Place centrale du campus de Saint-Martin-d'Hères © Université de Grenoble

Idex : l’u­ni­ver­sité de Grenoble bien­tôt au sommet ?

Idex : l’u­ni­ver­sité de Grenoble bien­tôt au sommet ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Recalée en 2011, Grenoble a bon espoir de décro­cher l’Initiative d’excellence (Idex) en 2016 avec, à la clé, une dota­tion deman­dée de 900 mil­lions d’euros. Le pôle uni­ver­si­taire gre­no­blois a, le 21 avril 2015, passé le cap de la pré-sélec­tion. Demain, Grenoble va-t-elle entrer dans le cercle des futurs cam­pus uni­ver­si­taires et de recherche de rang mon­dial ? Verdict en jan­vier 2016.

Photo Patricia Cerinsek

Au 1er jan­vier, Stendhal, Joseph-Fourier et Mendès-France fusionnent pour don­ner nais­sance à l’u­ni­ver­sité de Grenoble © Patricia Cerinsek

A Grenoble, la course à l’Idex conti­nue. Pré-sélec­tionné à l’issue du pre­mier grand oral fin avril, le cam­pus gre­no­blois peut souf­fler avant le ver­dict en jan­vier 2016. L’Idex ? Une com­pé­ti­tion à laquelle par­ti­cipent 20 sites uni­ver­si­taires en France pour décro­cher le titre d’Initiative d’excellence. Pas seule­ment un titre hono­ri­fique… En jeu, rien de moins que les inté­rêts de 3,1 mil­liards d’euros alloués par le minis­tère pour faire émer­ger, en France, une dizaine de pôles d’excellence universitaires*.

En 2011, lors de la pre­mière vague des Idex, le pôle uni­ver­si­taire gre­no­blois, pour­tant reconnu comme l’un des meilleurs de France, avait été sèche­ment recalé. En cause ? De graves insuf­fi­sances de gou­ver­nance sur fond de guerre de pouvoir.

Depuis, les éta­blis­se­ments ont, semble-t-il, fait table rase du passé à la faveur du renou­vel­le­ment de leur conseil d’administration. A tel point que trois d’entre eux – les uni­ver­si­tés Joseph-Fourier, Pierre Mendès-France et Stendhal – s’apprêtent à fusion­ner le 1er jan­vier 2016, pour don­ner nais­sance à un ensemble, l’université de Grenoble, de près de 40.000 étudiants.

La fusion a sûre­ment pesé lourd dans la déci­sion du jury de l’Idex. Reste désor­mais à élar­gir le cercle. Car les trois uni­ver­si­tés ne sont pas seules à por­ter ce pro­jet qui s’articule autour des thé­ma­tiques de la société durable, de la santé, de la tech­no­lo­gie, du numé­rique et de l’innovation.

A leurs côtés, au sein de la com­mu­nauté d’universités et d’établissements (la ComUE qui a suc­cédé au Pôle de recherche et d’en­sei­gne­ment supé­rieur), trois grandes écoles (Grenoble-INP, Sciences-Po et l’Ensag), cinq ins­ti­tuts natio­naux (le CNRS, le CEA, l’Inserm, l’Inria, l’Irstea) et le CHU de Grenoble. Tous enga­gés dans un pro­ces­sus qui des­sine une conver­gence vers un seul et même grand éta­blis­se­ment, d’ici une dizaine d’années.

900 mil­lions d’euros en jeu

Les espoirs sont de taille. En pous­sant les murs, la nou­velle uni­ver­sité espère atti­rer davan­tage les meilleurs étu­diants et pro­fes­seurs mais aussi les cher­cheurs les plus renom­més. Et ainsi riva­li­ser ainsi avec les plus grandes uni­ver­si­tés amé­ri­caines pour pré­tendre entrer dans le top 100 des meilleures mon­diales dans le clas­se­ment de Shanghai.

Campus de Saint-Martin-d'Hères © Université de Grenoble

Demain, un pôle uni­ver­si­taire de rang mon­dial ? L’ambition est là… © Université de Grenoble

Dans le top ten, pas de place actuel­le­ment pour les fran­çaises. La pre­mière uni­ver­sité tri­co­lore, Paris XI, pointe à la 35e posi­tion. Grenoble ? Elle a fait son entrée dans le top 150 en 2014, en tant que 5e meilleure uni­ver­sité fran­çaise si l’on en croit tou­jours le clas­se­ment de Shanghai, qui fait réfé­rence en la matière. Première en Rhône-Alpes, elle espère, grâce à l’Idex, faire son entrée dans le top 100.

Reste à faire tour­ner le mas­to­donte. Les fonds de l’Idex seront-ils suf­fi­sants pour pal­lier un finan­ce­ment, notam­ment uni­ver­si­taire, défaillant ? Le pôle gre­no­blois a tapé haut et espère une dota­tion de 900 mil­lions d’euros. Pour impor­tante qu’elle soit, la somme est d’abord une dota­tion en capi­tal, qui sera ver­sée après une période pro­ba­toire de quatre ans, « si les objec­tifs sont atteints ».

En atten­dant, Grenoble devra se « conten­ter » de quelques dizaines de mil­lions d’euros par an (cor­res­pon­dant aux inté­rêts du capi­tal) pour enga­ger ses pre­mières actions. Suffisant pour se his­ser aux pre­miers rangs ?

Patricia Cerinsek

* Huit sites uni­ver­si­taires ont déjà obtenu l’Idex en 2011, se par­ta­geant une dota­tion glo­bale de 7,7 mil­liards d’euros.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Campagne de l'Association de la fondation étudiante de la ville (Afev)
Soutien sco­laire dans les quar­tiers : l’Afev manque d’é­tu­diants béné­voles pour son pro­gramme de mentorat

EN BREF - Dans le cadre de son programme d'accompagnement individualisé, l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) recherche des étudiants bénévoles pour Lire plus

Lancement du programme « UGA, campus solidaires et citoyens » au siège du Crédit Agricole à Grenoble le 23 novembre
« UGA, cam­pus soli­daires et citoyens » : le pro­gramme de sou­tien qui veut faire face à la pré­ca­rité étudiante

EN BREF - L’Université et le Crous Grenoble-Alpes, ainsi que la Fondation UGA viennent de lancer un nouveau programme d'aide. Baptisé "UGA, campus solidaires et Lire plus

Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble a signé une convention de partenariat sur les signalements d’agressions sexistes ou sexuelles le monde étudiant avec l’Université Grenoble-Alpes, Grenoble École de management, la DDSP de l'Isère et d’autres établissements d'enseignement supérieur. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Étudiants vic­times de vio­lences sexuelles et sexistes : une conven­tion signée entre le par­quet de Grenoble et plu­sieurs établissements

FOCUS - Le parquet de Grenoble et plusieurs établissements d'enseignement supérieur grenoblois ont signé, ce 15 octobre 2021, une convention régissant la prise en charge Lire plus

UGA : les syndicats protestent contre un plan d'austérité
UGA : les syn­di­cats étu­diants et de per­son­nels pro­testent contre un plan d’aus­té­rité pré­voyant le gel de 256 postes d’ici 2028

FOCUS - Des étudiants et personnels de l'Université Grenoble Alpes (UGA) se sont rassemblés devant le conseil d'administration de l'Université, ce lundi 11 octobre 2021, Lire plus

Les militants brandissent leur banderole © Simon Marseille - Place Gre'net
“Nous ne serons pas la géné­ra­tion sacri­fiée” : à Grenoble, des étu­diants en colère contre le gouvernement

  REPORTAGE AUDIO - Un rassemblement a eu lieu ce jeudi 11 février à midi sur le parvis de la bibliothèque universitaire de Saint-Martin-d’Hères. Une Lire plus

Produits 100 % halal à Sciences-Po Grenoble: une "erreur de communication", s'excuse l'association
Fermeture tem­po­raire de l’Institut d’études poli­tiques de Grenoble pour cause de Covid-19

  FOCUS - À compter du mercredi 23 septembre et jusqu’au dimanche 4 octobre 2020 inclus, l’Institut d’études politiques de Grenoble (IEP) fermera ses portes Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin