Actualité

Manifestation pour la famille Vardanyan

Manifestation pour la famille Vardanyan

Une mani­fes­ta­tion de sou­tien était orga­ni­sée ce mardi 22 octobre à 17h en face de la pré­fec­ture de l’Isère pour deman­der une ren­contre avec le pré­fet, afin qu’il revienne sur sa déci­sion concer­nant la famille Vardanyan. D’origine armé­nienne et rési­dant en France depuis trois ans, celle-ci a en effet reçu, début octobre, l’o­bli­ga­tion de quit­ter le ter­ri­toire français.
De nombreux collectifs, syndicats et partis politiques étaient présents ce mardi 22 octobre, devant la préfecture.

De nom­breux col­lec­tifs, syn­di­cats et par­tis poli­tiques étaient pré­sents ce mardi 22 octobre, devant la préfecture.

Une cin­quan­taine de per­sonnes ont répondu hier à l’ap­pel des col­lec­tifs Réseau édu­ca­tion sans fron­tières (RESF), La Patate chaude, CISEM (Coordination isé­roise de soli­da­rité avec les étran­gers migrants) et de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) pour mani­fes­ter devant la pré­fec­ture. Étaient éga­le­ment pré­sents des membres du Front de gauche, de Lutte ouvrière et de l’Union natio­nale lycéenne. Leur reven­di­ca­tion : que la famille armé­nienne Vardanyan, qui a reçu début octobre l’o­bli­ga­tion de quit­ter le ter­ri­toire fran­çais, puisse res­ter en France où elle réside depuis trois ans.
De nom­breuses menaces
VARDANIAN#4Le père de famille, Kolya, aurait été témoin, en Arménie, d’un meurtre impli­quant une per­son­na­lité poli­tique locale, il y a trois ans de cela. Dès lors, les Vardanyan auraient reçu de nom­breuses menaces. Le salon de coif­fure de la mère aurait même été détruit pour faire peur à la famille. N’ayant pas confiance dans la police et la jus­tice locales, les Vardanyan auraient alors quitté le pays pour gagner la France, dans une logique de sécu­rité. « Ces gens sont très dis­crets et com­mu­niquent très peu autour de ce qui leur est arrivé en Arménie » pré­cise tou­te­fois Fabien Malbet, membre du col­lec­tif RESF du col­lège Fantin Latour, où l’ainé des trois enfants est scolarisé.

La famille Vardanyan a bien fait une demande de droit d’asile mais celle-ci a été refu­sée par l’Office fran­çais de pro­tec­tion des réfu­giés et apa­trides (Ofpra), qui a estimé qu’elle n’avait pas assez de docu­ments à sa dis­po­si­tion prou­vant ses per­sé­cu­tions. Vivant dans un hôtel depuis juillet 2012, les Vardanyan ont alors été obli­gés de démé­na­ger pour rejoindre récem­ment un centre d’hébergement, où ils sont assi­gnés à rési­dence. Des condi­tions de vie que Fabien Malbet juge « déplo­rables et indignes ».
Arpiné Vardanyan © Véronique Serre

Arpiné Vardanyan
© Véronique Serre

RESF et les autres col­lec­tifs militent aujourd’­hui pour que la famille Vardanyan, « très bien inté­grée » et dont deux des enfants sont sco­la­ri­sés, puisse res­ter en France. Pour cela, le col­lec­tif met en avant l’article 13 du pré­am­bule de la consti­tu­tion de 1946, ayant valeur consti­tu­tion­nelle et qui recon­naît le droit à l’éducation.
Renvoyer la famille en Arménie serait, selon lui, contraire à la consti­tu­tion. Sans comp­ter que cela la met­trait dans une situa­tion de « grave dan­ger », estime RESF. D’où l’i­dée d’une péti­tion lan­cée par le réseau et deman­dant à ce que les Vardanyan puissent res­ter en France. Celle-ci a déjà recueilli près de 600 signatures.

« Un ter­reau fertile »

Il ne s’a­git pour­tant là pas d’un cas isolé, déplore Fabien Malbet : « Je suis per­son­nel­le­ment trois familles dont les parents sont en situa­tion irré­gu­lière et nous rece­vons des cas simi­laires toutes les semaines ». Plusieurs familles sont expul­sées chaque mois, pré­cise le membre du col­lec­tif RESF, la plu­part du temps dans une grande indif­fé­rence. Alors pour­quoi une telle mobilisation ?
VARDANIAN#3« Nous com­mu­ni­quons à chaque fois que cela nous semble utile pour notre com­bat, mais la plu­part du temps, les médias ne nous suivent pas. Il doit y avoir un ter­reau fer­tile qui pousse les jour­naux à s’y inté­res­ser en ce moment ». 
En effet, l’histoire des Vardanyan n’est pas étran­gère à celle de Leonarda, jeune fille d’origine koso­vare arrê­tée par la police pour être recon­duite à la fron­tière avec sa famille, le 9 octobre der­nier, durant une sor­tie sco­laire. Une his­toire remon­tée au som­met de l’Etat et qui a nourri de nom­breuses polé­miques. C’est cette sur­mé­dia­ti­sa­tion qui expli­que­rait que le cas de la famille Vardayan ait été notam­ment repris par BFM TV et le Figaro.
Valentin Dizier

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Soixante photos inédites datant de la Libération de Grenoble exposées sur les grilles du Jardin de ville. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble expose soixante pho­tos inédites de la Libération sur les grilles du jar­din de ville

FOCUS - Dans le cadre de la commémoration du 80e anniversaire de la Libération de Grenoble, la municipalité a décidé d'exposer 60 clichés inédits datant Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Un point de deal déman­telé à Domène : sai­sie de can­na­bis, argent liquide et trot­ti­nettes élec­triques, cinq sus­pects arrêtés

EN BREF - Les gendarmes ont mené un vaste coup de filet visant à démanteler un point de deal à Domène, lundi 17 juin 2024. Lire plus

Chantier rue Marx Dormoy, St Bruno.
Racket sur les chan­tiers BTP dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : un sus­pect mis en exa­men pour extor­sions et écroué

EN BREF - Un homme de 44 ans, gérant d'une société de nettoyage, a été mis en examen pour extorsions, jeudi 20 juin 2024, et Lire plus

Flash Info

|

21/06

18h40

|

|

21/06

16h26

|

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Politique| Alain Carignon demande à être dési­gné par­tie civile dans le cadre de l’af­faire (pré­su­mée) Piolle-Martin

Agenda

Je partage !