Le versant français du Mont-Blanc reconstruit en 3D à partir des images du satellite Pléiades (19 août 2012). Au premier plan, à la limite entre rocher et glacier, on distingue le toit brillant du refuge du Gouter, sur la voie normale du Mont-Blanc. Crédit Pléiades/CNES

Les gla­ciers du Mont-Blanc ont mai­gri de 10 mètres

Les gla­ciers du Mont-Blanc ont mai­gri de 10 mètres

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – En dix ans, les gla­ciers du mas­sif du Mont-Blanc ont perdu 10 mètres d’épaisseur. Conséquence directe de la hausse des tem­pé­ra­tures l’été, la fonte s’accélère. La Mer de glace est, à Chamonix, la plus tou­chée en France. Sur son front, le gla­cier perd entre 4 et 5 mètres par an. 

Le ver­dict des scien­ti­fiques est sans appel : les gla­ciers du mas­sif du Mont-Blanc ont, entre 2003 et 2012, perdu en moyenne 10 mètres d’épaisseur. Avec un record pour le gla­cier de la Brenva qui, dans sa par­tie basse, en ver­sant ita­lien, a consi­dé­ra­ble­ment fondu, au point de perdre 12 mètres par an.

Côté fran­çais, c’est près du front de la Mer de glace que la fonte est la plus spec­ta­cu­laire : les gla­cio­logues du Legos (labo­ra­toire d’études en géo­phy­sique et océa­no­gra­phie spa­tiales) ont mesuré un amin­cis­se­ment de 4 à 5 mètres par an. Une fonte impor­tante, rapide et qui, sur­tout, s’accélère par rap­port à celle mesu­rée entre 1979 et 2003.

Le versant français du Mont-Blanc reconstruit en 3D à partir des images du satellite Pléiades (19 août 2012). Au premier plan, à la limite entre rocher et glacier, on distingue le toit brillant du refuge du Gouter, sur la voie normale du Mont-Blanc.

Le ver­sant fran­çais du Mont-Blanc recons­truit en 3D à par­tir des images du satel­lite Pléiades (19 août 2012). Au pre­mier plan, à la limite entre rocher et gla­cier, on dis­tingue le toit brillant du refuge du Gouter, sur la voie nor­male du Mont-Blanc. © Pléiades – Cnes

C’est grâce aux satel­lites Pléiades du Centre natio­nal d’é­tudes spa­tiales (Cnes), lan­cés fin 2011 et 2012, que les gla­cio­logues ont pu obte­nir des rele­vés plus pré­cis des sur­faces ter­restres et notam­ment gla­ciaires, avec des images d’une réso­lu­tion infé­rieure à 70 centimètres.

En cause, la fonte estivale

Lorsqu’on com­pare ces rele­vés avec ceux réa­lisé par le satel­lite Spot en 2003, l’accélération de la fonte gla­ciaire ne fait plus de doute. Dans le cadre du pro­gramme Glacioclim coor­donné par le labo­ra­toire de gla­cio­lo­gie et géo­phy­sique de Grenoble (LGGE), les scien­ti­fiques ont mul­ti­plié les mesures d’accumulation et d’ablation des gla­ciers du mas­sif du Mont-Blanc pour com­prendre le pour­quoi de cette fonte accélérée.

Des mesures qui révèlent que l’accumulation hiver­nale a peu varié au cours des qua­rante der­nières années. C’est l’été, à la faveur de la hausse des tem­pé­ra­tures, que les gla­ciers fondent.


Glaciers : un triste record observé par Pléiades par CNES

En l’espace de qua­rante ans, les gla­ciers alpins ont ainsi perdu un quart de leur super­fi­cie. Qu’en res­tera-t-il à la fin du siècle ? Dans l’hypothèse d’une hausse des tem­pé­ra­tures de 3 °C d’ici 2100, seuls les gla­ciers situés à plus de 4 000 mètres d’altitude subsisteraient.

Patricia Cerinsek

A lire aussi sur Place Gre’net :

- Les gla­ciers alpins en sursis

- En alti­tude, ça chauffe aussi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Société géné­rale et le pro­jet Neyrpic visés lors d’une nou­velle marche pour le cli­mat à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L'objectif ? Soutenir la Convention des citoyens Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
COP 21… COP 24 : la flore et la faune des Alpes, entre adap­ta­tion et disparition ?

WEB-DOCUMENTAIRE – Épisode 4 – Certaines espèces ont commencé à s'adapter à la hausse des températures, très sensible dans les Alpes. La forêt grimpe, des Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : retrait des gla­ciers, ébou­le­ments rocheux… un patri­moine natu­rel en sursis

WEB-DOCUMENTAIRE - Épisode 3 - L'impact le plus visible du réchauffement, on le voit en haute montagne. Sur les glaciers qui s'érodent, sur les parois Lire plus

Le bassin versant du Drac et de la Romanche alimente en eau la grande région urbaine de Grenoble. Un réservoir à mieux protéger.
Réchauffement, inon­da­tions… le “châ­teau d’eau” de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise conso­lide ses fondations

FOCUS - Le bassin versant du Drac et de la Romanche est le château d'eau de la grande région urbaine de Grenoble. Un réservoir à Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop 21… Cop24 : alors que les Alpes se réchauffent, les res­sources en eau s’amenuisent

WEB-DOCUMENTAIRE - Épisode 2 - Si le changement climatique fait fondre les glaciers et remonter la limite pluie-neige, les scientifiques sont encore réservés quant à Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : les confé­rences sur le cli­mat se suc­cèdent mais les Alpes se réchauffent

WEB-DOCUMENTAIRE - Lors de la Cop21 à Paris en 2015, des scientifiques grenoblois tiraient déjà la sonnette d'alarme. Trois ans après, où en est-on ? Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin