Arthaud : bientôt un concert de soutien

sep article



Après une péti­tion, des actions de rue et l’é­di­tion d’une BD, c’est un concert qui va être orga­nisé à l’au­tomne pour lut­ter contre la fer­me­ture de librai­rie Arthaud. L’occasion de sen­si­bi­li­ser une fois de plus les Grenoblois au sort de ce lieu emblé­ma­tique.
 
 
L’information est confir­mée : l’as­so­cia­tion Les Amis de la librai­rie Arthaud, en lutte contre la fer­me­ture de la célèbre librai­rie gre­no­bloise, a obtenu le feu vert de la mai­rie de Grenoble pour orga­ni­ser un concert dans le Jardin de Ville le 12 octobre pro­chain.
 

 

Pancarte Free Hugs, devant la librairie Arthaud à Grenoble. © Sauvez Arthaud

Pancarte Free Hugs, devant la librai­rie Arthaud à Grenoble.
© Sauvez Arthaud

Au pro­gramme : plu­sieurs repré­sen­tants de la scène gre­no­bloise, dont pro­ba­ble­ment le groupe Ke Onda, dans la veine de Manu Chao. Si la pro­gram­ma­tion n’est pas encore défi­ni­ti­ve­ment éta­blie, celle-ci se veut éclec­tique pour atti­rer un maxi­mum de Grenoblois. « Il y aura dif­fé­rents styles de musique : du reg­gae, de l’élec­tro, de la salsa… », pré­cise Clémence Devincre, repré­sen­tante du per­son­nel et élue CGT à Grenoble.
 
« Le concert sera gra­tuit mais nous comp­tons notam­ment sur la buvette pour récol­ter des fonds. » Au-delà de l’en­jeu finan­cier, l’ob­jec­tif est double : rap­pe­ler que le com­bat des 46 sala­riés est loin d’être gagné, mais aussi entre­te­nir l’é­lan de sou­tien qui s’est mani­festé au cours de ces der­niers mois. De fait, les sala­riés n’ont pas chômé depuis que le groupe Chapitre a annoncé, en mai der­nier, son inten­tion de fer­mer 12 de ses 57 librai­ries, dont Arthaud à Grenoble.
 
Forte mobi­li­sa­tion
 
Outre une péti­tion de sou­tien qui a recueilli pas moins de 55 000 signa­tures, les sala­riés ont orga­nisé un Harlem Shake auquel a par­ti­cipé le maire de Grenoble et une séance de « free hugs » (câlins gra­tuits) avec les pas­sants devant le maga­sin. Sans oublier la créa­tion de l’as­so­cia­tion en juillet der­nier. Dernière action en date : l’é­di­tion de l’ou­vrage de sou­tien « Dessine-moi Arthaud » réa­lisé avec des des­si­na­teurs de presse et de BD de tous hori­zons.
 
Grenoblois devant la librairie Arthaud à l'occasion du Harlem Shake.

Grenoblois devant la librai­rie Arthaud à l’oc­ca­sion du Harlem Shake.

 
Une démarche qui a porté ses fruits, notam­ment en terme de fré­quen­ta­tion. « On se serait cru à Noël cer­tains same­dis avant l’été. Beaucoup de Grenoblois, atta­chés à cette librai­rie du centre-ville, reviennent faire leurs achats chez nous. C’est quelque chose qui nous dépasse. »
 
Et les sala­riés ne comptent pas en res­ter là : « Nous envi­sa­geons d’or­ga­ni­ser d’ici la fin du mois une ren­contre-débat autour de l’a­ve­nir du livre, avec Jean Baptiste Malet, auteur de « En Amazonie » : Infiltré dans le « meilleur des mondes ». » (ndlr : l’ou­vrage raconte l’im­mer­sion de ce jeune jour­na­liste de 26 ans dans un entre­pôt logis­tique du géant du com­merce en ligne Amazon). « Enfin, nous sou­hai­te­rions mettre en place une expo­si­tion photo dans la salle le Rabot à l’au­tomne. »
 
La librai­rie ne devrait tou­te­fois pas fer­mer avant la fin de l’an­née, contrai­re­ment à cer­taines rumeurs qui ont pu cou­rir. « On sera encore là en décembre ! » affirme sans hési­ta­tion Clémence Devincre. Si rien de nou­veau ne s’est passé cet été, plu­sieurs réunions sont d’ores et déjà pré­vues pour la fin du mois. « En atten­dant, nous n’a­vons aucune visi­bi­lité… »
 
Muriel Beaudoing
 
Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
5167 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. J’march” tout seul le long d’la lign” de tram­way
    Dans mon car­table y a pu d’grammaire
    J’donne des coups d’pied dans les livres sco­laires
    Dans ma tête j’ai plus d’Becherel
    J’suis nos­tal par­tout et culture débil’
    Peut-être un p’tit peu trop artist’

    Allô Arthaud bobo
    Arthaud com­ment tu t’es mis t’es pas beau
    Allô Arthaud bobo
    Allô Arthaud bob

    sep article
  2. bon­jour, la reprise par les sala­riés sous forme de « scop » a été évo­quée par un syn­di­cat mais qui n’a pas sérieu­se­ment tra­vaillé cette piste pour l’a­ban­don­ner très vite.
    Et non par « un refus de prendre des res­pon­sa­bli­tés » des sala­riés.

    sep article
    • MB

      09/09/2013
      14:15

      @ coco Merci pour cette pré­ci­sion. Tous les sala­riés n’é­taient tou­te­fois pas prêts à s’en­ga­ger dans cette aven­ture, selon une source en interne, ce qui n’a sans doute pas contri­bué au mon­tage du pro­jet en scop.

      sep article
  3. je croyais qu’une reprise par les sala­riés avait été envi­sa­gée ? C’est fini ?
    Soutien à Arthaud et à ses sala­riés.

    sep article
    • MB

      06/09/2013
      11:24

      Bonjour,
      La reprise par les sala­riés s’avère plus com­pli­quée que prévu, cer­tains d’entre eux ne sem­blant pas prêts à prendre des res­pon­sa­bi­li­tés. Aujourd’hui, le scé­na­rio le plus pro­bable est celui d’une reprise par le direc­teur actuel du maga­sin. Nous y revien­drons sur Place Gre’net dès que les choses se pré­ci­se­ront.
      Muriel Beaudoing

      sep article