Régionales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne : à gauche, Jean-Jack Queyranne, à droite Laurent Wauquiez.

Régionales 2015 : vers un duel Queyranne – Wauquiez ?

Régionales 2015 : vers un duel Queyranne – Wauquiez ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – A huit mois des élections régionales qui dresseront le visage politique de la future grande région Rhône-Alpes-Auvergne, le retrait du socialiste René Souchon, président de la région Auvergne, laisse, à gauche, le champ libre à Jean-Jack Queyranne. Reste que le président sortant de Rhône-Alpes aura sur sa droite le bras droit de Sarkozy, le très contesté député de la Haute-Loire Laurent Wauquiez. Des deux côtés, pour l’emporter, il va falloir rassembler. Et là, ce n’est pas gagné…

 

 

 

Laurent Wauquiez, secrétaire général de l'UMP, candidat aux régionales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne. DR

Laurent Wauquiez, secré­taire géné­ral de l’UMP, can­di­dat aux régio­nales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne. DR

A droite, le favori. Laurent Wauquiez, secré­taire géné­ral de l’UMP, bras droit de Sarkozy, est le seul can­di­dat aux régio­nales 2015 à avoir été offi­ciel­le­ment investi par son parti.

Si, à gauche, la can­di­da­ture du pré­sident sor­tant de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne ne fait pas de doute – notam­ment depuis le retrait de la vie poli­tique du socia­liste René Souchon, pré­sident de la région Auvergne –, les alliances devraient peser lourd dans la balance…

 

Mais dans un scru­tin à la pro­por­tion­nelle, rien ne dit que les listes d’union n’attendront pas le second tour pour se consti­tuer. En tout cas, les appels au ras­sem­ble­ment au pre­mier tour, à droite comme à gauche, peinent à trou­ver une oreille conciliante.

 

Premier en lice pour ces élec­tions élar­gies – la région Rhône-Alpes fusion­nant avec sa voi­sine auver­gnate –, Laurent Wauquiez est pour le moins contesté. Investi par l’UMP à la barbe de l’autre pré­ten­dant, l’Isérois et euro­phile convaincu Michel Barnier, le numéro 2 de l’UMP fait gro­gner les cen­tristes. Et notam­ment le chef de file de l’UDI  (Union des démo­crates et indé­pen­dants) qui voit dans la dési­gna­tion de Wauquiez un « signal inquié­tant ».

 

 

 

Un Auvergnat chasse l’autre…

 

 

 

Jean-Christophe Lagarde a d’ores et déjà annoncé la consti­tu­tion d’une liste auto­nome (avec le MoDem ?) pour décembre 2015. De ral­lie­ment à droite en Rhône-Alpes, il n’y en aura donc visi­ble­ment point.

 

En effet, Laurent Wauquiez ne fait pas mys­tère de ses posi­tions vis-à-vis de l’Europe, allant jusqu’à récla­mer la sor­tie de la France de Schengen. Un dis­cours que tiennent éga­le­ment les élus fron­tistes dans une région où l’extrême droite* confirme sa progression**.

 

Jean-Jack Queyranne, président sortant de Rhône-Alpes et prétendant à Rhône-Alpes-Auvergne. Crédit Mathieu Riegler

Jean-Jack Queyranne, pré­sident sor­tant de Rhône-Alpes et pré­ten­dant à Rhône-Alpes-Auvergne. © Mathieu Riegler

Mêmes appels au ras­sem­ble­ment à gauche. A 69 ans, Jean-Jack Queyranne a offi­ciel­le­ment fait connaître son sou­hait de bri­guer un troi­sième man­dat. Mais le plus dur reste à faire. C’est-à-dire convaincre le Front de gauche, les com­mu­nistes et, sur­tout, les éco­lo­gistes, de se ran­ger der­rière un can­di­dat unique.

 

Or, c’est peu dire que les alliés éco­lo­gistes lui donnent du fil à retordre. En décembre, EELV Rhône-Alpes avait adopté une motion visant « la créa­tion d’une nou­velle majo­rité pour cette région autour des éco­lo­gistes et du ras­sem­ble­ment des forces por­tant les tran­si­tions sociales, démo­cra­tiques et envi­ron­ne­men­tales ». Et puis en mars, nou­veau coup de théâtre quand les éco­lo­gistes se sont abs­te­nus de voter le plan État-Région 2015 – 2020. Jean-Jack Queyranne avait alors menacé de reti­rer leurs délé­ga­tions aux vice-pré­si­dents écologistes…

 

Pas ques­tion pour les éco­lo­gistes de renier leurs valeurs. Même au nom d’une sacro-sainte alliance. Ce qu’a réaf­firmé le secré­taire régio­nal d’EELV Rhône-Alpes sur lyon​ca​pi​tale​.fr : « Nous nous ras­sem­ble­rons au second tour, si les condi­tions le per­mettent », sou­li­gnait Bruno Bernard. En 2004, les éco­lo­gistes s’étaient d’ailleurs ral­liés aux socia­listes au second tour…

 

Même si rien n’est joué avant le second tour, la gauche peut se faire du souci. Dans une région où les élec­tions dépar­te­men­tales ont consa­cré le bas­cu­le­ment à droite (seuls le Puy-de-Dôme et l’Ardèche res­tent diri­gés par la gauche), Laurent Wauquiez, quoique isolé, part favori. Et a d’ores et déjà annoncé qu’élu, il lais­se­rait la mai­rie du Puy-en-Velay. La future région aiguise bien des appé­tits. Et pour cause : en 2016, Rhône-Alpes-Auvergne sera la deuxième région de France…

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

* Christophe Boudot, secré­taire dépar­te­men­tal du Rhône, est le pro­bable can­di­dat du Front natio­nal après la démis­sion de Bruno Gollnisch du conseil régio­nal Rhône-Alpes.

 

** En 2010, Jean-Jack Queyranne avait été élu au terme du second tour des élec­tions régio­nales avec 55,97 % des voix, dans le cadre d’une tri­an­gu­laire face à la droite et au Front natio­nal. Le FN était arrivé en tête dans 8 des 12 dépar­te­ments lors des der­nières élec­tions européennes.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La ville de Grenoble avait prévu de vendre ses actions Minatec à la Région, au nez et à la barbe de la Métro. Avant de rétropédaler lundi soir.
Vente des actions Minatec Entreprises à la Région : la Ville de Grenoble rétropédale

FOCUS - La Ville de Grenoble avait commencé à négocier les actions qu'elle détient dans la société Minatec Entreprises avec la Métro. Avant de décider Lire plus

En 2015, le maire de l'Alpe d'Huez était sur la liste des candidats présentés par le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes aux régionales.
Tomorrowland à l’Alpe d’Huez : la Région Auvergne Rhône-Alpes met 400 000 euros sur la table

FIL INFO - La Région Auvergne Rhône-Alpes débourse 400 000 euros pour accueillir, en mars 2019, la version hivernale du festival de musique électronique belge Lire plus

Photo d'illustration tennis. Photo DR
La Région Auvergne-Rhône-Alpes investit 4,5 millions d’euros dans le tennis

Auvergne Rhône-Alpes ambitionne de devenir la première région de France pour la pratique du tennis. Et Laurent Wauquiez y met les moyens. Il vient de Lire plus

La qualité de l'air préoccupe de plus en plus en Auvergne-Rhône-Alpes, selon une enquête d'Atmo
Pollution de l’air dans la région grenobloise : Laurent Wauquiez met 4 millions d’euros sur la table

  FIL INFO - Pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble mais aussi sur le Voironnais et le Grésivaudan, la Région Auvergne Rhône-Alpes Lire plus

Flash Info

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

|

14/06

14h40

|

|

14/06

11h40

|

|

12/06

16h21

|

|

11/06

15h36

|

|

11/06

10h06

|

|

11/06

9h34

|

|

09/06

19h27

|

|

08/06

18h19

|

Les plus lus

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

À voir| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Culture| Grenoble Calling, une « histoire orale » du punk (et des punks) à Grenoble, des années 80 à nos jours

Abonnement| Régionales 2021 : la liste « Agir pour ne plus subir » souhaite faire entendre la voix des musulmans lors des élections

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin