Municipales : Jérôme Ripoll met la pression

sep article



Dans une lettre datée du jeudi 26 décembre, Jérôme Ripoll, ancien candidat à la primaire locale de l’UMP, réclame des engagements écrits aux cinq prétendants aux prochaines élections municipales de Grenoble.

 
 

 

© Nils Louna

© Nils Louna

Sa lettre, adres­sée le jeudi 26 décembre « à tous les can­di­dats aux élec­tions muni­ci­pales de Grenoble 2014 », résonne comme un véri­table coup de gueule.
 
Après avoir dénoncé « le car­nage à l’UMP gre­no­blois » lors des pri­maires de la droite et du centre, puis cla­qué la porte de son parti en juillet der­nier, Jérôme Ripoll fait son retour dans le pay­sage poli­tique gre­no­blois.
 
Avec cette lettre au ton acerbe, cet ancien syn­di­ca­liste à la CGT et ancien vice-pré­sident de l’UMP 38 montre qu’il compte bien peser sur le débat des muni­ci­pales à Grenoble.
 
Reste à savoir si les cinq pré­ten­dants au poste de maire (Jérôme Safar, can­di­dat socia­liste, Eric Piolle, can­di­dat éco­lo­giste, Matthieu Chamussy pour l’UMP, Philippe de Longevialle pour le Modem et Denis Bonzy sans éti­quette), tous élus ou anciens élus, appré­cie­ront le contenu du mes­sage qui leur est direc­te­ment adressé : « Le saviez-vous ? La France, en 2006 déte­nait le record mon­dial du nombre d’é­lus : 601 132. Les pro­blèmes du quo­ti­dien sont réso­lus par des pro­cé­dures déter­mi­nées par l’administration. Alors à quoi servent les élus fran­çais ? ».
 
Mais la lettre de Jérôme Ripoll n’est pas un simple cri de colère. Elle consti­tue aussi un ulti­ma­tum lancé aux can­di­dats. Non cumul des man­dats, trans­pa­rence sur les liens d’intérêts, prise en charge des frais per­son­nels par l’élu ou encore obli­ga­tion d’un casier judi­ciaire vierge. Au total, pas moins de dix points sur les­quels, l’ac­tuel chef de file du « col­lec­tif de syn­di­ca­listes : aux urnes les citoyens » attend des réponses pré­cises avant le 10 jan­vier 2014.
 
En fonc­tion de ces der­nières, Jérôme Ripoll indique que son col­lec­tif « sera en mesure de se posi­tion­ner cou­rant jan­vier 2014 ».
 
 
Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
3399 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Que de leçons de la part d’un faux-can­di­dat qui parle de tout, touche à tout, s’oc­cupe de tout, fout la pagaille par­tout où il passe et qui fina­le­ment ne s’ar­rête nulle part (pierre qui roule n’a­masse pas mousse… et c’est pour cela qu’il a tâté à tous les bords : droite (UMP), centre, gauche (PS), CGT, re-droite, re-CGT.…). Et de sur­croit il n’est pas Grenoblois car a tou­jours résidé à Montbonnot ?????
    Ses inter­ven­tions (que lui seul croit spec­ta­cu­laires) sont sté­riles et sur­tout inau­dibles. Il fait parti de ceux qui passent sans lais­ser de traces et qui s’é­nervent contre le monde entier parce qu’ils se rendent compte que per­sonne ne les prend au sérieux. Sa « lettre ouverte aux can­di­dats » est une mas­ca­rade pour ten­ter de conti­nuer à exis­ter ! Qui lui répon­dra ? Grande énigme car sourds sont ceux qui veulent l’é­vi­ter.

    sep article
    • Mr Fodil, vous sem­blez très aux faits de la poli­tique Grenobloise, aussi nous sou­hai­te­rions vous poser une ques­tion :
      Pouvez-vous nous indi­quer l’o­ri­gine des fonds qui ont per­mis de payer le magni­fique tract cou­leur qu’a­vait fait dis­tri­buer Mr Carignon ?
      Enfin, pour­quoi vou­lez-vous évi­ter des ques­tions de bon sens et des ques­tions qui mettent en avant l’hon­nê­teté sou­le­vées par Mr Ripoll ?

      sep article