Le palais des sports Pierre Mendès France. © Ville de Grenoble

Palais des sports de Grenoble : vives contro­verses sur le bilan 2015

Palais des sports de Grenoble : vives contro­verses sur le bilan 2015

DÉCRYPTAGE – Le 1er jan­vier 2015, la ville de Grenoble repre­nait en ges­tion directe le Palais des sports Pierre Mendès-France. Une déci­sion qui devait per­mettre de reve­nir à l’é­qui­libre bud­gé­taire et de remettre l’é­qui­pe­ment à la dis­po­si­tion des habi­tants et des orga­ni­sa­teurs d’é­vé­ne­ments. Retour sur le bilan, contesté, d’une pre­mière année de gestion.

⇒ 1876 mots

Excellent pour la muni­ci­pa­lité, cala­mi­teux pour l’op­po­si­tion… Difficile de se faire une idée pré­cise du bilan d’un an de ges­tion directe du Palais des sports par la ville de Grenoble. Un bilan qui a fait l’ob­jet d’âpres débats à l’oc­ca­sion de sa pré­sen­ta­tion devant le conseil muni­ci­pal, ce lundi 29 février.

Pendant vingt-cinq ans, le Palais des sports – désor­mais nommé Pierre Mendès-France – a été géré par l’Association Palais des sports qui y orga­ni­sait tous les évé­ne­ments. Peu satis­faite de la ges­tion de l’as­so­cia­tion pré­si­dée par Annie Deschamps, ancienne pre­mière adjointe de Michel Destot, la nou­velle équipe avait décidé, lors du conseil muni­ci­pal du 21 juillet 2014, de mettre fin à cette conven­tion d’occupation du domaine public pour reprendre l’é­qui­pe­ment en ges­tion directe.

Le palais des sports Pierre Mendès France. © Ville de Grenoble

Le Palais des sports Pierre Mendès-France. © Ville de Grenoble

Une reprise en main effec­tive depuis le 1er jan­vier 2015, après quelques mois de transition.

Les prin­ci­paux objec­tifs ? L’ouverture à tous les publics, la maî­trise de l’é­qui­pe­ment, la baisse du coût pour la Ville et la loca­tion à dif­fé­rents orga­ni­sa­teurs d’événements.

Notamment à des asso­cia­tions, des entre­pre­neurs de spec­tacles, des entre­prises, des uni­ver­si­tés ou encore des écoles. Cette déci­sion avait débou­ché sur la dis­so­lu­tion de l’association ges­tion­naire de l’é­qui­pe­ment fin décembre 2014, ainsi que sur le licen­cie­ment de sept de ses salariés.

« Une ges­tion opaque qui coû­tait cher à la Ville… »

Outre la volonté de remé­dier à la sous-uti­li­sa­tion du site, sa reprise en ges­tion directe visait à « mettre fin à une ges­tion opaque qui coû­tait cher à la Ville ». En l’oc­cur­rence, plus d’un mil­lion d’eu­ros de sub­ven­tion par an depuis 2010. Une opa­cité que réfute tota­le­ment Annie Dechamps. « L’association four­nis­sait les comptes détaillés à la mai­rie et au conseil d’administration en pré­sence des conseillers muni­ci­paux [alors dans l’op­po­si­tion, ndlr] Olivier Bertrand, Sadok Bouzaiene et Hakim Sabri », pro­teste-t-elle dans un com­mu­ni­qué de presse.

Et d’a­jou­ter, retour­nant l’ac­cu­sa­tion : « En terme d’o­pa­cité de ges­tion, plus grave est la reprise en ges­tion directe par la Ville de Grenoble sans bud­get annexe […], qui en rend la ges­tion incon­trô­lable. »

Une éco­no­mie d’un mil­lion d’eu­ros en 2015

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 80 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Coline Genevois, candidate LR sur la troisième circonscription de l'Isère: "On sait qu'on est sur un territoire très défavorable"
Coline Genevois, can­di­date LR sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère : « On sait qu’on est sur un ter­ri­toire très défavorable »

FOCUS - Les Républicains “non ciottistes” de l'Isère présentent comme candidate Coline Genevois sur la troisième circonscription pour les élections législatives anticipées. Un territoire difficile Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Troisième circonscription: Émilie Chalas revendique des soutiens de gauche, sur une “circo” aux candidatures multiples... et (parfois) discrètes
Troisième cir­cons­crip­tion de l’Isère : une “circo” aux can­di­da­tures mul­tiples… et par­fois très discrètes

FOCUS - À dix jours du premier tour des élections législatives anticipées, une campagne peu ordinaire se déroule sur la troisième circonscription de l'Isère. Le Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !