inosport holodia réalité virtuelle sport

Journée Inosport : quand la technologie se met au service du sport

Journée Inosport : quand la technologie se met au service du sport

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Les professionnels des filières sport, loisir et « santé – bien-être » se sont réunis ce jeudi 16 juin, lors de la 7e édition de la journée Inosport, au Campus de la Brunerie, à Voiron. L’occasion de partir à la rencontre des nouvelles technologies au service des pratiques sportives. Zoom sur les entreprises innovantes SquadRunner et Holodia et les lauréates régionales Rip’air et eBikeLabs.

 

 

 

Inosport 2016 Voiron la Brunerie sport technologies

Inosport 2016 à la Brunerie, Voiron. ©  S. Merindol

Qu’ont en com­mun le sport, les tech­no­lo­gies et les jeux vidéo ? Pour y voir plus clair, il fal­lait aller, jeudi 16 juin, du côté de Voiron, à la Brunerie, où se tenait la 7e édi­tion de la jour­née Inosport.

 

Dédiée aux pro­fes­sion­nels des sec­teurs du sport, du loi­sir et de la « santé – bien-être » afin d’an­ti­ci­per les évo­lu­tions du mar­ché, cette ren­contre était aussi l’op­por­tu­nité de décou­vrir les nou­veau­tés dans le domaine sportif.

 

Car, dans ce domaine, de plus en plus de tech­no­lo­gies font leur appa­ri­tion, notam­ment pour rendre plus attrac­tives cer­taines pra­tiques spor­tives jugées répé­ti­tives ou ennuyeuses. Faire un match entre amis s’a­vère ainsi sou­vent plus sti­mu­lant, notam­ment socia­le­ment, qu’al­ler cou­rir seul après le tra­vail. La tech­no­lo­gie pour­rait-elle donc rendre plus ludique la pra­tique de l’exer­cice phy­sique ? C’est en tout cas l’ob­jec­tif que se sont fixé SquadRunner et Holodia, deux jeunes entre­prises fran­çaises du sec­teur des tech­no­lo­gies appli­quées au sport, pré­sentes à la jour­née Inosport.

 

 

 

SquadRunner : une application pour courir en équipe

 

 

 

sport inosport squadrunner

L’interface de l’ap­pli­ca­tion SquadRunner

Basée à Paris, SquadRunner déve­loppe une appli­ca­tion sor­tie il y a huit mois et conquiert de plus en plus d’a­deptes de la course à pied. SquadRunner, « c’est la pre­mière com­pé­ti­tion inter­na­tio­nale de course en équipe », nous explique Brice Chapignac, cofon­da­teur de l’entreprise.

 

Présents dans 85 pays avec envi­ron 7500 km au total par­cou­rus chaque jour, les par­ti­ci­pants forment des équipes avec leurs amis, leurs familles ou col­lègues de tra­vail qui ont l’ha­bi­tude de cou­rir mais ne peuvent pas for­cé­ment le faire ensemble, à cause du temps ou de la distance.

 

« A chaque fin de mois, les meilleures équipes de la pla­nète montent en ligue supé­rieure et les moins bonnes redes­cendent en ligue infé­rieure. » Le concept de l’ap­pli­ca­tion reprend ainsi le méca­nisme du foot­ball pour l’ap­pli­quer à la course à pied. Tous les membres font gagner des points à leur équipe à chaque fois qu’ils courent.

 

Comment ? L’application est dotée d’al­go­rithmes intel­li­gents qui per­mettent de « maxi­mi­ser la moti­va­tion ». Et pour cause, Brice Chapignac et les deux autres fon­da­teurs sont ingé­nieurs de formation.

 

 

 

Holodia : le sport en salle avec des environnements virtuels

 

 

Firme stras­bour­geoise créée il y a trois ans, Holodia surfe sur la vague de la réa­lité aug­men­tée et sur l’in­fluence gran­dis­sante des lunettes dédiées à ces nou­velles expé­riences virtuelles.

 

insport holodia sport

Une femme équi­pée de l’Holofit ramant dans un canal en Orient

« La réa­lité vir­tuelle assis dans son canapé, ça ne marche pas. Il y a des pro­blèmes de nau­sée », nous confie Olivier Zitvogel, fon­da­teur de l’en­tre­prise Holodia.

 

Le chef d’en­tre­prise s’est posé une ques­tion simple : qu’est-ce qui per­met d’être en mou­ve­ment, et en même temps de faire du sur­place ? La réponse lui serait venue lors­qu’il était dans une salle de fitness.

 

Équipée du Holofit, lunettes de réa­lité aug­men­tée cou­plées avec un ordi­na­teur, la per­sonne pra­tique son sport en salle ou chez elle, sur un rameur, un tapis de course ou un vélo d’ap­par­te­ment, tout en voyant défi­ler des envi­ron­ne­ments virtuels.

 

 

 

Motiver ceux qui n’aiment pas le sport en salle ?

 

 

Pas tou­jours aisé de trou­ver la moti­va­tion néces­saire pour faire du sport, en dépit des mul­tiples cam­pagnes de sen­si­bi­li­sa­tion à la pra­tique spor­tive. « Courir seul ou pra­ti­quer un sport seul est de moins en moins appré­cié », observe Brice Chapignac, le patron de SquadRunner.

 

Brice Chapignac CEO SquadRunner inosport sport

Brice Chapignac, cofon­da­teur de SquadRunner. DR

Pour lui, les habi­tudes sont en train de chan­ger. Ce qui est nou­veau, c’est de vou­loir pra­ti­quer en groupe des sports qu’on avait l’ha­bi­tude de pra­ti­quer seul.

 

« Les groupes de sport se mul­ti­plient. On le voit à New-York, à Paris, avec des séances de run­ning [course à pied, ndlr] qui s’or­ga­nisent tous les soirs. »

 

S’il pense que la pra­tique du sport en exté­rieur sera tou­jours pré­fé­rée à celle en salle, Brice Chapignac mise néan­moins sur cette der­nière. « En inté­rieur, les pra­ti­quants n’ont pas de décor qui défile. Le pro­duit en tant que tel peut moti­ver des gens qui n’aimeraient pas le sport en salle ».

 

 

 

« Ludification » et performance

 

 

L’application SquadRunner et le Holofit ont, par ailleurs, en com­mun le fait d’in­té­grer des élé­ments de gami­fi­ca­tion, ou ludi­fi­ca­tion en bon fran­çais. Ce terme ne vous parle pas ? Il s’a­git de s’appuyer sur la pré­dis­po­si­tion humaine au jeu pour obte­nir des com­por­te­ments actifs et impli­qués sur des tâches consi­dé­rées comme sans inté­rêt ou rébarbatives.

 

Olivier Zitvogel CEO Holodia sport inosport

Olivier Zitvogel,  fon­da­teur de Holodia. DR

Pour Olivier Zitvogel, ces élé­ments de ludi­fi­ca­tion per­mettent d’ac­croître la moti­va­tion à l’ef­fort et de renou­ve­ler la séance. « On constate que les gens oublient qu’ils sont en train de faire du sport. Le temps passe beau­coup plus vite. Ils vont faire une séance de 25 minutes, en pen­sant en avoir fait 5. »

 

Dimension ludique et sys­tème de récom­pense seraient donc les moyens d’ar­ri­ver à dépas­ser l’as­pect rebu­tant lié au fait de ramer sans jamais avan­cer d’un pouce. Voire d’ac­croître les performances.

 

Un constat par­tagé par Brice Chapignac : « Suite à la lec­ture de recherches sur la moti­va­tion, nous avons com­pris que c’était dans l’adversité, le col­la­bo­ra­tif et la gami­fi­ca­tion qu’il fal­lait aller cher­cher de la moti­va­tion ». Partager sa course et rece­voir quelques bla­sons, comme le pro­posent d’autres appli­ca­tions, sont donc loin d’être suf­fi­sants pour lui. « Je pense que c’est du sau­pou­drage de social et de gami­fi­ca­tion. L’idée de SquadRunner est vrai­ment de jouer la carte du col­la­bo­ra­tif et de l’ad­ver­sité. »

 

 

 

Vers toujours plus de technologies dans le sport ?

 

 

La tech­no­lo­gie est-elle ame­née à prendre une place crois­sante dans la pra­tique spor­tive  ? « La tech­no­lo­gie est tou­jours au ser­vice de la réa­lité. Elle est là pour pal­lier des impos­si­bi­li­tés. Je ne vois pas le pro­blème à ce qu’il y ait de plus en plus de tech­no­lo­gies dans le sport et, en même temps, je pense que dans bon nombre de sports, les gens s’en pas­se­ront très bien », estime Olivier Zitvogel.

 

Holodia sport inosport

Un des envi­ron­ne­ments vir­tuels que pro­pose Holodia.

Brice Chapignac envi­sage même un retour en arrière. « Cela ne m’étonnerait pas qu’on revienne à des mou­vances « stop la tech­no­lo­gie ». L’alimentation indus­trielle était très en vogue dans les années 70, 80 et 90. Aujourd’hui, les gens reviennent aux choses essen­tielles et ori­gi­nales. Il pour­rait y avoir un trop-plein de tech­no­lo­gies et que les gens en aient ras-le-bol. »

 

 

Julien Deschamps

 

 

 

RIP’AIR ET EBIKELABS, DEUX LAURÉATS LOCAUX DES PRIX INOSPORT 2016

 

inosport voiron sport technologies wingjump rip'air

Simon Serpollet, gérant de Rip’air, pré­sen­tant la Wingjump à Inosport 2016.  ©  S. Merindol

 

Le prix Inosport Design a été rem­porté par l’en­tre­prise Rip’air, basée en Haute-Savoie, qui pro­pose une voile de glisse per­met­tant une nou­velle pra­tique du ski : la Wingjump.

 

Cette voile, qui se porte comme un vête­ment, forme un pro­fil aéro­nau­tique tout en allé­geant le skieur. Très ludique et acces­sible à tous, elle per­met d’al­lier glisse et jeu avec l’air, tant sur le domaine skiable qu’en hors-piste.

 

Après envi­ron 500 essais réa­li­sés cet hiver avec des pro­fes­sion­nels, des écoles de ski et des débu­tants, la voile sera com­mer­cia­li­sée l’an prochain.

 

 

400 uti­li­sa­teurs eBikeMaps sur Grenoble

 

Le prix spé­cial du Pays voi­ron­nais a été attri­bué à la société mey­la­naise eBikeLabs pour son contrô­leur eBikeMaps. La société déve­loppe une pla­te­forme com­mu­nau­taire dédiée aux usa­gers du vélo élec­trique, et pré­sé­lec­tionne des modèles adap­tés à cha­cun parmi les 3000 qui sortent chaque année.

 

ebikelabs ebikemaps

Le contrô­leur eBikeMaps. DR

D’autres ser­vices per­mettent à l’u­sa­ger de cal­cu­ler son iti­né­raire en fonc­tion du déni­velé, de ses carac­té­ris­tiques phy­siques, et de l’au­to­no­mie de la batterie.

 

La com­mu­nauté eBikeMaps compte 400 uti­li­sa­teurs sur Grenoble, soit 10 % des per­sonnes pos­sé­dant un vélo élec­trique. L’entreprise envi­sage de se déve­lop­per au niveau natio­nal, voire euro­péen, si l’ex­pé­rience locale réussit.

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

JD

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Snep-FSU organise la Semaine de l'EPS du 7 au 11 décembre
Une Semaine de l’EPS pour lutter contre la sédentarité qui gagne du terrain

  FIL INFO – Le Snep-FSU organise la "Semaine de l'EPS" (éducation physique et sportive) du 7 au 11 décembre 2020. L'occasion pour la section Lire plus

La chambre de commerce et d’industrie de Grenoble lance le Shop tour connecté, une boutique itinérante qui sillonnera l’Isère du 13 au 28 septembre 2018.
Une boutique itinérante et connectée pour inciter les commerces isérois à passer aux nouvelles technologies

FIL INFO – Une boutique itinérante connectée sillonnera l’Isère du 13 au 28 septembre. Un "Shop tour connecté" lancé à l'initiative de la chambre de Lire plus

SEMICON/IoT. Grenoble, 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net
Semicon et IoT Planet : de la recherche technologique aux objets connectés

FOCUS - Du silicium aux objets connectés, deux grands rendez-vous du monde high-tech – Semicon Europe et IoT Planet – ont réuni leurs forces pour Lire plus

Recherche : naissance du Litem

Le Laboratoire en innovation, technologies, économie et management (Litem) vient tout juste de voir le jour. Lancé par Télécom Ecole de Management, Grenoble Ecole de Management et l'Université d'Evry-Val-d'Essonne, ce Lire plus

Flash Info

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

|

18/06

12h01

|

|

18/06

11h06

|

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin