UMP38 : le feuilleton continue

sep article



Énième rebon­dis­se­ment dans le feuille­ton pro­posé par la droite gre­no­bloise depuis quelques mois. Mardi 15 octobre dans la soi­rée, Jean-Claude Peyrin, le pré­sident de l’UMP38, annon­çait que le Comité natio­nal d’investiture (CNI) avait décidé “à l’unanimité » de reti­rer l’investiture de Matthieu Chamussy, déci­dée la semaine der­nière.
 

 

© Nils Louna

© Nils Louna

Celui-ci avait en effet déclaré vou­loir rétro­gra­der Alain Carignon et Richard Cazenave, res­pec­ti­ve­ment troi­sième et sep­tième sur la liste, au-delà de la quin­zième posi­tion. Les deux hommes n’auraient donc eu de man­dat qu’en cas de vic­toire de la droite aux muni­ci­pales.
 
Les choses n’en sont pas res­tées là. Quelques heures après la décla­ra­tion de Jean-Claude Peyrin, Matthieu Chamussy annon­çait sur les réseaux sociaux : « Je sais que le cas de Grenoble n’a pas été abordé par la Commission natio­nale d’investiture. Cela m’a été confirmé par plu­sieurs membres qui ont assisté à la séance. Ceux qui disent le contraire cherchent à trom­per les Grenoblois ». Richard Cazenave dénon­çait, quant à lui dans un com­mu­ni­qué « la comé­die de l’in­tox et le règne de la rumeur. »
 
Le pro­chain épi­sode de la série UMP38 devrait avoir lieu dans un mois, lorsque la CNI réétu­diera l’épineux dos­sier gre­no­blois. Le feuille­ton est donc loin d’être fini…
 
 
Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
3082 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ce qu’af­firme Mr Chamussy est tota­le­ment faux. Mr JC Peyrin, Président de l’UMP38, est plus habi­lité que lui pour dire ce que la CNI a décidé. Il a été saisi par le rap­por­teur de la CNI, ce qui n’est pas le cas des can­di­dats. Et il l’a confirmé hier et ce matin encore : à l’u­na­ni­mité de ses membres pré­sents, la CNI a retiré l’in­ves­ti­ture de tête de liste à Mr Chamussy. Dommage qu’en­core une fois Mr Chamussy tente de trom­per les élec­teurs et gagner du temps pour se trou­ver une porte de sor­tie.

    sep article