Voiture dans Grenoble. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

30 km/h : une Métropole “apaisée” mais des acteurs économiques inquiets

30 km/h : une Métropole “apaisée” mais des acteurs économiques inquiets

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Les communes composant la Métropole de Grenoble ont décidé, à une très large majorité, d’abaisser progressivement la vitesse à 30 km/h sur leur territoire, à partir du deuxième semestre 2016. Une première en France à l’échelle d’une grande agglomération. Objectifs : améliorer la sécurité et réduire la pollution. Une décision qui ne fait toutefois pas l’unanimité, notamment dans le monde économique.

 

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

En 2016, l’ex­cep­tion devien­dra la règle. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les pan­neaux de limi­ta­tion de vitesse à 50 km/h situés à l’en­trée des com­munes de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise devront tous être rem­pla­cés. A comp­ter du deuxième semestre 2016, il ne sera en effet plus pos­sible de rou­ler au-delà de 30 km/h, sauf sur cer­tains grands axes qui conser­ve­ront la limite à 50 km/h. Dès lors, on ne par­lera plus de “zones 30” mais bien de “zones 50”, ces der­nières deve­nant l’exception.

 

Un dis­po­si­tif régle­men­taire pour une « Métropole apai­sée » qui vise notam­ment à amé­lio­rer la coha­bi­ta­tion entre les voi­tures et les usa­gers les plus vul­né­rables que sont les pié­tons et les cyclistes.

 

 

 

Réduire le risque de blessures en cas de choc avec un piéton

 

 

Pour Yann Mongaburu, vice-pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole en charge des dépla­ce­ments, la sécu­rité, par­ti­cu­liè­re­ment celle des enfants et des per­sonnes âgées, est au cœur des enjeux d’une métro­pole apai­sée. « Quand on tra­verse nos villes et nos vil­lages, il faut que cha­cun puisse être res­pecté et se sen­tir en sécu­rité dans ce qui est un espace public », explique-t-il. Bien évi­dem­ment, sou­ligne l’élu, les usa­gers de l’au­to­mo­bile doivent y avoir leur place, tout comme les autres modes de déplacement.

 

Conférence de presse du 15 septembre 2015. © Joël Kermabon - Place Gre-net

Conférence de presse du 15 sep­tembre 2015. © Joël Kermabon – Place Gre-net

Notamment la marche, « trop sou­vent oubliée et qui repré­sente actuel­le­ment 30 % des dépla­ce­ments dans l’ag­glo­mé­ra­tion », précise-t-il.

« C’est une mesure prag­ma­tique pour ne pas dire de bon sens. La modé­ra­tion de la vitesse per­met de divi­ser par neuf le risque de bles­sures en cas de choc entre une voi­ture et un pié­ton », explique Yann Mongaburu. Et de com­plé­ter : « Une voi­ture qui roule à 50 km/h et qui heurte un pié­ton pro­voque un décès une fois sur deux. Si elle roule à 30 km/h ce risque est divisé par neuf ». Un élé­ment déter­mi­nant pour la sécu­rité des usa­gers dans l’es­pace public, selon l’élu.

 

 

 

Les accélérations responsables de 30 % des émissions polluantes

 

 

Quid des inci­dences sur la pol­lu­tion ? Hormis le fait qu’une voi­ture atteint rare­ment la vitesse de 50 km/h en ville, l’i­dée est de jouer sur les effets d’ac­cé­lé­ra­tions et de décé­lé­ra­tions plus que sur la vitesse réelle tout au long du par­cours. En effet, les limi­ta­tions de vitesse dans l’ag­glo­mé­ra­tion sont trop com­plexes et accen­tuent le phé­no­mène des chan­ge­ments de régime. « En har­mo­ni­sant et en sim­pli­fiant la règle, tout en jouant sur ces para­mètres, non seule­ment nous amé­lio­rons la sécu­rité, mais nous jouons aussi sur la pollution.

 

Un schéma plus lisible et plus logique. © Métro

Un schéma plus lisible et plus logique. © Métro

Nous savons que les accé­lé­ra­tions sont res­pon­sables de 30 % des émis­sions de pol­luants liés à la cir­cu­la­tion rou­tière », affirme Yann Mongaburu. Le vice-pré­sident de la Métropole est cepen­dant bien conscient qu’il pour­rait y avoir des résis­tances. « Pour qu’une règle soit accep­tée, encore faut-il pou­voir la com­prendre », tem­père-t-il. « Ce que nous per­met­tons c’est de rendre la règle de modé­ra­tion de vitesse plus lisible, plus simple pour nos conci­toyens. Nous fai­sons donc le pari qu’ils la res­pec­te­ront mieux parce qu’ils la comprendront ».

 

 

 

Six communes “dissidentes” sur l’agglo

 

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 68 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Place(s) aux enfants: nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble
Place(s) aux enfants : nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble

FOCUS - Alors que la Ville de Grenoble vient de présenter (de nouveau) le déploiement du dispositif Place(s) aux enfants, la colère contre la piétonnisation d'une dizaine Lire plus

Fermeture d'Esclangon: Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole?
Fermeture d’Esclangon : Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole ?

FOCUS - La décision de la Ville de Grenoble de ne pas rouvrir, comme attendu, le pont Esclangon dans son sens Grenoble-Fontaine provoque la colère Lire plus

Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition
Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition

FOCUS - Sept ans après leur disparition, les colonnes Morris JCDecaux refont leur apparition dans le paysage urbain grenoblois. De quoi susciter l'ironie du groupe Lire plus

Jugement du Tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier: une validation, ou un camouflet?
Jugement du tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier : une validation ou un camouflet ?

FOCUS - Saisi par un commerçant, le tribunal administratif de Grenoble a rendu son jugement sur la question de la piétonnisation de la rue Cuvier. Lire plus

La ville de Grenoble organisait ce 17 juin, une réunion sur le projet Place(s) aux enfants, visant à piétonniser les rues devant les écoles.
Débat houleux pour la présentation du projet Place(s) aux enfants à Grenoble

FOCUS – La Ville de Grenoble organisait ce 17 juin 2021, une réunion publique d'information sur son projet Place(s) aux enfants. Visant à "piétonniser" les Lire plus

Le bidonville de la rue Jean Macé. © Tim Buisson – Place Gre’net
Bidonville Jean-Macé à Grenoble : les riverains, excédés, sortent du silence face à l’inertie des pouvoirs publics

DECRYPTAGE – Depuis plusieurs mois, un bidonville s'est formé au niveau de la rue Jean-Macé, dans le quartier de la gare à Grenoble. Plus de Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin