Nasser Djemaï

Du Petit 38 à la MC2 : le théâtre dans son plus simple appareil

Du Petit 38 à la MC2 : le théâtre dans son plus simple appareil

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

IDÉES SORTIES – Deux très beaux “seuls en scène” pour cette fin de semaine ! De quoi récon­ci­lier avec le théâtre ceux qui pensent ne rien avoir à y faire. Petit éloge de la sim­pli­cité sur les planches.

Je l’ai vu… Je vous en parle

Parlerie – « Ascolta » de Monique Brun au Petit 38 jusqu’au 18 octobre

Monique Brun dans "Ascolta". © Jean-Pierre Estournet

Monique Brun dans “Ascolta”. © Jean-Pierre Estournet

Le Petit 38 est l’écrin idéal pour accueillir la grande comé­dienne Monique Brun et sa petite cau­se­rie « à sauts et à gam­bades ». De l’expression de Montaigne, elle pré­lève la liberté d’avancer par petites touches, sans qu’un fil conduc­teur ne bride la parole. Mais le lan­gage, lui, est de notre temps, ou plu­tôt de tous les temps.

Ascolta (« Il écoute » en ita­lien) s’enroule autour du geste du peintre. Il y a celui d’un Pierre Soulages, fas­ciné par les pein­tures rupestres, « cette trace éle­vée à la dignité de figure ». Celui aussi du per­son­nage qu’incarne Monique Brun, à l’identité indé­ce­lable, qui nous parle de cou­leurs et de pay­sages pour mieux atteindre la vie, la mort.

La voix de la comé­dienne, par­lée et par­fois chan­tée a cap­pella, se pose avec une déli­ca­tesse et une assu­rance tran­quille qui favo­risent cette écoute rare et pré­cieuse. Tout en émer­veillant par son phrasé et la poé­sie simple de ses mots, elle manie le pin­ceau à sa table de tra­vail et lance quelques sons depuis sa tablette, seule trace de tech­no­lo­gie, uti­li­sée avec astuce. Les murs de la petite cave du théâtre – qui peut accueillir une tren­taine de per­sonnes – détiennent encore pour quelques jours ce petit trésor.

Théâtre – « Une étoile pour Noël », avec Nasser Djemaï, à la MC2 jusqu’au 24 octobre

Nasser Djemaï, seul en scène, dans "Une Etoile pour Noël". © Sébastien Calvet

Nasser Djemaï, seul en scène, dans “Une étoile pour Noël”. © Sébastien Calvet

Sous l’apparence de la sim­pli­cité, Nasser Djemaï, seul en son pla­teau nu, se dévoile à demi, pudi­que­ment, déli­ca­te­ment. Rien de plus dif­fi­cile en théâtre que de don­ner au sub­til les atours du simple. C’est pour­tant ce que fait Nasser Djemaï, ici auteur du texte et inter­prète de tous les per­son­nages qui tissent autour du petit Nabil – son double fic­tif – un réseau d’influences plus ou moins bien­veillantes. Car la bonté peut aussi se faire igno­mi­nieuse, comme le sug­gère le sous-titre du spec­tacle « Une étoile pour Noël, ou l’ignominie de la bonté ».

Le jeune Nabil, fils de mineur immi­gré, trouve dans la famille de Jean-Luc, son copain d’école, une aide pré­cieuse – et alié­nante – dans son entre­prise d’ascension sociale. Ambition appa­rem­ment dévo­rante qui gri­gnote la véri­table iden­tité de Nabil à mesure qu’avance la pièce.

Touchant, cruel, mais aussi déso­pi­lant. Nasser Djemaï embrasse toute cette gale­rie de per­son­nages à lui seul : une vraie per­for­mance ! Dans la famille bour­geoise de Jean-Luc, je demande le père, la mère et sur­tout la grand-mère, irré­sis­tible (Nasser Djemaï excelle dans les per­son­nages fémi­nins !) mais aussi des­po­tique… Ne rebap­tise-t-elle pas Nabil ? Eh oui ! Elle va jusqu’à choi­sir à son pou­lain un pré­nom plus… com­mode pour arri­ver : Noël ! Un Noël, qui plus est, assoiffé de earl grey et pré­fé­rant pas­ser ses same­dis à vendre des brioches plu­tôt qu’à aller dan­ser au Macumba avec Tony… Consternation.

Je ne l’ai pas vu mais j’en ai entendu parler

Concert – BABX ven­dredi 16 octobre à La Bobine

Voilà bien une décen­nie que David Babin, alias Babx, se taille une belle renom­mée dans l’univers impi­toyable de la chan­son fran­çaise. Trois albums à son actif dont la beauté sin­gu­lière ne se dément pas. Mais en fait de salles pleines à cra­quer, c’est plu­tôt de suc­cès d’estime dont il fau­drait parler…

Dommage. Car l’exigence n’est pas tou­jours syno­nyme d’ennui au cha­pitre de la musique comme ailleurs. Les mélo­dies sont léchées, les textes un tan­ti­net bar­rés, poé­ti­que­ment par­lant, mais pas plus que ceux d’un Bashung. Il sait ins­tal­ler une ambiance, de manière quasi ciné­ma­to­gra­phique et pos­sède un timbre de voix ori­gi­nal, mais pas vrai­ment consen­suel, c’est vrai. Il divise, Babx, c’est cer­tain. Preuve de son intran­si­geance, sans doute.

Sur son der­nier opus, « Cristal auto­ma­tique #1 », en s’accompagnant au piano, il met en musique Baudelaire, Rimbaud, Aimé Césaire, notam­ment. La fré­quen­ta­tion de ces génies ne l’a pas para­lysé : il pré­fère les consi­dé­rer « comme de vieux potes », ainsi qu’il l’a confié au maga­zine Gonzaï. À la Bobine, bat­teur et vio­lon­cel­liste l’entoureront pour rani­mer les poètes, nos potes devant l’éternel.

Concert – David Murray Infinity Quartet invite Saul Williams, samedi 17 octobre à La Source

David Murray © Jett Drolette

David Murray. © Jett Drolette

Le saxo­pho­niste de jazz David Murray – une poin­ture en son domaine – pra­tique volon­tiers le bras­sage des styles. Pour ce concert à La Source – pre­mière date de la 11e édi­tion du Festival du jazz club de Grenoble –, son quar­tet Infinity convie Saul Williams, consi­déré comme l’un des pères du spo­ken word (un cou­sin du slam).

Pas si éton­nante, fina­le­ment, cette ren­contre. Spoken word et free jazz se côtoient depuis long­temps déjà, se rejoi­gnant autour de leur liberté, comme de juste.

Adèle Duminy

INFOS PRATIQUES :

Le Petit 38

38 rue Saint-Laurent à Grenoble

“Ascolta”, de Monique Brun

De 7 à 15 euros

Jusqu’au 18 octobre 2015 tous les soirs à 20 h 30 (sauf les lun­dis 5 et 12 octobre). Dimanche 11 heures

Réservations : 04 76 54 12 30 ou lepetit38@​orange.​fr

MC2 : Grenoble

4 rue Paul-Claudel à Grenoble

“Une étoile pour Noël”, avec Nasser Djemaï

Jusqu’au samedi 24 octobre (tous les jours sauf les lun­dis et dimanches)

Mardis et ven­dre­dis à 20 h 30 / mer­cre­dis, jeu­dis et same­dis à 19 h 30

De 6 à 25 euros

La Bobine

42 Bd Clémenceau à Grenoble

Babx

Vendredi 16 octobre, à 20 h 30

10 euros

La Source

38 ave­nue Lénine à Fontaine

David Murray Infinity Quartet invite Saul Williams

Samedi 17 octobre à 20 h 30

De 10 à 16 euros

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AD

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les 10 jours de la culture sont aussi l'occasion de découvrir des salles ou des formes artistiques. © Muriel Beaudoing - Place Gre'net. L'Hexagone Meylan Ingénieuses confidences ©bruno-thircuir.j
Les 10 jours de la culture : un moyen de décou­vrir le ter­ri­toire métropolitain

EN BREF - Les 10 jours de la culture, organisés par la Métropole de Grenoble, s'ouvrent le 16 octobre 2021. Ils ont, cette année, deux Lire plus

La MC2 déploie sa programmation 2021-2022, le regard tourné vers des objectifs d'avenir
Pour cette nou­velle sai­son, la MC2 Grenoble se veut (encore) plus ouverte, acces­sible et visible

FOCUS - Cette nouvelle saison pour la MC2 est l'occasion pour son directeur Arnaud Meunier de faire le point sur une période passée difficile pour Lire plus

La Maison de la culture célèbre sa réouverture avec La MC2 en fête du 9 juin au 9 juillet
La Maison de la culture célèbre sa réou­ver­ture avec La MC2 en fête du 9 juin au 9 juillet

  FOCUS - La MC2 fête sa réouverture et ses retrouvailles avec le public en organisant l'événement La MC2 en fête, une programmation de rendez-vous Lire plus

Barricade de la rue Voltaire-Lenoir lors de la Commune de Paris.DR
Grenoble : près de 150 per­sonnes ont célé­bré les 150 ans de l’in­sur­rec­tion de la Commune de Paris

  REPORTAGE VIDÉO - Près de 150 personnes se sont rassemblées sur le parvis de la MC2 à l'occasion d'un temps fort célébrant les 150 Lire plus

© Sarah Krakovitch – Place Gre’net
Deux mois d’oc­cu­pa­tion de la MC2 : une fête reven­di­ca­tive et 200 mani­fes­tants en “soli­da­rité avec la Palestine”

  REPORTAGE VIDEO – Le collectif Cultures essentielles en lutte organisait un rassemblement festif et revendicatif, ce samedi 15 mai, à l'occasion des deux mois Lire plus

Le maire de Grenoble et le président de la Métropole appellent Emmanuel Macron à travailler à la reprise culturelle.
A Grenoble, le maire et le pré­sident de la Métropole appellent à anti­ci­per la reprise culturelle

  FLASH INFO - Le maire de Grenoble Eric Piolle et le président de la Métropole Christophe Ferrari appellent Emmanuel Macron à travailler à la Lire plus

Flash Info

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin