CitéLib by Ha:mo: le bilan à mi chemin

Cité Lib by Ha:mo : après dix-huit mois, l’heure du bilan

Cité Lib by Ha:mo : après dix-huit mois, l’heure du bilan

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – En sep­tembre 2015, la Métropole de Grenoble inau­gu­rait un ser­vice de mobi­lité urbaine inno­vant et alter­na­tif : « Cité Lib by Ha:mo ». Un sys­tème d’autopartage 100 % élec­trique unique au monde, auquel plus de 1000 per­sonnes ont déjà adhéré. Premier bilan dix-huit mois après le lancement.

Le premier bilan sur Cité Lib by Ha:mo. Giovanna Crippa Place Gre'net

Premier bilan de Cité Lib. © Giovanna Crippa – pla​ce​gre​net​.fr

Depuis un an et demi, des mini-voi­tures aux cou­leurs vives et au look futu­riste cir­culent dans les rues de l’ag­glo­mé­ra­tion : 35 quatre-roues biplaces Toyota Coms, et 35 Toyota I‑Roads, trois-roues au design léger et ergo­no­mique des­tiné à ne trans­por­ter que le conducteur.

L’origine de ces véhi­cules d’autopartage 100 % élec­triques et ultra­com­pacts ? Cité Lib by Ha:mo, ser­vice de mobi­lité urbaine lancé en sep­tembre 2015 par Grenoble-Alpes Métropole et la Ville de Grenoble en par­te­na­riat avec Toyota, CitéLib et Sodetrel.

Qu’ils soient à trois ou quatre roues, le but de ces véhi­cules reste le même : offrir un mode de trans­port urbain per­met­tant aux usa­gers de gagner du temps dans les dépla­ce­ments quo­ti­diens, tout en mini­mi­sant l’im­pact sur l’environnement.

Une com­mu­nauté de 1000 utilisateurs

« Les chiffres parlent d’eux-mêmes : avec 70 véhi­cules en libre-ser­vice 24 heures sur 24, 27 sta­tions répar­ties dans toute l’agglomération et 120 points de recharge exploi­tés, le bilan à mi-par­cours de cette expé­ri­men­ta­tion unique en son genre est tout à fait posi­tif et encou­ra­geant », déclare Martin Lesage, direc­teur de Cité Lib. « Quant au nombre d’utilisateurs, plus de 1000 per­sonnes ont adhéré à la com­mu­nauté, avec une accé­lé­ra­tion des ins­crip­tions ces der­niers temps, jus­qu’à 100 adhé­rents par mois. Après dix-huit mois de ser­vice, nous pou­vons affir­mer que les objec­tifs envi­sa­gés lors du lan­ce­ment sont atteints. »

Parmi les nou­veaux ins­crits, figurent en par­ti­cu­lier les jeunes, « vic­times » – pour uti­li­ser l’ex­pres­sion de Martin Lesage – d’un véri­table “coup de cœur” pour les sédui­sants Toyota I‑roads. D’autres cibles dans l’a­ve­nir ? Le public fémi­nin et les per­sonnes âgées.

Pratique, flexible, rapide et éco­no­mique, Cité Lib by Ha:mo pré­sente en effet de nom­breux avan­tages, dont des dépla­ce­ments souples en ville sans retour obligé au point du départ et le sta­tion­ne­ment aisé et gra­tuit dans toutes les rues.

Cité-lib Toyota I-Roads

Les fameux Toyota I‑Roads seuls… © Giovanna Crippa – pla​ce​gre​net​.fr

Ou encore, la pos­si­bi­lité de dis­po­ser en toute liberté d’un véhi­cule en le réser­vant même à la der­nière minute, à par­tir d’un smart­phone ou d’un ordinateur.

Le but visé ? Apporter aux Grenoblois une solu­tion de mobi­lité indi­vi­duelle plus éco­lo­gique, en com­plé­ment des trans­ports en com­mun, sur­tout pen­dant les heures de pointe. « Environ 71 % des uti­li­sa­teurs de Cité Lib by Ha:mo jonglent d’habitude entre tram, bus, vélo et voi­ture », explique le pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole Christophe Ferrari. « La connexion du ser­vice à l’application Métromobilité per­met, en outre, aux citoyens de cal­cu­ler le meilleur iti­né­raire en com­pa­rant plu­sieurs modes de dépla­ce­ments. Et de s’informer en temps réel sur la dis­po­ni­bi­lité de véhi­cules dans les sta­tions ou sur l’état du tra­fic rou­tier. »

« L’idée est de pros­pec­ter les nou­veaux besoins de mobilité »

Multimodalité et inno­va­tion : voici les maîtres-mots sur les­quels se base cet ori­gi­nal dis­po­si­tif d’autopartage. « Si la Métropole s’est enga­gée dans un pro­jet qui vise à tes­ter, au cours de trois années, un mode encore aujourd’hui unique au monde, c’est parce qu’elle a à cœur de pro­mou­voir sur son ter­ri­toire la mise en place de solu­tions de mobi­lité orien­tées vers le futur », pré­cise Christophe Ferrari. « L’idée est de pros­pec­ter, d’imaginer et de répondre aux nou­veaux besoins de mobi­lité qui peuvent appa­raître et qui appa­raî­tront au sein de l’agglomération. »

Cité Lib et Toyota I-Roads

… et avec les par­teaires du pro­jet. © Giovanna Crippa – pla​ce​gre​net​.fr

Un exemple ? Encourager le recours aux véhi­cules urbains à vitesse limi­tée fonc­tion­nant avec une éner­gie 100 % renou­ve­lable. Le tout dans la logique de métro­pole apai­sée, chère à la Métro.

« L’expérimentation Cité Lib by Ha:mo vise à “démo­to­ri­ser” les Grenoblois, c’est-à-dire à leur faire prendre la dis­tance par rap­port à la pro­priété d’une voi­ture », com­plète Jacques Wiart, adjoint aux dépla­ce­ments et à la logis­tique urbaine de la Ville de Grenoble.

« Nous enten­dons donc jouer à fond la carte de l’autopartage afin de bien repo­si­tion­ner cet enjeu par­ti­cu­lier dans la pers­pec­tive d’une mobi­lité alter­na­tive, éco­lo­gique et durable. »

Un club d’utilisateurs pour faire évo­luer le service

Cité Lib by Ha:mo entend conci­lier res­pect de l’environnement et dimen­sion sociale. D’où la créa­tion d’un « club d’utilisateurs » pour faire évo­luer le ser­vice en fonc­tion des remarques des membres ins­crits. Parmi les pre­miers retours, le sou­hait d’une meilleure cou­ver­ture du ter­ri­toire métro­po­li­tain, avec l’ex­ten­sion du réseau de sta­tions de recharge sur les com­munes péri­phé­riques telles Fontaine, Sassenage et Seyssinet-Pariset.

Quelques modi­fi­ca­tions par rap­port au pro­jet ini­tial ont d’ores et déjà été effec­tuées, notam­ment la sim­pli­fi­ca­tion des tarifs (fixés à 1 euro le quart d’heure), la mise en place d’al­lè­ge­ments pour les entre­prises et l’a­mé­lio­ra­tion des sus­pen­sions de l’I-Road. Prochaines étapes ? Proposer le véhi­cule Toyota Coms aux jeunes de 16 à 18 ans comme solu­tion de mobi­lité alter­na­tive aux deux-roues. Rendez-vous, donc, dans dix-huit mois pour un autre bilan… cette fois-ci définitif.

Giovanna Crippa

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

GC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Grenoble-Alpes Métropole
La Métropole de Grenoble fixe de nou­velles prio­ri­tés pour réno­ver et sécu­ri­ser les ouvrages d’art en péril

FOCUS - La Métropole de Grenoble gère plus de 1 600 ouvrages d'art (ponts, passerelles ou murs de soutènement), transférés par les communes en 2015 Lire plus

Trop dispendieux, sous-dimensionné, la chambre régionale des comptes épingle le nouveau siège de la Métropole de Grenoble.
Entre coût élevé, site unique et ambi­tions éco­lo­giques, le futur siège de Grenoble-Alpes Métropole conti­nue de faire débat

FOCUS - D'ici à 2026, le futur siège de la métropole de Grenoble accueillera 1 100 employés sur le seul site du Forum, l'immeuble qui l'héberge Lire plus

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Lutte contre l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion des sols dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : la zone agri­cole de La Taillat pro­té­gée à Meylan

FOCUS - Protéger et valoriser les espaces agricoles selon le principe de « zéro artificialisation nette », et ainsi assurer une autonomie alimentaire locale. Tels Lire plus

Les utilitaires et poids lourds Crit'Air 3 interdits de circuler. Panneau signalant une Zone à faibles émissions (ZFE) sur le pont du Vercors à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
ZFE : les uti­li­taires et poids lourds Crit’Air 3 désor­mais inter­dits de cir­cu­ler dans la Métropole de Grenoble

FLASH INFO - À compter de ce 1er juillet 2022, les utilitaires et poids lourds Crit'Air 3 ne peuvent plus circuler dans la métropole de Lire plus

Visite du chantier de l'échangeur du Rondeau, ce jeudi 30 juin 2022. © Anne-Gaëlle Fonthieure - préfecture de l'Isère
A480 et Rondeau : le chan­tier de l’é­chan­geur avance, celui de l’au­to­route touche à sa fin

FOCUS - La préfecture de l'Isère, le Département et la Métropole de Grenoble ont fait le point, ce jeudi 30 juin 2022, sur le projet Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin