UMP : Richard Cazenave entre dans la course

sep article



EXCLUSIF – L’ancien député de la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère a envoyé sa can­di­da­ture à la com­mis­sion natio­nale d’in­ves­ti­ture de l’UMP. Face à la crise poli­tique tou­chant l’UMP38 et suite à la sus­pen­sion de la pri­maire de la droite gre­no­bloise, il réclame une enquête d’o­pi­nion pour iden­ti­fier le can­di­dat le plus « légi­time » qui repré­sen­tera la droite à l’é­lec­tion muni­ci­pale. Une bataille « qui n’est pas for­cé­ment per­due d’a­vance », selon lui. 
 

 

UMP38 Richard Cazenave

Richard Cazenave, de l’UMP38.
© Colombe Dabas

C’est d’un œil inquiet mais inté­ressé que Richard Cazenave observe l’en­li­se­ment de la situa­tion de la droite gre­no­bloise. Une élec­tion pri­maire sus­pen­due, des décla­ra­tions par presse inter­po­sée enve­ni­mant chaque jour un peu plus les rela­tions entre can­di­dats, la mise en réserve d’Alain Carignon… Autant d’é­pi­sodes suc­ces­sifs dans ce feuille­ton sans fin qui ont convaincu l’an­cien par­le­men­taire que son inter­ven­tion deve­nait néces­saire. Il a ainsi envoyé un cour­rier à Jean-François Copé en début de semaine, dans lequel il fait part de sa can­di­da­ture à l’in­ves­ti­ture du parti pour l’é­lec­tion muni­ci­pale de Grenoble en 2014.
 
« Les choses tour­naient mal à Grenoble ; c’é­tait assez démo­ra­li­sant. J’ai informé le pré­sident du parti que si une inves­ti­ture avait lieu pour dési­gner son can­di­dat, je pour­rais être cette per­sonne », confie Ricard Cazenave, contacté pour confir­mer l’in­for­ma­tion de Place Gre’net.
 
Un temps inté­ressé, celui-ci n’a­vait pour­tant pas par­ti­cipé aux débats pré­li­mi­naires de la pri­maire et ne s’é­tait pas non plus porté can­di­dat, à cause du règle­ment inté­rieur. 
 
« Les condi­tions finan­cières de par­ti­ci­pa­tion, le report du bud­get de la pri­maire sur les frais de cam­pagne et la clause obli­geant le vain­queur à prendre sur sa liste les can­di­dats per­dants ne me conve­naient pas. Le gagnant doit deve­nir le patron de la liste qu’il sou­haite com­po­ser », détaille l’an­cien député. 
 
 
Une inves­ti­ture sur la base d’un son­dage
 
Richard Cazenave condi­tionne cepen­dant sa décla­ra­tion de can­di­da­ture au recours à une enquête d’o­pi­nion pour défi­nir le can­di­dat le plus popu­laire du parti.
 
« Il faut une déci­sion qui soit prise sur une base docu­men­taire, celle d’un son­dage et non pas une dési­gna­tion à l’a­veu­glette », pré­cise-t-il.
Brice Hortefeux et Alain Carignon. DR

Brice Hortefeux et Alain Carignon. DR

 

Sans le for­mu­ler, le can­di­dat sou­haite empê­cher par le biais de cette récla­ma­tion une dési­gna­tion auto­ma­tique de l’an­cien maire de Grenoble, Alain Carignon, très intro­duit parmi les res­pon­sables natio­naux du parti et lui-même membre de la com­mis­sion natio­nale d’in­ves­ti­ture.
 
 
« Une sor­tie par le haut »
 
En dépo­sant cette can­di­da­ture, Richard Cazenave brûle cepen­dant les étapes puisque la pri­maire de la droite gre­no­bloise est actuel­le­ment sus­pen­due depuis le 28 août mais pas encore annu­lée. Le « comité des sages des pri­maires » devrait don­ner son arbi­trage à l’u­na­ni­mité dans la mati­née de ven­dredi.
 
« Nous devons sor­tir par le haut de cette situa­tion, soit par une révi­sion des règles des pri­maires, soit par une dési­gna­tion de la com­mis­sion natio­nale d’in­ves­ti­ture », estime Richard Cazenave.
Dans ce cas seule­ment, l’an­cien député envi­sage une pos­sible vic­toire de la droite aux élec­tions muni­ci­pales de 2014. 
 
« C’est une situa­tion de tri­an­gu­laire qui risque de se pro­duire entre la droite, les socia­listes et les éco­lo­gistes. Ce pour­rait être une bataille gagnante, contrai­re­ment à ce qu’af­firme aujourd’­hui Alain Carignon dans Le Dauphiné Libéré. Il est en déca­lage avec la réa­lité », tranche Richard Cazenave à l’é­gard de celui dont il avait été l’ad­joint et le sup­pléant avant de s’en écar­ter en 2007, se pré­sen­tant face à lui aux élec­tions légis­la­tives. 
 
Victor Guilbert
 
 
Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
3503 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Richard Cazenave est peut être le plus hon­nête de cette bro­chette de pos­tu­lants ou ex-pos­tu­lants (puisque les élec­tions sont sus­pen­dues). Alors, qu’il se barre plu­tôt qu’es­sayer de sau­ver un parti isé­rois com­plè­te­ment pourri dans lequel Carignon magouille avec les ins­tances natio­nales pour être dési­gné can­di­dat.
    Militons pour la retraite à 60 ans !!!!!!!!!!!

    sep article