La gendarmerie procède à l'évacuation de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin

Center Parcs : les oppo­sants adressent une lettre ouverte aux élus de la Région

Center Parcs : les oppo­sants adressent une lettre ouverte aux élus de la Région

EN BREF – Ces jeudi 14 et ven­dredi 15 avril 2016, le conseil régio­nal d’Auvergne-Rhône-Alpes se pro­non­cera pour ou contre la sub­ven­tion de 4,7 mil­lions d’eu­ros au pro­jet de Center Parcs à Roybon, dans le cadre du vote bud­gé­taire de la Région. Un nou­veau rebon­dis­se­ment dont s’est inquié­tée l’as­so­cia­tion Pour les Chambaran sans Center Parcs, qui a publié une lettre ouverte aux élus.

Manifestation des opposants au Center parc des Chambaran lundi lors du démarrage des travaux. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

Manifestation des oppo­sants au Center parcs des Chambaran lors du démar­rage des tra­vaux. © Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Relancer l’é­co­no­mie tou­ris­tique, certes, mais à quel prix ? La lettre ouverte que vient d’a­dres­ser l’as­so­cia­tion Pour les Chambaran sans Center Parcs (PCSCP) aux élus de la région Auvergne-Rhône-Alpes, vise à les ame­ner à s’in­ter­ro­ger sur la per­ti­nence d’un tel pro­jet, qui fait l’ob­jet d’une vive polé­mique depuis plu­sieurs années déjà.

Pour rap­pel, le groupe Pierre & Vacances envi­sage de construire dans le mas­sif des Chambaran un vil­lage vacances de 1000 cot­tages sur 200 hec­tares de forêts, pou­vant accueillir jus­qu’à 5000 per­sonnes en pleine sai­son. Ce Center Parcs dis­po­se­rait d’in­fra­struc­tures com­mer­ciales et hôte­lières. L’auteur de la lettre ouverte, Marc Revol-Buisson, pré­sident de l’as­so­cia­tion Pour les Chambaran sans Center Parcs, s’in­surge : « On va créer une nature alié­née au pro­fit d’une struc­ture pri­vée qui pro­meut une forme de tou­risme “hors sol”, décon­necté du ter­ri­toire sur lequel il s’implante, dans le seul inté­rêt de sur­vivre. »

L’un des aspects les plus contro­ver­sés du pro­jet réside dans la construc­tion d’une base de loi­sirs aqua­tiques sous une bulle tro­pi­cale chauf­fée toute l’an­née à 29 °C. En cause, les risques envi­ron­ne­men­taux qui y sont liés, dont « la des­truc­tion irré­mé­diable d’un éco­sys­tème fra­gile et pro­tégé ».

« Exposez ouver­te­ment les pro­blé­ma­tiques qui y sont sou­le­vées, exa­mi­nez atten­ti­ve­ment les réponses et agis­sez à par­tir de là, en conscience et en toute liberté », demande aux élus cette lettre ouverte par la voix de Marc Revol-Buisson, qui sou­haite, en l’é­tat actuel du pro­jet, que cette sub­ven­tion ne soit pas accordée.

« Aucune réelle plus-value à l’offre touristique »

Financé en grande par­tie par des inves­tis­seurs et des aides publiques de l’État et des col­lec­ti­vi­tés, « ce pro­jet n’ap­porte aucune réelle plus-value à l’offre tou­ris­tique », selon Marc Revol-Buisson, qui pré­cise : « Le site convoité par le groupe Pierre & vacances est situé sur un ter­ri­toire loca­lisé en tête des bas­sins ver­sants de l’Herbasse et de la Galaure, clas­sés par le Sdage [Schéma direc­teur d’a­mé­na­ge­ment et de ges­tion des eaux, ndlr] en réser­voirs bio­lo­giques, et fai­sant l’objet d’un contrat de rivière. Les couches géo­lo­giques pro­fondes du mas­sif des Chambaran consti­tuent un réser­voir d’eau excep­tion­nel et fra­gile. De par sa situa­tion géo­gra­phique, et bien que situé en Isère, ce pro­jet pré­sente donc un risque majeur pour toute la Drôme des col­lines, qui n’a d’ailleurs pas été consul­tée. »

91 des 200 hectares du bois des Avenières dans le massif des Chambaran seront urbanisés pour faire de ce Center parc le 5e de France. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

Bois des Avenières dans le mas­sif des Chambaran qui serait en par­tie urba­nisé pour faire de ce Center Parcs le 5e de France. © Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Au-delà des com­pen­sa­tions envi­ron­ne­men­tales qui seraient, selon l’as­so­cia­tion, trop faibles et mal pen­sées, notam­ment dans le cas de la recons­truc­tion de zones humides, d’autres enjeux sont mis en lumière : manque de concer­ta­tions, retom­bées éco­no­miques très dis­cu­tables au regard des aides publiques ver­sées et des risques environnementaux…

La par­tie est loin d’être gagnée pour les oppo­sants. Le pré­fet a, en effet, déjà exprimé son sou­tien au pro­jet, arguant du fait que la construc­tion de ce Center Parcs crée­rait des emplois en géné­rant un afflux tou­ris­tique indis­pen­sable au dyna­misme de la région.

Cassandre Jalliffier

CJ

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le magasin H&M de la Caserne de Bonne de Grenoble ferme ses portes samedi 10 décembre
Le maga­sin H&M de la Caserne de Bonne de Grenoble ferme ses portes samedi 10 décembre

FLASH INFO - C'en est fini du magasin H&M de la Caserne de Bonne à Grenoble. La boutique sur deux étages, l'une des premières du Lire plus

Un "Grand rendez-vous" au MIN de Grenoble samedi 10 décembre pour la fin d'année Grenoble Capitale Verte
Un « Grand ren­dez-vous » au Min de Grenoble samedi 10 décembre pour la fin d’an­née de Grenoble Capitale verte

EN BREF - Une cérémonie de "fin d'année", de "passation", de "tremplin", mais surtout pas de "clôture". C'est ainsi que la Ville de Grenoble présente Lire plus

De gauche à droite : Sandrine Martin-Grand, vice-présidente du Département de l'Isère, Mélina Herenger, vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole, Éric Piolle, maire de Grenoble et Maud Tavel, adjointe au maire de Grenoble et présidente du GIP agence Grenoble Capitale verte de l'Europe. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Année capi­tale verte euro­péenne : (auto)satisfecit una­nime de la Ville de Grenoble, de la Métropole et du Département de l’Isère

FOCUS - Trois jours avant la cérémonie officielle de clôture de l'année Grenoble Capitale verte européenne 2022, les principales collectivités impliquées dans sa gouvernance en Lire plus

Le Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes ironise sur la réouverture de la ligne Grenoble-Gap dimanche 11 décembre
Le Collectif de l’é­toile fer­ro­viaire de Veynes iro­nise sur la réou­ver­ture de la ligne Grenoble-Gap dimanche 11 décembre

FLASH INFO - Une "vraie fausse inauguration", jugent les défenseurs de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap. Dimanche 11 décembre 2022, une journée de festivités est en Lire plus

L'opposition régionale dénonce le retrait de la bourse mobilité internationale aux étudiants de Sciences Po Grenoble
L’opposition régio­nale dénonce le retrait de la bourse mobi­lité inter­na­tio­nale aux étu­diants de Sciences Po Grenoble

FLASH INFO - C'est une décision qui ne passe pas auprès de l'opposition de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Mettant en oeuvre sa décision de supprimer les Lire plus

Le Département de l'Isère défend un budget primitif 2023 "volontariste" et "offensif" face à la crise
Le Département de l’Isère défend un bud­get pri­mi­tif 2023 « volon­ta­riste » et « offen­sif » face à la crise

FOCUS - Le Département de l'Isère s'apprête à voter son budget primitif, les 8 et 9 décembre 2022. Un budget qui se veut "volontariste" voire "offensif" Lire plus

Flash Info

|

09/12

8h40

|

|

09/12

7h45

|

|

08/12

11h46

|

|

08/12

9h04

|

|

07/12

23h28

|

|

07/12

12h09

|

|

07/12

9h07

|

|

06/12

18h26

|

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Manque de lits et de per­son­nel soi­gnant : grève géné­rale et illi­mi­tée depuis ce 6 décembre au CHU de Grenoble et l’hô­pi­tal de Voiron

Agenda

Je partage !