Les intermittents ne lâchent pas prise

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Une soixantaine de membres de la coordination des intermittents et précaires de l’Isère, le CIP38, se sont introduits, ce mercredi 1er octobre, dans les locaux de la Direction départementale du travail. Une action de protestation forte en réponse à un mot d’ordre national appelant à la grève, suite à l’entrée en vigueur du nouveau protocole Unédic.

 

 

 

Tout a com­mencé à midi, alors que reten­tis­saient les sirènes à Grenoble, comme tous les pre­miers mer­cre­dis du mois. Une soixan­taine de membres de la coor­di­na­tion du CIP38 se sont alors livrés à un cha­ri­vari de près d’un quart-d’heure rue Félix Poulat.

 
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Tout était bon pour faire du bruit : cas­se­roles, tuba, tam­bours, haut-par­leurs et même… son­nettes de vélos. Un remue-ménage qui n’a pas été du goût de tous, un com­mer­çant – inquiet de voir fuir sa clien­tèle – per­dant assez vite patience.

 

À l’issue de ce tin­ta­marre, les membres du col­lec­tif se sont dis­per­sés dans le calme pour rejoindre, par petits groupes la Direction dépar­te­men­tale du tra­vail, dis­cré­tion oblige.

 

 

Occuper les locaux pacifiquement

 

 

C’est aux alen­tours de 15 heures qu’ils inves­ti­ront fina­le­ment le bâti­ment. Après avoir pavoisé de ban­de­roles les façades du bâti­ment et redé­coré l’ac­cueil avec des affi­chettes reven­di­ca­tives, ils ont tenu une assem­blée géné­rale.

 
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

L’objectif de ce coup de force ? Occuper les locaux jus­qu’à satis­fac­tion com­plète de leurs reven­di­ca­tions. Pour preuve de leur déter­mi­na­tion, consigne avait été don­née aux occu­pants d’ap­por­ter des sacs de cou­chage et de quoi sub­ve­nir à leurs besoins essen­tiels.

 

Cependant, aucun d’entre eux n’a­vait l’in­ten­tion d’en découdre : « s’il y a inter­ven­tion de la police, nous ne résis­te­rons pas. Nous sommes certes déter­mi­nés mais nous sommes aussi des gens res­pon­sables » affir­mait Benjamin, occu­pant, membre du col­lec­tif.

 

 

 

Réalisation JK Production

 

Censée s’ins­crire dans la durée, l’oc­cu­pa­tion sera néan­moins res­tée sym­bo­lique. Suite à l’in­ter­ven­tion d’une escouade de CRS, les mani­fes­tants ont éva­cué les locaux sans heurts vers 18 h 30 en scan­dant des slo­gans reven­di­ca­tifs et… moqueurs.

 

 

 

« Défendre les droits de tout le monde ! »

 

 

Ces actions, sonores et spec­ta­cu­laires, s’ins­cri­vaient dans le cadre du pré­avis de grève recon­duc­tible natio­nale lancé par la CGT spec­tacle et la CIP natio­nale, suite à l’ap­pli­ca­tion de cer­taines par­ties de la nou­velle conven­tion Unédic. Un pro­to­cole « signé dans des condi­tions inac­cep­tables » s’in­digne Michel Szempruch, réa­li­sa­teur et membre du CIP38.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« Ce que nous récla­mons, c’est son abro­ga­tion, la réou­ver­ture de négo­cia­tions pour de vrais droits pour tous les chô­meurs et tous les pré­caires » pour­suit ce der­nier. Et de ren­ché­rir : « Notre mou­ve­ment n’est pas un mou­ve­ment de pri­vi­lé­giés, ni d’in­ter­mit­tents du spec­tacle, comme le disent sou­vent les médias. C’est un mou­ve­ment de tous les pré­caires, de tous les sala­riés pour défendre les droits de tout le monde ! »

 

 

 

 

Des caisses de grève

 

 

Depuis l’été der­nier, le mou­ve­ment s’est struc­turé et s’ins­crit dans la durée et l’é­lar­gis­se­ment à d’autres caté­go­ries de pré­caires. Un sys­tème de soli­da­rité a même été mis en place. Des caisses de grève per­met­tront notam­ment de pal­lier les risques finan­ciers pris par les gré­vistes.

 

Autres axes d’ac­tions : l’in­for­ma­tion du public, le dia­logue, voire la contra­dic­tion. À ce titre, une soi­rée d’in­for­ma­tions et de débats se tien­dra, le mer­credi 8 octobre à 20 heures, sur le thème Réinventons nos droits sociaux. Rendez-vous à la Bobine, 42 bou­le­vard Clémenceau.

 

 

 Joël Kermabon

 

 

 

Voir aussi sur Place Gre’net : Intermittents et pré­caires soli­daires

 

Et pour en savoir plus sur les actions à venir : le site web du CIP38

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1731 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.