Geneviève Fioraso, VRP de choc pour Jérôme Safar

sep article
Changeons nos vieux poêles avec la Prime Air Bois Grenoble Alpes Métropole doublée à 1600 euros !

REPORTAGE – Vendredi soir à la Chaufferie, l’équipe « Aimer Grenoble pour Vous », candidate aux municipales 2014 et menée par Jérôme Safar (PS) proposait, une fois de plus, aux citoyens grenoblois de participer à un café-débat sur les thèmes de l’emploi, de l’innovation et du tourisme. Avec cette fois-ci une invitée de marque : Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 
 
 
Les acteurs du 4ème CaféDébat Grenoble Ville d'Innovation et Polique de l'Emploi

© Véronique Serre

 
Quatrième du genre, ce café-débat a repris le format des précédents, avec échanges d’idées et participation active des habitants. Le tout synthétisé à l’attention de Jérôme Safar par les témoins des tables rondes. Hier soir, venus de tous les horizons, une centaine d’habitants et de sympathisants ont ainsi planché durant plus d’une heure, studieusement, sur les thèmes proposés.
 
 
© Véronique Serre

© Véronique Serre

 
Le seul point d’ombre mais non des moindres était l’absence de jeunes gens dans ce débat. « On n’y croit plus » confie Djamel, jeune intérimaire de chez Gaz Électricité de Grenoble (GEG), venu en spectateur. Manque d’implication, désillusions… Malgré l’attractivité du sujet du jour, « Ville d’innovation et politique de l’emploi », la jeunesse grenobloise n’est pas venue au rendez-vous.
 
 

 

 

Geneviève Fioraso au 4ème CaféDébat Grenoble Ville d'Innovation et Polique de l'Emploi

© Véronique Serre

Un manque de fraîcheur que Jérôme Safar, “intronisé” par Michel Destot – d’ailleurs présent pour l’ouverture du café-débat – a toutefois pu combler par la présence de la pétillante Geneviève Fioraso. L’actuelle ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Grenobloise depuis 1983 et ancienne adjointe à l’Économie à la ville de Grenoble s’impose plus que jamais comme une figure de proue de la municipalité en place.
 
 
 
 
Geneviève Fioraso aux relations publiques

 

 

 

 

A l’aise comme un poisson dans l’eau avec les habitants, celle-ci embrasse les uns et les autres, tout en prenant des nouvelles de leurs enfants. Grenoble est son biotope : « Je n’ai pas perdu le contact avec la réalité… Je reste imprégnée de l’ambiance grenobloise » déclare la ministre. Une véritable démonstration de savoir-faire en relations publiques.

 

 

 

Geneviève Fioraso au 4ème CaféDébat Grenoble Ville d'Innovation et Polique de l'Emploi

© Véronique Serre

Un faire-valoir ? Geneviève Fioraso, présidente du comité de soutien de Jérôme Safar, est la première à faire son allocution de fin de débat.

 

 

Après avoir présenté Grenoble comme « ville exceptionnelle, ville innovante à tous points de vue », la ministre a posé le problème de l’apprentissage des sciences à l’école et regretté le manque de parité dans les filières scientifiques : « les milieux où existent la parité sont les milieux les plus productifs. »
Elle a aussi incité à faire du projet Presqu’île une plateforme d’ouverture aux sciences et n’a pas hésité à demander avec humour la présence de lieux d’échanges : « des bistrots sur la Presqu’île, Jérôme s’il te plaît ! »
 
Puis elle a rappelé à l’assemblée et à l’équipe candidate quelle était la priorité absolue du gouvernement : l’emploi et le chômage des jeunes. Tout en conseillant d’agir à tous les niveaux. « Il faut renverser les disparités sociales insupportables, amplifiées dans l’enseignement supérieur » a-t-elle préconisé.
 
 
Geneviève Fioraso avec Jérôme Safar au 4ème CaféDébat Grenoble Ville d'Innovation et Polique de l'Emploi

© Véronique Serre

Entre soutien et préconisations
 
 
Pour finir, elle a interpellé Georges Burba, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat, invité par Jérôme Safar, pour que les entrepreneurs jouent le jeu de la formation professionnelle des jeunes en alternance.
 
Assurément, Geneviève Fioraso n’a pas fait de figuration dans le débat. Certes, elle est venue apporter un soutien précieux à l’équipe de Jérôme Safar, mais elle n’a pas hésité à suggérer que les priorités gouvernementales soient aussi celles de la nouvelle équipe du boulevard Jean Pain.
 
Véronique Serre
 
 
commentez lire les commentaires
2489 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. « que les priorités gouvernementales soient aussi celles de la nouvelle équipe du boulevard Jean Pain. »
    eh bien, dites donc, c’est un boulevard pour la liste écolo-citoyenne ?
    Si Safar veut passer, il a intérêt à virer à gauche toute pour s’occuper des petites gens, de ceux qui n’ont plus de quoi vivre, qui squattent ou dorment dans la rue, de mettre des vrais gens comme prévention de la délinquance, pas des caméras etc Les petites gens sont aussi des électeurs

    sep article