières cau­se­raient 114 décès par an.

 

Une pol­lu­tion qui serait éga­le­ment res­pon­sable de 3 à 10 % des nou­veaux cas de can­cer du pou­mon. C’est la conclu­sion d’une étude menée par l’équipe d’épidémiologie envi­ron­ne­men­tale de l’Institut pour l’avancée des bios­ciences (IAB)*, ancien­ne­ment Institut Albert-Bonniot.

 

On s’en dou­tait mais ces nou­veaux tra­vaux viennent confir­mer les résul­tats de la pré­cé­dente éva­lua­tion menée il y a une quin­zaine d’années par l’Institut natio­nal de veille sani­taire dans qua­rante com­munes autour de Grenoble**. Les affi­ner aussi, grâce aux don­nées d’exposition déve­lop­pées par Air Rhône-Alpes, l’observatoire de la qua­lité de l’air dans la région.

 

Sans sur­prise, ce sont les quar­tiers défa­vo­ri­sés de Grenoble (proches des prin­ci­paux axes de cir­cu­la­tion notam­ment) qui sont les plus tou­chés. « C’est dans les quar­tiers les moins favo­ri­sés que les béné­fices d’une amé­lio­ra­tion de la qua­lité de l’air se feraient le plus sen­tir », notent les auteurs de l’étude.

 

 

 

Grenoble, toujours au point mort

 

 

Les risques que font peser les par­ti­cules fines sont connus. Répétés. Repérés. Ils pour­raient être faci­le­ment réduits aussi. En Europe et au Japon, des villes ont depuis long­temps mis en place des plans d’action. A Tokyo, les auto­ri­tés sont ainsi par­ve­nues à dimi­nuer de 50 % les concen­tra­tions en par­ti­cules fines entre 2001 et 2010.

 

CaptureEcranEtudePollutionAir« Les niveaux de par­ti­cules fines sont pro­ba­ble­ment le prin­ci­pal levier qui peut être actionné pour amé­lio­rer signi­fi­ca­ti­ve­ment la santé des popu­la­tions de zones urbaines comme Grenoble ou Lyon, où la pol­lu­tion est sen­si­ble­ment supé­rieure aux valeurs recom­man­dées par l’OMS, et ceci bien que nous soyons proches et sou­vent en-des­sous des seuils régle­men­taires en vigueur en Europe », explique Rémy Slama, l’épidémiologiste gre­no­blois qui a coor­donné l’étude.

 

Y a plus qu’à ? Mais Grenoble est au point mort. Alors que Paris a, depuis le 1er juillet 2016, mis en place des res­tric­tions de cir­cu­la­tion pour tous les véhi­cules mis en cir­cu­la­tion avant 1997, et que le décret d’application per­met­tant d’instituer les zones à cir­cu­la­tion res­treinte (ZCR) a été publié le 29 juin 2016, R.A.S sur le front de la lutte contre la pol­lu­tion de l’air à Grenoble…

Continuez la lecture

Il vous reste 57 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Pour accompagner des familles sur la voie de la transition énergétique, des jeunes en service civique sont recrutés sur le Voironnais.
Voironnais : appel au service civique pour accompagner la transition énergétique

L'association Unis-Cité fait appel à dix-huit jeunes âgés de 16 à 25 ans en service civique pour accompagner des familles du Voironnais dans la transition Lire plus

TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le CSA lui a renouvelé le sésame sans s'interroger sur un modèle maintenu à grand coup d'argent public
TéléGrenoble, télévision privée sous perfusion d’argent public, reçoit la bénédiction du CSA

  FOCUS - TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel lui a renouvelé le sésame sans trop discuter. Et surtout Lire plus

Le plan de déplacements urbains de Grenoble est loin du consensus. Les citoyens consultés lors de l'enquête publique le jugent peu ambitieux et partiel.
La grande région grenobloise aura bientôt un syndicat unique des transports en commun

EN BREF - Demain, une seule et unique autorité organisatrice des mobilités présidera aux transports en commun dans la grande région grenobloise. La Région, le Lire plus

Le syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise a élu son président, sans trop de surprise mais aussi sans les élus de la majorité départementale.
Yann Mongaburu, élu président du syndicat des mobilités pour trois mois… sans les élus de la majorité départementale

  FOCUS - Le syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise a élu son président, le 7 janvier dernier, sans trop de surprise… et sans les élus Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin