Obs’y : “des données puissantes” pour la métropole

sep article

FOCUS – Les premières rencontres du réseau des observatoires de la métropole grenobloise, baptisés Obs’y, se sont tenues vendredi 27 février. De quoi est capable ce super observatoire ? Éléments de réponses.

 

 

 

Premières Rencontres de l'OBS'Y à la Métropole grenobloise, vendredi 27 février 2015, copyright Séverine Cattiaux, www.placegrenet.fr

Premières Rencontres de l’Obs’y à la métro­pole gre­no­bloise, ven­dredi 27 février 2015. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

Peu connue, l’Obs’y n’est pour­tant pas une orga­ni­sa­tion très récente, puisque lan­cée en 2013. Après deux ans de fonc­tion­ne­ment, ce réseau d’observatoires a pré­senté quelques fruits de son tra­vail dans les locaux de la métro­pole, devant un public… d’avertis.

 

Essentiellement pré­sents dans la salle, en effet, des tech­ni­ciens tra­vaillant dans les dix ins­ti­tu­tions par­te­naires de l’Obs’y : Caisse d’al­lo­ca­tions fami­liales (Caf), Agence d’ur­ba­nisme de la région gre­no­bloise (Aurg), Conseil géné­ral de l’Isère, Centre com­mu­nal d’ac­tion sociale (CCAS)… Sans oublier, quelques élus.

 

Et pour cause, bien que se reven­di­quant « obser­va­toire dont les don­nées sont ouvertes au public, acces­sibles à tous sur Internet », ces pre­mières ren­contres n’étaient pas ouvertes au grand public. Peut-être lors d’une pro­chaine édi­tion ?

 

 

 

Éclairer certaines réalités et difficultés du territoire

 

 

 

Christophe Ferrari, pré­sident de la métro­pole gre­no­bloise s’est féli­cité que sa col­lec­ti­vité puisse dis­po­ser doré­na­vant d’un outil « unique » en France, per­met­tant de déli­vrer pro­chai­ne­ment des « don­nées puis­santes ».

 

Christophe Ferrari, Président de la Métropole aux premières rencontres de l'OBS'Y, vendredi 27 février, copyright Séverine Cattiaux www.plagrenet.fr

Christophe Ferrari, pré­sident de la métro­pole gre­no­bloise aux pre­mières ren­contres de l’Obs’y, ven­dredi 27 février. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

La plus-value de l’Obs’y réside, pré­ci­sé­ment, dans le croi­se­ment et le recou­pe­ment de don­nées issues d’or­ga­nismes qui n’a­vaient pas l’ha­bi­tude de tra­vailler ensemble aupa­ra­vant.

 

Le tra­vail de ce « super obser­va­toire » devrait ainsi per­mettre d’éclairer cer­taines réa­li­tés et dif­fi­cul­tés du ter­ri­toire. Tel ce chiffre que ne s’explique pas Christophe Ferrari, par ailleurs maire de Pont-de-Claix : « J’ai été mar­qué par le fait que 20 % des jeunes de Pont-de-Claix vont à l’université. C’est le plus bas taux de toute la métro­pole… Si on ne com­prend pas les rai­sons de ce chiffre, les poli­tiques publiques que l’on met en place ne seront pas les plus per­ti­nentes ».

 

Pour Christophe Ferrari, l’af­faire est donc enten­due : « l’Obs’y n’est pas un simple tra­vail de réflexion […] il sera utile à la prise de déci­sion et pour l’ac­tion sur le ter­ri­toire ».

 

 

 

“Se fonder sur les chiffres et pas sur le ressenti”

 

 

 

Pourquoi les don­nées de l’Obs’y sont-elles si impor­tantes ? Parce qu’elles per­mettent de ne pas s’en tenir uni­que­ment au res­senti, comme nous l’ex­plique Philippe Cardin, conseiller métro­po­li­tain, conseiller muni­ci­pal à Meylan et pré­sident du conseil scien­ti­fique de l’Agence d’urbanisme de la région gre­no­bloise (Aurg), orga­nisme membre de l’Obs’y.

 

Philippe Cardin, conseiller métropolitain (Métropole grenobloise), président du conseil scientifique de l'Aurg copyright Séverine Cattiaux www.placegrenet.fr

Philippe Cardin, conseiller métro­po­li­tain, pré­sident du conseil scien­ti­fique de l’Aurg. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

 

 

 

Obs’y : des chiffres riches d’enseignements

 

 

Pour rendre plus pal­pi­tante la séance plé­nière, les chiffres de l’Obs’y ont été dis­til­lés sous la forme d’un quizz, auquel chaque par­ti­ci­pant de la salle pou­vait par­ti­ci­per à l’aide d’une télé­com­mande. L’occasion de décou­vrir quelques véri­tés inté­res­santes sur la métro­pole :

 

- 40 à 45 % de l’emploi de la métro­pole est concen­tré sur Grenoble même ;

- Dans les quar­tiers les plus pauvres de la métro­pole, les reve­nus médians sont de l’ordre de 600 euros ;

- Un enfant sur quatre de la métro­pole vit dans une famille à bas reve­nus ;

- Les deux sec­teurs d’emploi pro­met­teurs dans la métro­pole sont le “pro­duc­tif” et le “rési­den­tiel” ;

- Le mili­tan­tisme asso­cia­tif gre­no­blois n’est pas aussi fort qu’on l’imagine.

 

 

Chiffres issus du travail de l'OBS'Y, le réseau des observatoires de l'agglomération grenobloise, copyright Séverine Cattiaux www.placegrenet.fr

Chiffres issus du tra­vail de l’Obs’y, le réseau des obser­va­toires de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

Ces don­nées et ana­lyses ne sont que quelques exemples extir­pés d’une pro­duc­tion déjà impor­tante de l’Obs’y.

 

Pour aller plus loin, il vous suf­fit de consul­ter les tableaux de bord de l’Obs’y inti­tu­lés Habitat-loge­ment, Enfance-famille, ou Personnes âgées. À décou­vrir éga­le­ment, les cahiers « thé­ma­tiques » sur les thèmes Économie-emploi et Revenu-pré­ca­rité, ainsi que les cahiers Regards croi­sés, por­tant sur les sujets Précarité et vul­né­ra­bi­lité éner­gé­tique et Trajectoires rési­den­tielles. D’autres enquêtes devraient éga­le­ment sor­tir pro­chai­ne­ment. A suivre, donc !

 

 

Séverine Cattiaux

 

 

 

3 QUESTIONS À MARINA GIROD DE L’AIN, ADJOINTE À LA VILLE DE GRENOBLE

 

Marina Girod de l'Ain, adjointe Evaluation et Prospective à la Ville de Grenoble, copyright Séverine Cattiaux www.placegrenet.fr

Marina Girod de l’Ain, adjointe à l’Évaluation et la Prospective à la ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

 

Comment comp­tez-vous uti­li­ser les don­nées de l’Obs’y pour mener les poli­tiques publiques de la ville de Grenoble ?

 

 

Quelle don­née vous a par­ti­cu­liè­re­ment frap­pée lors de ces pre­mières ren­contres de l’Obs’y ?

 

 

Si les chiffres éclairent les poli­tiques publiques, quelle est la place de la parole des habi­tants ?

 

 

 

 

 

commentez lire les commentaires
3631 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonjour,

    Membre l’as­so­cia­tion RSA COOP, je sou­hai­te­rais assis­ter et par­ti­ci­per aux pro­chaines ren­contres de l’OBS’Y.

    Veuillez agréer, Madame, mes salu­ta­tions.

    Pierre Louis Serero

    sep article