© Musiciens du Louvre Grenoble

Coup de rabot pour les Musiciens du Louvre Grenoble ?

Coup de rabot pour les Musiciens du Louvre Grenoble ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Musiciens du Louvre Grenoble, fon­dés en 1982 par Marc Minkowski, seraient mena­cés par la pos­sible sup­pres­sion de la sub­ven­tion de 438 000 euros accor­dée par la Ville. L’annonce a été faite ce ven­dredi 5 décembre dans un com­mu­ni­qué de Pascal Lamy, pré­sident du conseil d’administration. Si cette déci­sion se confirme, l’orchestre pour­rait être obligé de réduire ses effectifs.

© Musiciens du Louvre Grenoble

© Musiciens du Louvre Grenoble

Quel ave­nir pour les Musiciens du Louvre Grenoble ? La sub­ven­tion de 438 000 euros accor­dée au titre de la conven­tion qui lie jusqu’en 2016, l’orchestre, l’État, la région, le dépar­te­ment et la ville de Grenoble pour­rait être supprimée. 
La déci­sion aurait été prise de façon « uni­la­té­rale » par la muni­ci­pa­lité Piolle, explique Pascal Lamy, pré­sident du Conseil d’administration dans un com­mu­ni­qué. « Cette déci­sion, si elle était confir­mée, por­te­rait un coup sévère, voire fatal, à l’un des orchestres fran­çais de musique clas­sique les plus renom­més » estime-t-il. Avant d’ajouter qu’« elle pri­ve­rait les Grenoblois d’une pro­gram­ma­tion musi­cale acces­sible à tous, dans les lieux les plus divers ».

Des sup­pres­sions d’emplois en perspective ?

Cette annonce pour­rait aussi avoir des consé­quences sur les effec­tifs des Musiciens du Louvre Grenoble. Elle mena­ce­rait, selon Pascal Lamy, « l’emploi des cinq musi­ciens per­ma­nents, des onze sala­riés de l’équipe artis­tique et admi­nis­tra­tive, ainsi que l’activité de deux cents vingt musi­ciens intermittents ».
Pascal Lamy a été chargé par le conseil d’administration d’examiner les consé­quences de cette situa­tion et de « trou­ver une solu­tion le plus rapi­de­ment pos­sible », en col­la­bo­ra­tion avec Marc Minkowski, le direc­teur artis­tique de l’orchestre.
« En atten­dant, le bureau de l’association sera contraint de prendre les mesures néces­saires pour réduire les repré­sen­ta­tions et les actions de média­tion sur Grenoble, dont le coût, jusqu’à pré­sent, était en par­tie cou­vert par la sub­ven­tion muni­ci­pale » conclut le pré­sident du conseil d’administration.
Maïlys Medjadj
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

MM

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Plainte, contre-plainte… le tor­chon brûle entre la Ville de Grenoble et l’Alliance citoyenne

  FOCUS - À Grenoble, le torchon brûle entre la Ville et l'Alliance citoyenne depuis l'intrusion de l'association dans les locaux de Grenoble Habitat, bailleur Lire plus

Subventions aux asso­cia­tions : à Grenoble, le Printemps répu­bli­cain remonte au créneau

  EN BREF - Faute de charte de la laïcité, le Printemps républicain milite à Grenoble pour la mise en place d'un conseil local des Lire plus

Le maire de Grenoble Eric Piolle annonce l'arrêt de tous les chantiers portés par la ville pour éviter la propagation de l'épidémie de covid-19.
Le maire de Grenoble sus­pend tous les chan­tiers por­tés par la Ville pour évi­ter la pro­pa­ga­tion de l’épidémie

  FIL INFO - Le maire de Grenoble Éric Piolle annonce l'arrêt de tous les chantiers portés par la Ville pour éviter la propagation de Lire plus

En 2020, la Métropole de Grenoble entend limiter l'affichage publicitaire à un format de 4m2 maxi. Et limiter l'emprise du numérique.
Affichage publi­ci­taire dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : coup de balai en 2020 ?

DÉCRYPTAGE - Demain, la Métropole de Grenoble aura-t-elle un seul et unique règlement local de la publicité ? Et surtout sur quel modèle ? Celui Lire plus

TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le CSA lui a renouvelé le sésame sans s'interroger sur un modèle maintenu à grand coup d'argent public
TéléGrenoble va tou­cher 1,425 mil­lion d’eu­ros sur trois ans de la Ville de Grenoble et de la Métro

EN BREF - Pendant trois ans, la Métro va verser chaque année 375 000 euros à TéléGrenoble, la Ville de Grenoble près de 100 000 Lire plus

La ville de Grenoble a-t-elle fait une fleur au président de l'union de quartier rive droite ? Un élu de l'opposition croit y voir un délit de favoritisme.
La Ville de Grenoble vend 50 m2 de ter­rain au prix de 5 000 euros : régu­la­ri­sa­tion ou favoritisme ?

FIL INFO - La vente par la Ville de Grenoble au président de l’union de quartier rive droite, de 50 m2 de terrain au prix Lire plus

Flash Info

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin