Actualité

Régionales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne : à gauche, Jean-Jack Queyranne, à droite Laurent Wauquiez.

Régionales 2015 : vers un duel Queyranne – Wauquiez ?

Régionales 2015 : vers un duel Queyranne – Wauquiez ?

FOCUS – A huit mois des élec­tions régio­nales qui dres­se­ront le visage poli­tique de la future grande région Rhône-Alpes-Auvergne, le retrait du socia­liste René Souchon, pré­sident de la région Auvergne, laisse, à gauche, le champ libre à Jean-Jack Queyranne. Reste que le pré­sident sor­tant de Rhône-Alpes aura sur sa droite le bras droit de Sarkozy, le très contesté député de la Haute-Loire Laurent Wauquiez. Des deux côtés, pour l’emporter, il va fal­loir ras­sem­bler. Et là, ce n’est pas gagné…

Laurent Wauquiez, secrétaire général de l'UMP, candidat aux régionales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne. DR

Laurent Wauquiez, secré­taire géné­ral de l’UMP, can­di­dat aux régio­nales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne. DR

A droite, le favori. Laurent Wauquiez, secré­taire géné­ral de l’UMP, bras droit de Sarkozy, est le seul can­di­dat aux régio­nales 2015 à avoir été offi­ciel­le­ment investi par son parti.

Si, à gauche, la can­di­da­ture du pré­sident sor­tant de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne ne fait pas de doute – notam­ment depuis le retrait de la vie poli­tique du socia­liste René Souchon, pré­sident de la région Auvergne –, les alliances devraient peser lourd dans la balance…

Mais dans un scru­tin à la pro­por­tion­nelle, rien ne dit que les listes d’union n’attendront pas le second tour pour se consti­tuer. En tout cas, les appels au ras­sem­ble­ment au pre­mier tour, à droite comme à gauche, peinent à trou­ver une oreille conciliante.

Premier en lice pour ces élec­tions élar­gies – la région Rhône-Alpes fusion­nant avec sa voi­sine auver­gnate –, Laurent Wauquiez est pour le moins contesté. Investi par l’UMP à la barbe de l’autre pré­ten­dant, l’Isérois et euro­phile convaincu Michel Barnier, le numéro 2 de l’UMP fait gro­gner les cen­tristes. Et notam­ment le chef de file de l’UDI (Union des démo­crates et indé­pen­dants) qui voit dans la dési­gna­tion de Wauquiez un « signal inquié­tant ».

Un Auvergnat chasse l’autre…

Jean-Christophe Lagarde a d’ores et déjà annoncé la consti­tu­tion d’une liste auto­nome (avec le MoDem ?) pour décembre 2015. De ral­lie­ment à droite en Rhône-Alpes, il n’y en aura donc visi­ble­ment point.

En effet, Laurent Wauquiez ne fait pas mys­tère de ses posi­tions vis-à-vis de l’Europe, allant jusqu’à récla­mer la sor­tie de la France de Schengen. Un dis­cours que tiennent éga­le­ment les élus fron­tistes dans une région où l’extrême droite* confirme sa progression**.

Jean-Jack Queyranne, président sortant de Rhône-Alpes et prétendant à Rhône-Alpes-Auvergne. Crédit Mathieu Riegler

Jean-Jack Queyranne, pré­sident sor­tant de Rhône-Alpes et pré­ten­dant à Rhône-Alpes-Auvergne. © Mathieu Riegler

Mêmes appels au ras­sem­ble­ment à gauche. A 69 ans, Jean-Jack Queyranne a offi­ciel­le­ment fait connaître son sou­hait de bri­guer un troi­sième man­dat. Mais le plus dur reste à faire. C’est-à-dire convaincre le Front de gauche, les com­mu­nistes et, sur­tout, les éco­lo­gistes, de se ran­ger der­rière un can­di­dat unique.

Or, c’est peu dire que les alliés éco­lo­gistes lui donnent du fil à retordre. En décembre, EELV Rhône-Alpes avait adopté une motion visant « la créa­tion d’une nou­velle majo­rité pour cette région autour des éco­lo­gistes et du ras­sem­ble­ment des forces por­tant les tran­si­tions sociales, démo­cra­tiques et envi­ron­ne­men­tales ». Et puis en mars, nou­veau coup de théâtre quand les éco­lo­gistes se sont abs­te­nus de voter le plan État-Région 2015 – 2020. Jean-Jack Queyranne avait alors menacé de reti­rer leurs délé­ga­tions aux vice-pré­si­dents écologistes…

Pas ques­tion pour les éco­lo­gistes de renier leurs valeurs. Même au nom d’une sacro-sainte alliance. Ce qu’a réaf­firmé le secré­taire régio­nal d’EELV Rhône-Alpes sur lyon​ca​pi​tale​.fr : « Nous nous ras­sem­ble­rons au second tour, si les condi­tions le per­mettent », sou­li­gnait Bruno Bernard. En 2004, les éco­lo­gistes s’étaient d’ailleurs ral­liés aux socia­listes au second tour…

Même si rien n’est joué avant le second tour, la gauche peut se faire du souci. Dans une région où les élec­tions dépar­te­men­tales ont consa­cré le bas­cu­le­ment à droite (seuls le Puy-de-Dôme et l’Ardèche res­tent diri­gés par la gauche), Laurent Wauquiez, quoique isolé, part favori. Et a d’ores et déjà annoncé qu’élu, il lais­se­rait la mai­rie du Puy-en-Velay. La future région aiguise bien des appé­tits. Et pour cause : en 2016, Rhône-Alpes-Auvergne sera la deuxième région de France…

Patricia Cerinsek

* Christophe Boudot, secré­taire dépar­te­men­tal du Rhône, est le pro­bable can­di­dat du Front natio­nal après la démis­sion de Bruno Gollnisch du conseil régio­nal Rhône-Alpes.

** En 2010, Jean-Jack Queyranne avait été élu au terme du second tour des élec­tions régio­nales avec 55,97 % des voix, dans le cadre d’une tri­an­gu­laire face à la droite et au Front natio­nal. Le FN était arrivé en tête dans 8 des 12 dépar­te­ments lors des der­nières élec­tions européennes.

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Auvergne-Rhône-Alpes : élu député, Laurent Wauquiez quitte la Région en lais­sant « ses cas­se­roles », selon l’opposition

FOCUS - Élu député de Haute-Loire le 7 juillet 2024, Laurent Wauquiez devrait quitter la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes durant l'été, en vertu du Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Cyrielle Chatelain réélue pré­si­dente du groupe éco­lo­giste à l’Assemblée natio­nale et « pos­sible » can­di­date au perchoir

FLASH INFO - Cyrielle Chatelain a été réélue, mardi 16 juillet 2024, présidente du groupe parlementaire écologiste. Renommé “groupe écologiste et social”, celui-ci intègre les Lire plus

L’élue isé­roise Sophie Romera quitte LFI et rejoint L’Après : « Je suis tou­jours libre, peut-être encore plus insoumise »

FOCUS - Sophie Romera, conseillère départementale et municipale d'opposition de Fontaine, a annoncé, vendredi 12 juillet 2024, son départ de La France insoumise. Elle rejoint Lire plus

Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

FOCUS - Le tribunal administratif a examiné, vendredi 5 juillet 2024, le recours déposé par les anciens élus du groupe Ensemble à gauche contre la Lire plus

Le passage en sens unique pour les automobiles sur le cours Berriat de Grenoble (re)fait débat au conseil métropolitain
Cours Berriat à Grenoble : le pas­sage en sens unique a (re)fait débat au conseil métro­po­li­tain… mais se fera

FOCUS - Les aménagements en vue de la réalisation d'une chronovélo sur le tronçon du cours Berriat entre le cours Jean-Jaurès et le pont de Lire plus

Flash Info

|

17/07

19h01

|

|

16/07

19h53

|

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Politique| Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

A écouter| La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

Agenda

Je partage !