Fête des tuiles, Crédit agricole : estimant la ville de Grenoble lesée, deux Grenobloises réclament que le conseil municipal se constitue de partie civile.

Fête des Tuiles : Grenoble a fait sa mini révolution

Fête des Tuiles : Grenoble a fait sa mini révolution

REPORTAGE VIDÉO – La toute pre­mière Fête des Tuiles, nou­vel évé­ne­ment fes­tif gre­no­blois cher à la muni­ci­pa­lité, s’est dérou­lée ce samedi 6 juin à Grenoble. Près de 80.000 pro­me­neurs ont ainsi déam­bulé sur 1,8 km, le long des cours Jean Jaurès et de la Libération, libé­rés des voi­tures pour l’occasion. 

Les commerçants des cours ont joué le jeu. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les com­mer­çants des cours ont joué le jeu, à l’i­mage de Patrick Fleurs. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Dans une atmo­sphère d’im­mense fête de quar­tier, dès le matin, les Grenoblois ont peu à peu investi les deux cours sous un soleil de plomb. Au départ un peu timide, l’af­fluence s’est accrue pro­gres­si­ve­ment pour atteindre son maxi­mum lors du défilé final.

La seule tuile de la jour­née aura été l’o­rage qui a éclaté en début de soi­rée dou­chant quelque peu les ardeurs des par­ti­ci­pants et éclair­cis­sant leurs rangs avant les ani­ma­tions musi­cales pré­vues pour la soirée.

Très dif­fi­cile de tout voir, de tout entendre… Les pro­me­neurs auront for­cé­ment raté quelque chose dans cette fête des tuiles ! En cause : l’é­ten­due inha­bi­tuelle de l’é­vé­ne­ment et la grande dis­per­sion des ani­ma­tions le long des allées et dans cer­taines rues atte­nantes. D’où la per­plexité de cer­tains, voire leur décep­tion par rap­port aux annonces faites en amont.

Pour autant, l’or­ga­ni­sa­tion avait tout prévu : affiches expli­ca­tives, pro­grammes, point d’in­for­ma­tion de l’as­so­cia­tion Fusées… Les béné­voles et « chu­chou­teurs », aisé­ment recon­nais­sables grâce à leurs bon­nets phry­giens rouges, per­met­taient éga­le­ment de gui­der les indé­cis et de ren­sei­gner les curieux. Leur arme secrète ? Des “nébu­li­seurs” (bru­mi­sa­teurs) – fort bien­ve­nus vu la tem­pé­ra­ture ambiante –, des his­to­riettes, pro­verbes ou encore cita­tions chu­cho­tées à l’oreille.

Un grand défilé de chars au rythme des batucadas

Les commerçants des cours ont joué le jeu. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Répétition d’une cho­rale. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Des ani­ma­tions, il y en avait pour tous les goûts et tous les âges : jeux, dis­cus­sions, ate­liers créa­tifs, chan­son, des­sin, vide-gre­nier, sports, pétanque, zumba, chorales…

Difficile de ne pas trou­ver chaus­sure à son pied et on ne croit pas si bien dire car il en fal­lait de bonnes pour arpen­ter presque deux kilo­mètres de spec­tacles participatifs !

En point d’orgue, un grand défilé de chars final orga­nisé par de nom­breuses asso­cia­tions et MJC de l’ag­glo­mé­ra­tion a des­cendu les cours, au rythme des per­cus­sions des batu­ca­das.

Revivez l’am­biance de cette pre­mière Fête des tuiles, dont nous avons capté quelques séquences, quelques ins­tan­ta­nés au hasard de nos pérégrinations.

Réalisation Joël Kermabon

« Il y aura besoin d’un temps de prise de recul »

Quelque 150 béné­voles et « chu­chou­teurs » coor­don­nés depuis le quar­tier géné­ral de l’as­so­cia­tion Fusées ont assuré le bon dérou­le­ment de la fête. Une vraie gageure si l’on consi­dère au pas­sage que la police muni­ci­pale avait jus­te­ment choisi ce jour de fes­ti­vi­tés pour faire grève. En cause, des nou­veaux horaires jugés trop contrai­gnants concer­nant « des mis­sions sans réelles jus­ti­fi­ca­tions », comme le rap­porte France 3 Alpes.

Pour l’as­so­cia­tion orga­ni­sa­trice, cette pre­mière mou­ture de la Fête des tuiles est un pro­to­type, un béta-test. Quant aux éven­tuelles modi­fi­ca­tions à y appor­ter, il est encore un peu tôt pour le savoir, assure Marielle Imbert : « Il y aura besoin d’un temps de diges­tion, de prise de recul, d’a­voir d’autres regards que le nôtre pour savoir vrai­ment ce qu’il en est ». Pour autant, cette der­nière a bien voulu nous livrer, pen­dant l’o­rage, ses toutes pre­mières impressions.

Réalisation Joël Kermabon

Joël Kermabon

[slideshow_deploy id=“58635”]

Photos : © Séverine Cattiaux – pla​ce​gre​net​.fr

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Alan Confesson a inauguré le nouvelle borne d'eau potable installée place Championnet. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Budget par­ti­ci­pa­tif : la Ville de Grenoble inau­gure une nou­velle borne-fon­taine d’eau potable place Championnet

FOCUS - La Ville de Grenoble a inauguré, lundi 22 juillet 2024, une nouvelle borne-fontaine d'eau potable, place Championnet. L'aboutissement du projet La Grenobloise, lauréat Lire plus

Isère : plus de 13 000 lettres non dis­tri­buées retrou­vées chez un fac­teur qui écour­tait ses tour­nées depuis un an

FLASH INFO - Plus de 13 000 lettres ont été découvertes, le 10 juillet 2024, dans le garage d'un facteur, à L'Isle-d'Abeau (Isère). Celui-ci les Lire plus

Le patou : une aide devenue indispensable pour les bergers.
Vercors : une ran­don­neuse atta­quée par plu­sieurs patous et secou­rue par hélicoptère

FLASH INFO - Une femme de 35 ans a été attaquée par plusieurs patous - les chiens protégeant les troupeaux en alpage - alors qu'elle Lire plus

Emplois possiblement fictifs à la Région: l'opposition tire à boulets rouges sur Laurent Wauquiez
Dîner des som­mets : la liste des invi­tés dif­fu­sée, l’op­po­si­tion s’in­ter­roge sur une « fuite orga­ni­sée » par Laurent Wauquiez

FOCUS - Lyon Mag a révélé, lundi 22 juillet 2024, la liste des 91 invités au “dîner des sommets” organisé par Laurent Wauquiez en juin Lire plus

Un habitant d'Échirolles dénonce une copropriété "transformée en point de deal" cours Jean-Jaurès
Échirolles : un homme poi­gnardé et une femme per­cu­tée volon­tai­re­ment par un four­gon à 24 heures d’intervalle

FLASH INFO - Un homme de 51 ans a été blessé à coups de couteau, à Échirolles, samedi 20 juillet 2024 au soir. La suspecte, Lire plus

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !