Stations : fuite en avant pour l’or blanc

sep article

Notre indépendance c

DÉCRYPTAGE – Première destination ski au monde, la France continue d’exploiter le filon de l’or blanc malgré les embûches. Car le ski, c’est d’abord un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros.

 
 

 

© Sarah Ginet Paradiski or blanc

Première des­ti­na­tion ski au monde, la France conti­nue d’ex­ploi­ter le filon de l’or blanc. © Sarah Ginet Paradiski

Seulement 7 % des Français partent aux sports d’hi­ver, comme le rele­vait déjà en 2006 Philippe Bourdeau de l’Institut de géo­gra­phie alpine de Saint-Martin-d’Hères, dans le jour­nal du CNRS.
 
Plus récem­ment, une enquête du Credoc (Centre de recherches pour l’é­tude et l’ob­ser­va­tion des condi­tions de vie) esti­mait à 8 % la pro­por­tion de per­sonnes par­tant skier au moins une année sur deux. 
 
Et si la fré­quen­ta­tion est en hausse de 5 % en 2012 – 2013 (avec une moyenne de 1 % ces der­nières années), l’or blanc ne pro­fite pas à tout le monde. Dans une éco­no­mie en cir­cuit fermé où les pro­fits vont à quelques socié­tés et grands groupes pri­vés, où les inves­tis­se­ments et joies de la glisse béné­fi­cient à une clien­tèle plu­tôt aisée, le Français lambda a de quoi se sen­tir exclu. 
 
Car une semaine pen­dant les vacances d’hi­ver dans les Alpes revient en moyenne à 900 euros par per­sonne. De quoi en refroi­dir plus d’un, mal­gré les bons plans et autres opé­ra­tions de pro­mo­tion lan­cés par les sta­tions de ski.
 
 
25 % de clients étran­gers
 
 
Dans ces condi­tions, de nom­breuses sta­tions chou­choutent la clien­tèle étran­gère. En France, celle-ci repré­sente 25 % des skieurs, contre 66 % en Autriche et 50 % en Suisse. Mais à Val d’Isère ou aux 3 Vallées, un skieur sur deux est tout de même étran­ger.
 
Une clien­tèle convoi­tée – car for­tu­née – que les sta­tions tentent de satis­faire, quitte à faire mon­ter les enchères. Avec des domaines skiables plus grands, de plus en plus inter­con­nec­tés, afin de pro­po­ser plus de kilo­mètres de pistes. Mais aussi avec de plus en plus d’é­qui­pe­ments et d’a­ni­ma­tions.
 
© David André or blanc

© David André

 
Après une pause dans les années quatre-vingt dix, les pro­jets d’ex­ten­sion des domaines skiables ont repris. Prochain en vue ? La jonc­tion entre l’Alpe d’Huez et Les 2 Alpes, voire jus­qu’aux Sybelles.
 
D’après les chiffres de Domaines skiables de France, 300 mil­lions d’eu­ros sont chaque année inves­tis pour entre­te­nir et renou­ve­ler le parc de remon­tées méca­niques en France. Avec au final, une hausse du prix des for­faits
 
Mais le jeu en vaut la chan­delle. Car le ski, c’est la poule aux œufs d’or. Le chiffre d’af­faires des sta­tions de sports d’hi­ver s’é­lève ainsi à 7 mil­liards d’eu­ros, soit 18 % de l’é­co­no­mie du tou­risme en France. Une manne qu’il s’a­git d’a­li­men­ter.
 
Jusqu’à quel point ? Car plu­tôt que de réha­bi­li­ter le parc ancien, les sta­tions construisent sans cesse de nou­veaux lits. Val Thorens a ainsi ouvert 2 000 lits tou­ris­tiques ces trois der­nières années et le confort de ses hôtels et rési­dences atteint des som­mets. Deux nou­veaux hôtels 5 étoiles ont été inau­gu­rés en 2013 et un nou­veau Club Med de 750 lits verra le jour en décembre 2014.
 
Fuite en avant ? En sep­tembre 2011, le pré­fet de Savoie s’en inquié­tait*. « La construc­tion de nou­veaux lits a ses limites, sou­li­gnait-il. Leur nombre a aug­menté en Tarentaise de 21 % entre 1997 et 2009 pour 7 % de fré­quen­ta­tion en plus. »
 
 
Patricia Cerinsek
 
 
* Le Dauphiné Libéré édi­tion Savoie du 20 sep­tembre 2011.

 

 
Découvrez l’in­té­gra­lité du dos­sier spé­cial ski :
 
Credit Nils louna

Ski de fond/ ski de piste : quel ave­nir ? – © Photo Nils Louna / Place Gre’net

 
➝ Palmarès – Les sta­tions des Alpes au som­met
➝ Focus – Vers des sta­tions vert…ueuses ?
➝ Décryptage – Au ski, on ne skie (presque) plus
➝ Décryptage – Les sites nor­diques cherchent une piste
➝ Focus – Sites nor­diques : un label pour bien choi­sir
 
 
 
commentez lire les commentaires
2571 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.