Les Musiciens du Louvre marquent le coup

sep article

Nouvelles formations au centre de formation des Charmilles pour la rentrée 2020

REPORTAGE VIDÉO – Les Musiciens du Louvre se sont produits place Grenette,  ce vendredi 6 février, lors d’un concert-happening. Une façon de manifester leur gratitude aux 8 500 signataires de la pétition “Pour les Musiciens du Louvre à Grenoble”, lancée suite à la non reconduction de leur subvention par la municipalité.

 

 

 

Les Musiciens du Louvre, lors du concert gratuit du 6 février, place Grenette à Grenoble. © Joël Kermabon - placegrenet.fr- violons © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Les Musiciens du Louvre, lors du concert gratuit du 6 février, place Grenette à Grenoble. © Joël Kermabon – placegrenet.fr

Initialement prévu le 12 janvier dernier devant la mairie de Grenoble, le concert gratuit des Musiciens du Louvre avait été annulé, en raison du mouvement national de solidarité en faveur de Charlie Hebdo.

 

C’est donc finalement ce vendredi 6 février, devant l’église Saint-Louis et abrités sous un marabout chauffé, que les musiciens ont offert les premier et troisième mouvements du Concerto pour violon en la majeur KV219 de Mozart aux quelque 400 personnes présentes. Des courageux, car la météo n’était guère engageante !

 

 

 

Trente minutes de concert

 

 

C’est sous des applaudissements nourris que se sont achevés ces deux mouvements. Il était temps ! « Pour les mains, au début, c’était bien mais très vite nous avons senti le froid, confie Laurent Lagresle, l’un des violoniste de la formation. Mais bon, ce n’était que trente minutes. »

 

Les musiciens et le public ont ensuite pu se réchauffer grâce au vin et au chocolat chauds, offerts pour clôturer ce happening.

 

Réalisation JK Production

 

 

 

Construire l’avenir

 

 

A l’issue du concert, se pressant sous la tente, nombreux étaient ceux à vouloir glisser quelques mots d’encouragement aux musiciens présents, ainsi qu’à Marc Minkowski, chef d’orchestre et directeur artistique.

 

« Nous devons construire l’avenir. La pétition est close, et nous avons voulu remercier aujourd’hui ses 8 500 signataires. Cette dernière sera remise en mairie, ce lundi 9 février, à Éric Piolle, le maire de Grenoble » déclare Sabine Perret, directrice des Musiciens du Louvre. Et de poursuivre : « Nous allons lui demander que répondre à toutes ces personnes qui nous ont manifesté un précieux soutien ».

 

Parmi les spectateurs, des politiques de tous bords. Ceux de l’opposition municipale ont tenu à s’exprimer sur les raisons de leur soutien aux Musiciens du Louvre.

 

Réalisation JK Production on Vimeo.

 

 

Joël Kermabon

 

 

© Musiciens du Louvre GrenobleA lire aussi sur Place Gre’net :

 

Déjà quatre concerts annulés pour les Musiciens du Louvre Grenoble

 

Musiciens du Louvre : chacun joue sa partition

 

Coup de rabot pour les Musiciens du Louvre Grenoble ?

 

 

commentez lire les commentaires
3796 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. @Caro : ce n’est pas la mairie mais la préfecture qui autorise les manifestations ( et chapiteaux, etc). Quand à la salle, elle n’est pas prêté gratuitement puisqu’il y a au minimum quelqu’un qu’ils paient et dont c’est le métier de s’occuper de cette salle (on peut le voir sur leur site), soit au minimum 20.000 euros par an (smic chargé)

    @Pueblo : c’est un tiers de leur financement total qu’ils perdent, mais le plus grave c’est moins pour eux que pour les Grenoblois.
    Avec 400.000 on avait un orchestre d’exception, des programmes de qualité, de nombreux concerts symphoniques, des concerts pour les enfants, aux musées, aux parcs… On aura quoi à l’avenir ? regardez les budgets des orchestres des villes de notre taille… les autres orchestres coûtent toujours plus cher car les musiciens du Louvre est un orchestre d’intermittent.

    On aura plus jamais d’orchestre professionnel à Grenoble parce que ça coutera forcément plus cher.
    Avec 400.000 euros vous pensez qu’on peut avoir combien de musiciens professionnels salariés à l’année ? 15 ? à tout casser…
    Par ailleurs l’argent ne sera pas ré-investi, c’est 600.000 euros supprimés, pas redistribué, Corinne Bernard l’a répété de partout, baisse de 600.000 euros de budget de la culture à Grenoble.

    C’est simplement la politique de l’austérité sur la culture comme toujours, la même austérité qu’on critique à travers l’Europe en ce moment, sauf qu’à Grenoble ça va passer parce que c’est les verts et qu’on leur pardonne tout aveuglément… C’est pas parce qu’on a voté pour lui qu’il faut l’excuser ! Ce sont des hommes politiques et il faut rester vigilent et douter, c’est notre job de citoyens de rester mobilisé, et même si il fait des choses très bien par ailleurs, et que son programme est bien globalement, ça c’est une grave erreur (d’ailleurs pas dans son programme électoral), non pas tellement pour cet orchestre (au final Marc Minkowski est tellement célèbre qu’il compensera bien par ailleurs), mais pour Grenoble et les Grenoblois.

    sep article
  2. Tous semblent oublier que la subvention de la Mairie n’est qu’une part parmi tant d’autres dans leur budget et que cette argent sera ré-investi dans la culture (contrairement à ce que dit J.Safar) : l’idée était également de diversifier les aides à d’autres groupes locaux qui n’en bénéficient jamais et qui se contenteraient de bien moins!
    On parle également des Musiciens du Louvre comme s’ils étaient mis en danger où comme si tout allait s’arrêter, alors que ça n’est pas le cas! Mais bon, c’est vrai que jouer le misérabilisme rassemble plus de monde pour signer des pétitions…
    Triste de voir des artistes réagir comme cela, moi qui aime le Classique, me voilà un peu déçu des mentalités.

    sep article
    • Autant je comprends la gestion saine de l’argent public,
      Autant ne pas écouter les personnes directement concernées par une décision hative de la municipalité en invoquant le « misérabilisme » d’un groupe qui contrairement à ce que vous mentionnez comptait sur les aides publiques de la Ville,
      Ces arguments contribuent à monter les gens contre les autres, c’est un manque de respect, avez vous simplement une fois écouter ces musiciens, comment réagiriez vous à une critique de misérabilisme ? – attention à ne pas vous enfermer dans des décisions aussi brutales que non concertées parce qu’elles émanent de Monsieur le Maire tout puissant qui a toujours…le marketing Piolle s’essouffle. Cette réaction et cette pétition représentent près de 5% des grenoblois, toute classe d’age confondue, électeurs et d’autres.

      sep article
  3. Personne ne parle, bien sûr, de la gratuité des locaux occupés par les Musiciens du Louvre. J’ai bien aimé de commentaire lu sur le site du D.L. :
    « Il ne faut pas l’autorisation de la Mairie pour dresser un chapiteau sur une place publique et y donner un concert ?

    Oh ! la vilaine mairie qui a donné cette autorisation … Elle est maso ? ce ne serait pas pour ça que M. Minkowski n’ait pas répondu à haute voix à la question sur la subvention … ?

    Il va bientôt arrêter de se moquer du public en refusant de donner les concerts prévus à son programme ? »

    sep article
    • On ne peut pas toujours jouer la carte de la sympathie, et Piolle va devoir gérer une carte qui s’essoufle dans certains secteurs…C’est bien le Maire qui a pris cette décision, il faut l’assumer point, sans toujours contester les arguments des personnes directement concernées qui pour certaines d’entre elles regrettent avec un gout amer leur choix aux élections.

      sep article