Olivier Truche et Romaric Aubin manipulent des monnaies locales. © Delphine Chappaz - placegrenet.fr

Une mon­naie locale dans les tuyaux à Grenoble

Une mon­naie locale dans les tuyaux à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENQUÊTE - Alors qu'une trentaine de monnaies locales complémentaires circulent déjà en France, dont l'élef officiellement lancé à Chambéry fin 2014, Grenoble n'est pas en reste. Depuis plusieurs mois, un groupe citoyen travaille à la création d'une monnaie locale sur le bassin grenoblois. De quoi s'agit-il et à quoi cette monnaie peut-elle bien servir ? Le point avec un citoyen engagé et un économiste, tous deux impliqués dans le projet.

 

 

 

Cela pourrait commencer comme un conte moderne… Il était une fois l'abeille, première monnaie locale à renaître sur le territoire français. Car, en effet, les monnaies locales ont circulé jusque dans les années 50 avant de disparaître, laissant le monopole au franc puis à l'euro.

 

L'abeille fit entendre ses premiers bruissements d'ailes en 2010 à Villeneuve-sur-Lot. Depuis, l'essaim s'est agrandi. En cinq ans, pas moins d'une trentaine d'autres monnaies ont vu le jour et autant d'autres projets sont en cours. Sans compter les monnaies locales étrangères qui ont eu le vent en poupe avant même les françaises.

 

UNe trantaine de monnaie locale complémentaire circule déjà en France

Une trentaine de monnaies locales complémentaires circulent déjà en France. © Delphine Chappaz - placegrenet.fr

 

L'abeille dans le Lot-et-Garonne, donc, l'eusko au pays basque, le sol violette à Toulouse, l'élef à Chambéry… Les monnaies locales complémentaires (MLC) issues d'initiatives citoyennes ont assurément un air sympathique avec leur noms originaux et leurs billets colorés et créatifs. Mais, dans le fond, deux questions viennent à l'esprit : de quel chapeau sortent-elles et à quoi servent-elles ? Car, après tout, nous avons l'euro !

 

 

 

Renouer avec la nature profonde de la monnaie

 

 

« Une MLC est un moyen de sortir du sentiment d'impuissance au niveau monétaire et d'avoir une prise concrète sur le sens de l'argent. De ce point de vue, c'est un projet démocratique fort », explique Olivier Truche, secrétaire de l'association nationale du Mouvement sol pour une appropriation citoyenne de la monnaie. Cet entrepreneur au sein de la Scop 3bis – coopérative d'activités située dans le quartier Mistral – est au cœur du projet grenoblois de MLC.

 

Jean-François Ponsot, maître de conférence en sciences économiques et membre des économistes atterrés

Jean-François Ponsot, maître de conférence en sciences économiques et membre des économistes atterrés. DR

« Cela permet de renouer avec la nature profonde de la monnaie qui est le lien et l'utilité sociale », précise Jean-François Ponsot, maître de conférence en sciences économiques et chercheur à l'Université Pierre Mendès-France (UPMF).

 

« Avec la crise économique, certaines personnes se sentent en marge, exclues du système économique. Il y a donc une volonté de s'approprier les instruments de l'économie. »

 

Le cœur du problème ? Les banques et leur “pouvoir magique”. « La question de fond, c'est la création monétaire, explique l'économiste. Elle est assurée par les banques qui ont une espèce de pouvoir magique de créer de la monnaie à partir de rien… et en abusent. Normalement, elles devraient financer l'économie réelle. Or elles spéculent. »

 

Et de rappeler que seulement 15 % du financement des banques sont consacrés à l'économie réelle, le reste étant utilisé pour spéculer. « On ne peut pas se passer des banques qui prennent un risque et financent le crédit. Seulement, le système est perverti, ce qui amène aux monnaies locales », analyse Jean-François Ponsot.

 

 

Olivier Truche- Delphine Chappaz

Olivier Truche. © Delphine Chappaz

« Avec ces monnaies, on sort de la logique de spéculation car leur valeur est garantie par un équivalent en euros [un fond de garantie monétaire est conservé en banque, ndlr]. De plus, je crois qu'elles peuvent avoir une utilité sociale si elles sont largement utilisées au sein d’une agglomération et qu'elles alimentent des transactions qui ont un sens. »

 

Lutter contre la spéculation et injecter de la monnaie dans l'économie réelle, qui plus est vers des circuits locaux et vertueux définis par les citoyens eux-mêmes, voilà donc les fondements d'une MLC.

 

A ce propos, Olivier Truche rectifie d'emblée une idée erronée souvent rencontrée : « Ce n'est pas une monnaie alternative qui remplacerait l'euro. Elle a vocation à circuler en parallèle de l'euro. C'est une manière de contraindre l'euro à circuler sur un même territoire et d'éviter les fuites. Il ne s'agit pas d'une économie régionaliste concurrente mais complémentaire. »

 

 

 

Le nécessaire soutien des collectivités locales

 

 

A Grenoble, le projet est dans les tuyaux depuis quelques mois avec, comme principaux acteurs, un groupe de chercheurs sur les innovations monétaires de l'UPMF et un groupe de citoyens militants pour la création d'une MLC.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 56 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les eaux usées de Saint-Martin-d'Uriage devraient être prises en charge par Aquapole, la station d'épuration de la Métropole de Grenoble après des travaux de raccordement. © Tim Buisson – Place Gre’net
Entre impé­ra­tifs tech­niques et éco­lo­giques, la sta­tion d’é­pu­ra­tion Aquapole se modernise

FLASH INFO - L'usine de dépollution des eaux usées Aquapole située à Fontanil-Cornillon poursuit sa modernisation. Depuis le raccordement en 2021 de plusieurs communes, les Lire plus

Trop dispendieux, sous-dimensionné, la chambre régionale des comptes épingle le nouveau siège de la Métropole de Grenoble.
Entre coût élevé, site unique et ambi­tions éco­lo­giques, le futur siège de Grenoble-Alpes Métropole conti­nue de faire débat

FOCUS - D'ici à 2026, le futur siège de la métropole de Grenoble accueillera 1 100 employés sur le seul site du Forum, l'immeuble qui l'héberge Lire plus

Grenoble accueille le cham­pion­nat du monde de mono­cycle, pour la pre­mière fois en France

FOCUS - Cet été 2022, Grenoble accueille le championnat du monde de monocycle. Une première en France. Au total, 1 500 participants venus de 35 Lire plus

Tour Perret Parc Paul Mistral avril 2022
Risques d’in­cen­dies : la Ville de Grenoble rap­pelle l’interdiction de tout feu ou bar­be­cue dans les espaces verts municipaux

EN BREF - En raison d’un risque très sévère d’incendies lié aux fortes chaleurs et à la sécheresse, la Ville de Grenoble rappelle que les Lire plus

La CGT et ST relancent la question de la sécurité dans les transports à la veille de la réunion d'un Comité de pilotage
Transports de l’agglomération gre­no­bloise : tra­vaux et modi­fi­ca­tions d’i­ti­né­raires sur le réseau M Tag durant l’été

FLASH INFO - Plusieurs chantiers vont perturber les transports de l’agglomération grenobloise (Tag) cet été, avec d'importantes modifications de circulation sur le réseau M Tag. Celles-ci Lire plus

Grenoble : un nou­veau tron­çon du réseau cyclable Chronovélo de la Métropole a été inauguré

FLASH INFO - Le réseau cyclable Chronovélo s'agrandit. La Métropole a ainsi inauguré 2,3 km supplémentaires de pistes cyclables, mardi 12 juillet 2022. Une nouvelle étape Lire plus

Flash Info

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

|

11/08

11h00

|

Les plus lus

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin