Régionales : la “droite dure” prend la tête d’Auvergne – Rhône-Alpes

Régionales : la “droite dure” prend la tête d’Auvergne – Rhône-Alpes

DÉCRYPTAGE – Laurent Wauquiez sort grand vain­queur des régio­nales en Auvergne-Rhône-Alpes. Les citoyens ont choisi le chan­ge­ment, après onze années d’une majo­rité à gauche. Lot de conso­la­tion pour les sor­tants, l’Union de la gauche fait son meilleur score en Isère – rétro­gra­dant le Front natio­nal à la troi­sième place – et confirme son ancrage à Grenoble.

Laurent Wauquiez, tête de liste LR-UDI-MoDem remporte la Région Auvergne-Rhône Alpes avec 40,61% des suffrages exprimés

Laurent Wauquiez, tête de liste LR-UDI-MoDem, rem­porte la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 40,61 % des suf­frages expri­més. © France 3 Alpes

« Le tra­vail, pas l’assistanat, prio­rité à la ques­tion de la sécu­rité, une République ferme face au com­mu­nau­ta­risme… » Les idées mar­te­lées pen­dant toute sa cam­pagne par Laurent Wauquiez ont visi­ble­ment séduit. Le can­di­dat de “la droite dure”, a rem­porté les élec­tions régio­nales en Auvergne-Rhône-Alpes, ce dimanche 13 décembre.

Avec 40,61 % des suf­frages expri­més (contre 31,73 % au pre­mier tour), l’Union de la droite conquiert ainsi la deuxième plus grande région de France, après l’Île de France.

La gauche, qui s’est ras­sem­blée hâti­ve­ment entre les deux tours der­rière Jean-Jack Queyranne, pré­sident PS sor­tant, n’a pas su ras­sem­bler et n’a donc pas fait le poids. Elle obtient 36,84 % des suf­frages. La liste du FN et son can­di­dat Christophe Boudot – qui se pla­çait deuxième avec 25,52 % au pre­mier tour – des­cend d’une marche et prend la troi­sième place avec 22,55 % des scrutins.

A l’échelle natio­nale, l’Union de la droite rem­porte sept nou­velles grandes régions. La gauche en conserve cinq. Aucune des treize nou­velles régions ne sera diri­gée par le FN, alors que le parti de Marine Le Pen déte­nait les scores les plus impor­tants dans six régions, au sor­tir du pre­mier tour.

Réalisation : Véronique Magnin, JK Production.

Victoire de la droite : quelles explications ?

L’Union de la droite (LR-UDI-MoDem) diri­gera la région Auvergne-Rhône-Alpes avec une majo­rité de sièges : 113 sur 204 au total. Les résul­tats obte­nus par l’Union de la gauche et le FN leur octroient res­pec­ti­ve­ment 57 et 34 sièges.

MichelDestotDeputePSCreditSeverineCattiaux

« Laurent Wauquiez a joué sur les peurs », décla­rait Michel Destot, député PS, ancien maire de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Après avoir rem­porté le pre­mier tour, l’Union de la droite a ainsi rem­porté la deuxième manche en ratis­sant, vrai­sem­bla­ble­ment, du côté du parti Debout la France, en “aspi­rant” des élec­teurs du FN et, sans doute aussi, en gla­nant quelques voix d’abstentionnistes.

Réagissant chez nos confrères de France 3 Alpes au cours de la soi­rée élec­to­rale, Régis Juanico, député PS de la Loire de la Drôme se mon­trait rési­gné : « Au bout de deux, trois man­dats, il n’est pas anor­mal qu’il y ait une alter­nance poli­tique. »

Michel Destot, député PS, ancien maire de Grenoble, obser­vait cette sorte de fata­lité élec­to­rale : « Les élec­tions inter­mé­diaires sont sou­vent rem­por­tées par l’opposition au pou­voir en place. » Tout en s’empressant de dénon­cer le fait que « Laurent Wauquiez [ait] joué sur les peurs » pour rem­por­ter la vic­toire. Pour Eric Piolle, maire EELV de Grenoble, il va de soi que « c’est aussi la poli­tique de François Hollande qui nous conduit là où nous sommes ».

Bruno Desies, tête de liste FN en Isère et troi­sième sur le podium, endos­sait lui les habits de la vic­time du « régime UMPS, qui se défend », sou­tenu par « les médias qu’il finance » et qui gagne grâce à un mode de scru­tin « tota­li­taire ».

La gauche « revient » en Isère

Éliane Giraud, tête de liste de l’Union de la gauche (élar­gie entre les deux tours) en Isère, avait le sou­rire : « Je suis satis­faite », a‑t-elle lâché au cours de la soirée.

Eliane Giraud, vice-président PS sortante de Rhône Alpes, candidate "heureuse" qui se place en tête en Isère. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Éliane Giraud, vice-pré­sident PS sor­tante « heu­reuse », se place en tête en Isère. © Séverine Cattiaux – pla​ce​gre​net​.fr

La can­di­date de la liste de l’Union de la gauche – rebap­ti­sée pour le deuxième tour « La gauche, les démo­crates et les éco­lo­gistes » – culmine à 40,15 %.

Entre le pre­mier et le deuxième tour, la gauche a ainsi repris la tête dans de nom­breuses com­munes gagnées par le FN au pre­mier tour.

C’est notam­ment le cas à L’Isle‑d’Abeau (40,46 %), au Pont-de-Claix (45,67 %) – diri­gée par le maire Christophe Ferrari, pré­sident PS de la Métropole gre­no­bloise –, à Villefontaine (45,87 %), Tullins (41,37 %), Fontaine (49,74 %), ou bien encore Échirolles (49,05 %).

Réalisation : Véronique Magnin, JK Production.

En Isère, où la gauche a donc réussi à ras­sem­bler, Yannick Neuder, tête de liste LR-UDI-MoDem, est deuxième avec 34,84 % des voix.

Bruno Desies, candidat de la liste FN en Isère, relégué en 3ème place au deuxième tour, avec 25,01% des voix.© Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bruno Desies, can­di­dat de la liste FN en Isère, relé­gué en 3e place au deuxième tour, avec 25,01 % des voix. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Déconvenue pour Bruno Desies, can­di­dat de la liste FN, qui n’engrange « que » 25,01 % (soit deux points de moins qu’au pre­mier tour), se retrou­vant en troi­sième posi­tion alors qu’il était en tête.

En incluant la Métropole lyon­naise, l’Isère compte parmi les cinq dépar­te­ments sur treize en Auvergne-Rhône-Alpes qui placent en tête la liste de l’Union de la gauche.

Forte de son suc­cès, Éliane Giraud reste pug­nace pour la suite : « Nous dirons les choses, nous irons sur le ter­rain… et espé­rons rem­por­ter les pro­chaines élec­tions. » Au conseil régio­nal, l’Isère comp­tera 34 élus : 16 pour la droite, 11 pour la gauche, 7 pour le FN.

Grenoble main­tient son ancrage à gauche

La liste « La gauche, les démo­crates et les éco­lo­gistes » de Jean-Jack Queyranne atteint un très bon score à Grenoble avec 57,19 %, loin devant l’Union de la droite (LR-UDI-MoDem) avec 29,78 %. Le FN ne glane “que” 13,03 % des suf­frages exprimés.

Bras de fer en pers­pec­tive dans l’agglomération grenobloise

Jean-Pierre Barbier, pré­sident (LR) du conseil dépar­te­men­tal de l’Isère, se féli­ci­tait de pou­voir désor­mais comp­ter sur une région du même bord politique.

Yannick Neuder, candidat de la liste LR-UDI-Modem n'arrive "que" deuxième en Isère © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Yannick Neuder n’ar­rive “que” deuxième. © Séverine Cattiaux

« Nous serons aux côtés de la majo­rité dépar­te­men­tale pour sou­te­nir en Isère le Center parc, la construc­tion de l’A480… », réaf­fir­mait pour sa part Yannick Neuder, tête de liste (LR-UDI-MoDem) en Isère.

Des pro­jets contre les­quels Eric Piolle, maire de Grenoble, entend bien se battre bec et ongles : « Il faut sor­tir des dogmes et évi­ter de faire un deuxième val­lée du Rhône avec de vieux pro­jets tels que l’A480… »

Christophe Ferrari, pré­sident PS de la Métropole gre­no­bloise, pré­sage des dif­fi­cul­tés à venir : « Laurent Wauquiez doit res­pec­ter les élec­teurs de la Métropole gre­no­bloise qui ont voté PS et ne pas être dans une atti­tude d’écrasement… Je n’accepterai pas qu’il pilote sans res­pect des autres acteurs. »

Réalisation : Véronique Magnin, JK Production.

 Myriam Laïdouni-Denis, candidate en Isère (EELV-Parti de gauche-Nouvelle Donne) "Nous serons des élus de combat" © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Myriam Laïdouni-Denis, can­di­date en Isère (EELV-Parti de gauche-Nouvelle Donne) : « Nous serons des élus de com­bat » © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

A gauche de la gauche, on se pré­pare à « lut­ter » annon­çait Patrick Voir, can­di­dat PC sur la liste de l’Union de gauche d’Éliane Giraud, car « ce sont les poli­tiques publiques qui vont être mises à mal ».

Quant à Myriam Laïdouni-Denis, can­di­date en Isère (EELV-Parti de gauche-Nouvelle Donne) qui a rejoint la liste d’Éliane Giraud, elle ne cachait pas son inquiétude :

« La poli­tique de Laurent Wauquiez va à l’encontre de l’urgence cli­ma­tique et sociale […] C’est évident que cette poli­tique ne va pas dans le bons sens […] Nous serons des élus de com­bat. »

Séverine Cattiaux

Une par­ti­ci­pa­tion en hausse de près de 10 points en Isère

L’abstention en Isère a reculé au second tour, avec un taux de par­ti­ci­pa­tion supé­rieur de dix points (53,49 % de par­ti­ci­pa­tion contre 44,50 % au pre­mier tour). A Grenoble, les élec­teurs se sont davan­tage mobi­li­sés au second tour (57,47 % au second tour, contre 48,31 % au premier).

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Journée contre les vio­lences faites aux femmes : une cam­pagne de la Métro signée Petite Poissone

EN BREF - Alors que le vendredi 25 novembre 2022 marque une nouvelle Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, la Métropole de Lire plus

La Ville de Grenoble accueille la dixième édition de l’Informed Cities Forum du 23 au 25 novembre 2022
La Ville de Grenoble accueille la dixième édi­tion de l’Informed Cities Forum du 23 au 25 novembre 2022

FLASH INFO - Dans le cadre de Grenoble Capitale verte européenne, la Ville de Grenoble accueille la dixième édition de l’Informed Cities Forum, du mercredi Lire plus

La Métropole annonce une remise sur la facture de novembre des usagers du réseau de chauffage urbain
La Métropole annonce une remise sur la fac­ture de novembre des usa­gers du réseau de chauf­fage urbain

FLASH INFO - La Métropole de Grenoble annonce par voie de communiqué le reversement de 4,2 millions d'euros à l'intention des usagers du réseau de Lire plus

Élections étudiantes: l'Uni dénonce une "activiste violente" comme tête de liste de gauche à la faculté de Droit de l'UGA
Faculté de Droit de l’UGA : la tête de liste de gauche accu­sée par l’Uni d’être une « acti­viste violente »

EN BREF - Alors que des élections de représentants d'étudiants se tiennent au sein de l'UGA, le syndicat Uni dénonce la présence d'une "activiste violente" Lire plus

Semaine de mobi­li­sa­tion de l’Assemblée géné­rale fémi­niste de Grenoble contre les vio­lences sexistes et sexuelles

FLASH INFO - Alors que le vendredi 25 novembre 2022 marquera une nouvelle Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, l'Assemblée générale Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 47 : "La mise en place de la ZFE en question"
Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Flash Info

|

26/11

9h37

|

|

25/11

19h40

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

|

22/11

10h23

|

|

21/11

11h31

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Environnement| Le Smmag, la Métropole et le Grésivaudan annoncent la mise en place de primes (cumu­lables) pour l’a­chat d’un vélo neuf ou d’occasion

Agenda

Je partage !